Témoignage

© MSF France, Yann Libessart/MSF, Views from Shejaaia, northern Gaza, Palestinian territories, 3 septembre 2014. Source D.G.

Chroniques de Gaza, 2015…


Maryvonne BARGUES

Maryvonne BARGUES est psychiatre et travaille depuis plusieurs années avec Médecins Sans Frontières, 8 rue Saint-Sabin, 75011 Paris. Elle a réalisé de nombreuses missions dans différents pays. Du terrain, elle fait profiter proches et collègues de fragments des carnets qu’elle tient régulièrement.

Pour citer cet article :

Repéré à https://revuelautre.com/temoignages/chroniques-de-gaza-2015/ - Revue L’autre ISSN 2259-4566

Lien vers cet article : https://revuelautre.com/temoignages/chroniques-de-gaza-2015/

Mots clés :

Keywords:

Palabras claves:

Les corps en ruines de Gaza

Karim a 19 ans, depuis le 18 Juillet 2014, son corps est devenu comme un assemblage de “ shrapnels “, un assemblage des morceaux de la bombe qui a explosé sur et en lui. Il y’a un indescriptible de ce corps délabré, amputé et qui a survécu à une quinzaine d’opérations.

Il y a aussi un indescriptible de cet être conscient de tout, s’exprimant très bien, et qui essaie de penser que demain peut exister… aussi pour lui.

Puis ce sera Jamila, Hassan Assia, Asma et des centaines d’autres dont les êtres et les corps délabrés ont survécu au désastre de ces bombardements de Juillet 2014. Les uns ont perdu tous leurs enfants dans les décombres de la maison, d’autres, la plupart ou tous les frères sœurs, père et mère…

A Gaza ces ruines provoquant tant de morts ne sont pas les ruines des tremblements de terre, que la nature peut dans sa cruauté “innocente” produire. Les corps inanimés ou blessés entassés sous ces ruines sont le fruit de la décision d’autres humains voisins (et identiques sous de nombreux aspects…).

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu ou abonnez-vous !


Je t'écris de...
Lire, Voir, Écouter
Colloques & séminaires
Bibliothèque

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !

Share This