Note de recherche

© Wonderlane, Soft transparent men caring for children, 7 septembre 2008 Source Autre

Le deuil des corps disparus dans la communauté afro-colombienne au Nord Chocó


Angela Maria CASTILLO GRANDAS

Angela Maria Castillo Grandas est psychologue clinicienne.

Escobar A. Déplacement. Développement et modernité en Colombie du Pacifique. Revue internationale des sciences sociales. 2017;175(1):171-182.

García C, Álvaro G, Aramburo C, Rodríguez A, Domínguez J. Orden social y conflicto. Resultados de una metodología comparada en nueve localidades de Colombia. Sociedad y Economía. 2014; 27(20):23-46.

Valencia G. Procesos de duelo en familiares de victimas de desaparicion forzada. Colombia: Poder EdoMex ; 2017.

Hernandez M. Chocóanos reclaman a la guerrilla del ElN por sus secuestrados. ‹Al Chocó lo destrozó el conflicto armado›, le dijo un ex secuestrado a Salud Hernández-Mora. El Tiempo Colombia. 2013,21(4):14-16.

Pour citer cet article :

Castillo Grandas M A. Le deuil des corps disparus dans la communauté afro-colombienne au Nord Chocó. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2020, volume 21, n°2, pp. 204-207


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/notes-de-recherche/le-deuil-des-corps-disparus-dans-la-communaute-afro-colombienne-au-nord-choco/

Le deuil des corps disparus dans la communauté afro-colombienne au Nord Chocó

Ce travail de recherche qualitative exploratoire, réalisé dans le cadre du diplôme universitaire « Médecines et Soins transculturels » de l’Université de Bordeaux, a pour objectif d’investiguer la façon dont les communautés afro-colombiennes du Chocó réalisent des rituels de mort lorsqu’il n’y a pas de corps. Nous avons mené des entretiens semi-structurés avec cinq femmes afro-colombiennes. Les thèmes suivants ressortent particulièrement des entretiens : la situation au Chocó après l’accord de paix avec les FARC ; les massacres, la disparition et les croyances sur la mort ; la bonne mort où comment faire son deuil sans avoir vu le corps ; la transformation du sens des rites mortuaires en raison de la guerre. Nous constatons que la guerre modifie le travail de deuil et l’essence de la personne.

Mots clés : Chocó, Colombie, corps, guerre, mort, rite funéraire, travail de deuil.

Mourning for absent bodies in the Afro-Colombian community of North Chocó

This exploratory qualitative research work, conducted in the setting of the university diploma «transcultural medicine and care» in Bordeaux university, aimed to investigate how the Afro-Colombian communities of Chocó perform their mourning rituals when there is no body. We used semi-structured interviews as the main tool in a population of five Afro-Colombian women. We found the following themes: the situation in Chocó after the peace agreement with the FARC; the massacres, the disappearances and beliefs about death; how to cope with death in the absence of a body; the change in the meaning of mourning rituals because of war. In this paper we will report the main results from this research such a changes in death rituals in wartime, and the underpinnings of bereavement.

Keywords: body, Chocó, Colombia, death, funeral rites, mourning, war.

El duelo de los cuerpos desaparecidos en la comunidad afrocolombiana del norte del Chocó

Este trabajo exploratorio de investigación cualitativa, llevado a cabo en el marco del diploma universitario «Medicina y atención en salud transcultural» de la Universidad de Burdeos, tiene como objetivo investigar la forma en que las comunidades afrocolombianas del Chocó realizan rituales de muerte cuando no hay cuerpo. Se realizaron entrevistas semiestructuradas a cinco mujeres afrocolombianas. De ellas surgen en particular los siguientes temas : la situación en el Chocó después del acuerdo de paz con las FARC; masacres, desaparición y creencias sobre la muerte; la buena muerte o cómo hacer el duelo sin haber visto el cuerpo; La transformación del significado de los ritos mortuorios debido a la guerra. Encontramos que la guerra cambia el trabajo de duelo y la esencia de la persona.

Palabras claves: Chocó, Colombia, cuerpo, muerte, rito fúnebre, trabajo de duelo.

Le Chocó est une vaste région de forêt au bord de l’océan Pacifique, au nord-ouest de la Colombie. Dans cette région cohabitent des communautés afro-colombiennes et indigènes. En effet, cette région a été la zone de refuge des noirs africains qui ont fui l’esclavage durant la colonisation. Les caractéristiques particulières du Chocó ont isolé la région pendant des années. Ceci a permis aux communautés de garder des rituels ancestraux. Au Nord de la région du Chocó les communautés afro-colombiennes conservent des héritages africains, les croyances des colonisateurs, ainsi que des croyances des tribus indiennes de la zone.

Les représentations autour de la mort ont une importance dans l’unité sociale et dans la vie de cette communauté. Par ailleurs, la région du Pacifique colombien a été négligée ces dernières décennies, elle a souffert de la guerre civile, plus que les autres régions de Colombie. Le nombre de déplacés et de morts est très important et ceci a changé les dynamiques sociales (Valencia, 2012). Les communautés se trouvent alors prises dans une guerre multiforme entre les groupes armés, les paramilitaires et les narcotrafiquants. En même temps, les communautés doivent affronter d’autres difficultés dûes au manque d’investissements financiers de l’Etat (Hernandez, 2013), comme le faible accès à la santé (rareté des hôpitaux) et aux services publics (la communication avec les autres régions étant limitée par le manque d’infrastructures).

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu ou abonnez-vous en cliquant ici !

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !