Note de recherche

© dany13, IMG_6775/Brazil/Rio De Janeiro/Favéla des Plaisirs/Favéla Do Prazères/Empilement/Stacking. Source

Le désir d’enfant dans deux favelas de Rio de Janeiro

et


Rodrigo DROZAK

Rodrigo DROZAK est psychologue clinicien et doctorant à l’UTRPP (EA 4403), Université Paris 13 Sorbonne Paris.

Thierry BAUBET

Thierry BAUBET est professeur de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent à l’université Paris 13, chercheur à l’INSERM U1178, chef du service de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent, psychiatrie générale et addictologie spécialisée, Hôpital Avicenne, 125 route de Stalingrad, 93009 Bobigny Cedex.

Bajos N, Ferrand M. De la contraception à l’avortement. Sociologie des grossesses non prévues. Paris : Édition de l’Inserm ; 2002.

Batista V. O medo na cidade do Rio de Janeiro. Editora Revan ; 2003.

Bydlowski M. Je rêve un enfant. Odile Jacob ; 2000.

Bozon M. L’évolution des scénarios de la vie reproductive des femmes au Brésil. Médicalisation, genre et inégalités sociales. Tiers-Monde 2005 ; tome 46 n°182 : 359-384.

Gaille M. Le désir d’enfant. Paris : PUF ; 2011.

Garcia Brigida et al. Women, Poverty and Demographic Change. Oxford University Press ; 2000.

Glaser B, Strauss A. La découverte de la théorie ancrée : stratégies pour la recherche qualitative. Armand Colin ; 2012.

Leclerc S. On tue un enfant. Points, 1975.

Letablier M. et Makay Z. Insécurité économique et décisions de fécondité en France et en Hongrie. Politiques sociales et familiales de la CAF, 2012 ; mars : 8.

Lockman K. As políticas de assistência social : estratégias biopolíticas da governamentalidade contemporânea. Portalanpedsul ; 2001.

Stryckman N. Désir d’enfant. Bulletin freudien 1993 ; (21).

Thurler A. Em nome da mãe, o não reconhecimento paterno no Brasil. Editora Mulheres ; 2009.

Pour citer cet article :

Drozak R. Baubet T, Le désir d’enfant dans deux favelas de Rio de Janeiro. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2015, volume 16, n°2 , pp. 210-214


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/notes-de-recherche/le-desir-denfant-dans-deux-favelas-de-rio-de-janeiro/

Le désir d’enfant dans deux favelas de Rio de Janeiro

Le désir d’enfant se réfère de nos jours à une démarche planifiée qui se doit de s’intégrer dans un projet de vie général. Pour autant, de nombreuses naissances dans les favelas ne sont pas planifiées. Tiraillé entre le discours social prônant un contrôle de soi de plus en plus prononcé, et des grossesses effectives non planifiées, le désir d’enfant est à la fois source d’angoisse et de joie. Il renforce le sentiment d’imprévisibilité, et résiste aux injonctions de contrôle de plus en plus pressantes.

Mots clés : Brésil, contrôle, désir d’enfant, environnement social, Favelas, grossesse, imaginaire, mère, précarité, psychologie.

The desire for a child nowadays refers to a planned approach which must fit into a general life project. However, many births in the favelas are not planned. Torn between a social discourse advocating more and more self-control and unplanned pregnancies, the desire for a child is both a source of anxiety and joy. It increases the feeling of unpredictability, and resists the more and more pressing orders of control.

Keywords: Brazil, control, desire for children, favelas, imaginary, mother, precariousness, psychology, social environment.

El deseo de tener un niño en dos favelas de Río de Janeiro

El deseo de tener un niño hace referencia en nuestros días a una diligencia planificada que debe integrarse en un proyecto de vida general. Sin embargo, numerosos nacimientos en las favelas no son planificados. Debatirse entre el discurso social que pregona un control de sí cada vez más pronunciado, y de embarazos efectivos no planificados, el deseo de tener un niño es a la vez fuente de angustia y de alegría. Él refuerza el sentimiento de imprevisibilidad y resiste a las amenazas de control cada vez apremiantes.

Palabras claves: Brasil, control, deseo del niño, embarazo, entorno social, Favelas, imaginario, madre, precariedad, psicología.

Notre recherche doctorale s’intéresse à la manière dont de nombreuses femmes, habitantes de milieux socio-économiques défavorisés, font part de leur désir d’enfant et de leur planification. Quels sont les signifiants dont les femmes disposent pour parler de la venue de leur enfant, souvent imprévue, dans un monde économique et médiatique qui pousse à un contrôle de soi de plus en plus pressant ? La recherche se base sur une trentaine d’entretiens avec des mères, et une trentaine d’entretiens avec des femmes sans enfant1, partagés entre une favela « pacifiée »2 (Babilonia), une favela « non pacifiée » (Viradouro), les deux se situant à Rio de Janeiro, et une banlieue parisienne (Aulnay-sous-Bois). L’analyse comparative entre ces deux pays s’effectue à travers une méthode qualitative qui s’appuie sur la « grounded theory » (Glaser et Strauss, 2012). Pour cette note de recherche, seuls les entretiens menés avec des mères au Brésil ont été explorés.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu

ou abonnez-vous en cliquant ici !

  1. Les femmes interrogées ont entre 18 et 40 ans. Les mères ont eu leur premier enfant entre 17 ans et 40 ans. Il ne s’agit donc pas dans cette étude d’une problématique « adolescente ».
  2. L’opération policière, baptisée « pacification », au sein des favelas à Rio de Janeiro a débuté en 2008, et a comme objectif la prise de contrôle policière des quartiers pauvres de la ville de Rio de Janeiro, en vue de contrôler les axes stratégiques de la ville avant que les Jeux olympiques ne débutent en 2016.

Colloques & séminaires
Bibliothèque

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !