Note de recherche

© Frédéric BISSON, Oiseaux sur une antenne, Oiseaux sur une antenne avant la migration, Rouen, 16 novembre 2009. Source (CC BY 2.0)

La fonction psychique du récit : famille, migration, et narrativité


Kafui KPODÉHOUN

Kafui Kpodéhoun est psychologue clinicienne au sein de l'association I.P.P.O (Bordeaux) qui travaille auprès de personnes en situation de prostitution. Elle est par ailleurs sociologue de formation initiale, et impliquée dans différents projets de l’Association Européenne d’Ethnopsychanalyse.

Golse B. La mise en récit comme maillon thérapeutique de nos interventions précoces, Les écueils de la relation précoce mère-bébé. Ramonville St Agne: Erès; 2007.

Golse B. Avant-propos. In: Golse B, Missonnier S (sous la direction de). Récit, attachement et psychanalyse: pour une clinique de la narrativité. Ramonville St Agne: Erès; 2011.

Moro MR. Parents en exil. Psychopathologie et migrations. Paris: P.U.F.; 2002.

Moro MR, Moro Gomez I. (sous la direction de) Avicenne l’andalouse. Grenoble: La Pensée sauvage; 2005.

Pierrehumbert B. Compétence autoréflexive et désorganisation de la narration. In: Golse B, Missonnier S. (sous la direction de) Récit, attachement et psychanalyse: pour une clinique de la narrativité. Paris: Erès; 2011.

Ricoeur P. L’identité narrative. Esprit 1990; (4).

Pour citer cet article :

Kpodéhoun K, La fonction psychique du récit : famille, migration, et narrativité. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2014, volume 15, n°2, pp. 228-232


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/notes-de-recherche/la-fonction-psychique-du-recit-famille-migration-et-narrativite/

La fonction psychique du récit : famille, migration, et narrativité.

Cet article présente les éléments d’une recherche universitaire menée dans le cadre d’une année d’immersion au sein de la consultation transculturelle d’Avicenne. A partir de l’approche de la Grounded theory, nous nous sommes interrogés sur la fonction psychique du récit au sein du groupe familial. La méthodologie s’est fondée sur l’analyse qualitative, des récits produits au cours des consultations, par deux familles suivies durant plusieurs années au sein de ce dispositif. Elle permet de mettre en avant l’hypothèse que le récit a une fonction d’étayage, à travers trois entrées spécifiques : la filiation, l’affiliation, et la sécurisation psychique. Elle amène aussi à observer la création au cours du dispositif thérapeutique des méta-récits : discours sur le récit, qui permettent de proposer une lecture des histoires racontées, éléments d’analyse transversale co-construits au sein du groupe « thérapeutes/famille ».

Mots clés : affiliation, famille, filiation, migration, récit, sécurité psychique.

The psychological function of accounting: family, migration and narration

This article presents the outcome of a university research project carried out within the framework of an immersion year focused on an Avicenna transcultural consultation. Based on the Grounded theory approach, we considered the psychological function of accounting within the family. The methodology is based on a qualitative analysis, accounts made during consultations, by two families followed over several years within this project. This enables putting forth the hypothesis that accounting stories has a supportive function via three specific pathways: relationship, affiliation, and psychological securing. The therapeutic mechanisms of this project also give rise to meta-narratives: story discourse which propose a reading of stories told, the transversal analysis of co-built items within the therapist/family group.

Keywords: affiliation, family, migration, psychological security, relationship, story.

La función psíquica de la narración: familia, migración y narratividad

Este artículo presenta los elementos de una investigación universitaria llevada a cabo en el contexto de un año de inmersión en la consulta transcultural de Avicenne. A partir del abordaje de la grounded theory, nos interrogamos sobre la función psíquica de la narración en el seno del grupo familiar. La metodología se fundó en el análisis cualitativo de las narraciones producidas durante las consultas por dos familias seguidas por varios años en este dispositivo terapéutico. Una hipótesis emerge: la narración cumple una función de apoyo a través de tres entradas específicas: la afiliación, la filiación y la tranquilización mental. Esta hipótesis nos lleva a observar la creación, en el transcurso de las consultas, de meta-narraciones: discursos sobre la narración que permiten proponer una lectura de las historias contadas, elementos de análisis transversal co-construidos dentro del grupo terapeutas/familia.

Palabras claves:

Cette note fait état d’une recherche menée dans le cadre de notre Master de Psychologie Clinique (Université Paris V), sur la fonction psychique du récit, dans un contexte migratoire.

Raconter pour se rencontrer

Le récit constitue une pratique universelle, présente dans toutes les cultures. Les travaux du philosophe P. Ricoeur notamment, rappellent combien l’identité est fondamentalement narrative : elle repose sur la capacité de raconter les événements de sa vie. La défaillance de la capacité narrative, une incapacité à raconter et se raconter, peut être particulièrement mutilante pour le sujet, à l’échelle individuelle comme collective. Les troubles rencontrés par les personnes à qui manque ce récit permettant de constituer l’unité du soi permet d’en prendre la mesure : ces défaillances peuvent ainsi avoir un rôle non négligeable au sein des troubles psychopathologiques. Plusieurs études ont d’ailleurs permis de mettre en avant les parallèles entre désorganisations des récits parentaux, et sentiment d’insécurité et de désorientation chez l’enfant (B. Pierrehumbert 2011). B. Golse (2007) évoque les racines psychanalytiques de cette notion de narrativité, qui renvoie aux processus de liaison, et dont les premières prémisses demeurent précoces, avec une fonction anti-traumatique : « Ne pas pouvoir raconter ou se raconter à soi-même est un traumatisme en soi. Si la narrativité est en partie défensive, la défense n’exclut pas pour autant la créativité ; [elle est] réparatrice, mais elle est également inventive. » (p17) La capacité narrative revêt ainsi une fonction fondamentale pour le sujet et pour le groupe, durant les périodes de vulnérabilité spécifique, comme peut l’être la migration.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu

ou abonnez-vous en cliquant ici !


Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !