Note de recherche

© Lisa Nessan, Israël, 20 mars 2007. Source

Incidences psychiques des rencontres avec l’histoire :

résister, exister et transmettre face à l’oppression politique


Yann ZOLDAN

Yann ZOLDAN est psychologue clinicien, doctorant en psychologie clinique au laboratoire Cliniques Pathologique et Interculturelle (LCPI) de l’université de Toulouse - Jean Jaurès, 5 allée Antonio Machado, 31058 Toulouse Cedex 9.

Attias J.-C., Benbassa E. Israël imaginaire. Paris: Flammarion ; 1998.

Birks M., Mills J. Grounded Theory : A pratical guide. New York: Sage Publications ; 2010.

Fédida P. L’absence. Paris: Gallimard ; 1978.

Foucault M. L’Archéologie du savoir. Paris: Gallimard ; 2008.

Horowitz M. C. New Dictionary of the History of Ideas. New York: Charles Scribner’s Sons ; 2004.

Lebovici S. Le mandat transgénérationnel. Psychiatrie Française 1998 ; 29 (3) :7-15.

Levinas E. Ethique et infini. Paris: Fayard ; 1982.

Pour citer cet article :

Zoldan Y, Incidences psychiques des rencontres avec l’histoire : résister, exister et transmettre face à l’oppression politique. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2015, volume 16, n°1, pp. 80-84


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/notes-de-recherche/incidences-psychiques-des-rencontres-avec-lhistoire-resister-exister-et-transmettre-face-a-loppression-politique/

Travail de recherche autour des incidences psychiques des rencontres avec l’histoire : résister, exister et transmettre face à l’oppression politique.

Nous présentons ici un travail de thèse autour des modalités d’existence face à l’oppression politique. Au travers de nos terrains de recherche nous illustrons en quoi la résistance est une modalité d’existence et de transmission face aux bouleversements historiques.

Mots clés : histoire, Irlande du Nord, Israël, oppression, politique, psychanalyse, transmission psychique, traumatisme psychique.

Research on psychic consequences of encounters with history: resisting, existing and transmitting when faced with political oppression.

We present a research on conditions of existence when facing political oppression. Through our research fields we will underline how resistance is a way of existence and transmission when facing historical upheavals.

Keywords: history, Israel, Northern Ireland, oppression, political, psychic transmission, psychic trauma, psychoanalysis.

Trabajo de investigación sobre las incidencias psíquicas de los encuentros con la historia: resistir, existir y transmitir frente a la opresión política

Presentamos un trabajo de tesis alrededor de las modalidades de existencia frente a la opresión política. A través de nuestros dominios de investigación ilustramos cómo la resistencia es una modalidad de existencia y de transmisión frente a las conmociones de la historia.

Palabras claves: historia, Irlanda del Norte, Israel, opresión, política, psicoanálisis, transmisión psíquica, traumatismo psíquico.

« Ne demande jamais ton chemin à quelqu’un qui le connaît, car tu pourrais ne pas t’égarer. »1

 

Il y a un chemin déjà parcouru bien avant nous et l’on décide d’y retourner, de faire une recherche. Le chemin que nous avons choisi d’emprunter est celui de l’existence confrontée à l’oppression politique. Nous prenons le triptyque suivant : résister, transmettre et exister face à l’oppression politique. Les mots exister et résister ont la même racine étymologique du latin « sistere » signifiant se placer et rester debout. Ainsi, re-sistere c’est tenir sa position, se relever et ex-sistere, peut s’entendre comme s’extraire de sa position. A l’inverse l’oppression politique a pour objectif de mettre à genoux et de briser les existences de celles et ceux qui malgré tout tenteraient de rester debout. La transmission quant à elle est « trans » ; au-delà, elle vient extraire le sujet de sa condition pour le placer au-delà de l’époque, dans une histoire avec des filiations et un lien entre l’avant, la situation et l’après.

L’oppression politique nous la définissons d’après des moments précis de l’Histoire qui donnent au terme de résistance sa consistance dans l’histoire des idées (Horowitz, 2004). L’oppression politique est dans notre recherche caractérisée par le colonialisme et le fascisme qui sont deux versants de la négation de l’autre au service de politiques étatistes. C’est une négation des existences, une néantisation des êtres pour mener vers un homme nouveau, c’est-à-dire un modèle anhistorique, désaffilié et déterritorialisé.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu

ou abonnez-vous en cliquant ici !

  1. Citation attribuée au Rabbin Nahman de Bratslav.

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !