Note de recherche

Evaluer les troubles psychologiques post-traumatiques chez les enfants de moins de six ans

À propos d’une étude réalisée à Debar (Macédoine)

, , , et


François BELANGER

François Belanger est Médecin Épidémiologiste, Epicentre, Groupe européen d'expertise en épidémiologie pratique, 8 rue Saint Sabin 75011 Paris.

Graziella GODAIN

Graziella Godain est Responsable de Programmes, Médecins Sans Frontières.

Marie Rose MORO

Marie Rose MORO est professeure de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, Université de Paris-Descartes, chef de service de la Maison de Solenn, Maison des adolescents de Cochin. Chercheure au PCPP EA 4056 Sorbonne Paris Cité, Institut de Psychologie et CESP, INSERM.

Thierry BAUBET

Thierry BAUBET est professeur de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent à l’université Paris 13, chercheur à l’INSERM U1178, chef du service de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent, psychiatrie générale et addictologie spécialisée, Hôpital Avicenne, 125 route de Stalingrad, 93009 Bobigny Cedex.

Yoram MOUCHENIK

Yoram MOUCHENIK est Psychologue-clinicien. Membre du comité de rédaction de la revue "L’autre". Professeur en psychologie clinique interculturelle à l’Université Paris 13. Responsable de l’équipe de recherche en psychologie inter et transculturelle du Laboratoire URTPP.

Pour citer cet article :

BELANGER F, GODAIN G, MORO MR, BAUBET T, MOUCHENIK Y. Evaluer les troubles psychologiques post-traumatiques chez les enfants de moins de six ans. À propos d’une étude réalisée à Debar (Macédoine). L’autre, Cliniques, cultures et sociétés, 2001, Vol. 2, n°2, pp. 359-366


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/notes-de-recherche/evaluer-les-troubles-psychologiques-post-traumatiques-chez-les-enfants-de-moins-de-six-ans/

Évaluer les troubles psychologiques post-traumatiques chez les enfants de moins de six ans  : à propos d’une étude réalisée à Debar (Macédoine)

Nous décrivons dans ce rapport préliminaire l’élaboration et la mise en application d’un questionnaire d’hétéro-évaluation des troubles post-traumatiques des jeunes enfants (0-6 ans) à Debar, en Macédoine, auprès d’une population de réfugiés kosovars. La méthode utilisée permet de sensibiliser et d’impliquer la communauté. L’instrument semble valide. Les premiers résultats montrent la vulnérabilité particulière des enfants uniques et des aînés de fratries.

Mots-Clefs : Kosovo, réfugiés, traumatisme psychique, évaluation, jeunes enfants.

Evaluating post-traumatic psychological disorders in under 6 year old infants: a study in Debar (Macedonia)

In this preliminary account we describe the elaboration and application of a questionary of hetero-evaluation for post-traumatic troubles of young infants (0 to 6 years) in a population of Kosovo refugees in Debar, Macedonia. The method used allows for sensitization and implication of the community. The instrument seems to be valid. First results show the particular vulnerability of only children and first borns.

Key words: Kosovo, refugees, psychological trauma, evaluation, infants.

Evaluar los trastornos sicológicos post-traumáticos en los niños de menos de seis años: à propósito de un estudio realiazado en Debar (Macedonia)

En este informe preliminar describimos la elaboración y la puesta en práctica de un cuestionario de hetero-evaluación de los trastornos post-traumáticos en los niños pequeños (de 0 a 6 años) en Debar, Macedonia, ante un grupo importante de refugiados kosovares. El método utilizado permitió de sensibilizar y de implicar a la comunidad entera. El instrumento nos parece válido. Los primeros resultados muestran una vulnerabilidad particular de los hijos únicos y del hijo (a) mayor de una fratría.

Palabras claves: Kosovo, refugiados, traumatismo, síquico, evaluación, niños pequeños.

Depuis bientôt une quinzaine d’années, plusieurs ONG travaillant dans des situations de guerres et de catastrophes se sont orientées vers la prise en compte, la prévention et le traitement des troubles psychiatriques et psychologiques qui touchent les populations confrontées à de tels contextes. Médecins Sans Frontières, principalement à partir du tremblement de terre de 1988 en Arménie, a commencé à mettre en œuvre des projets en santé mentale et des structures médico-psychologiques. L’aide psychologique devient une composante importante des actions médicales menées sur le terrain (Moro et Lebovici, 1995).


Cet article est disponible uniquement au format pdf


Ou
Abonnez-vous en cliquant ici !

Vous êtes abonné Premium ?
Connectez-vous

[wordpress_social_login]

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !