Note de recherche

© Rab Lawrence Super Moon Over A Light House Source (CC BY 2.0)

De la harga à la révolte


Ouafa BENSAADA

Ouafa Bensaada est doctorante au CRPMS – ED450 Recherches en Psychanalyse, Université Paris Diderot.

Fabbiano, G. (2019). Le temps long du Hirak: le passé et ses présences. L’Année du Maghreb, 21, 117-130.

Frontex (27 mai 2020). Rapport Annuel de l’agence européenne des frontières.

Lazali, K. (2018). Le trauma colonial: Une enquête sur les effets psychiques et politiques contemporains de l’oppression coloniale en Algérie. La Découverte.

Souiah, F. (2012). Les harraga algériens. Migrations Société, 5(5), 105-120.

Pour citer cet article :

Bensaada O. De la harga à la révolte. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2022, volume 23, n°1, pp. 83-86


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/notes-de-recherche/de-la-harga-a-la-revolte/

De la harga à la révolte

La harga fait des ravages en Algérie. Depuis les années 2000, des jeunes s’embarquent clandestinement sur des chaloupes en quête d’une vie meilleure. Le début de la révolte populaire de 2019 a été marqué par une forte diminution de cette harga. L’objectif de ce travail est d’étudier les représentations des harraga dans le contexte de la révolte populaire. L’interprétation analytique d’entretiens avec des harraga, et l’analyse des slogans scandés, montre comment la révolte a pu, pour un temps, constituer une alternative à la harga. Les deux semblent aux prises avec la hogra un sentiment de mépris et d’humiliation.

Mots clés : Algérie, colonisation, jeune adulte, migration, politique, société, subjectivation.

From harga to revolt

The Harraga (migrants illegally emigrating to Europe via the Maghreb on makeshift boats) have been wreaking havoc in Algeria. Since the 2000s, young people have been embarking on small boats in search of a better life. The beginning of the 2019 riots was marked by a sharp decrease in the numbers of harraga. The aim of this work was to study the representations of the harraga in the context of this popular revolt. An interpretative analysis of interviews with harraga and an analysis of chanted slogans show how the revolt may, for a time, have been an alternative to harga. Both phenomena seem to connect with hogra, a feeling of contempt and humiliation.

Keywords: Algeria, colonisation, migration, politics, society, subjectification, young adults.

De la harragas a la revuelta

La harragas o migración clandestina es un gran problema en Argelia. Desde la década de 2000, los jóvenes se han embarcado clandestinamente en botes de remos en busca de una vida mejor. El inicio de la revuelta popular de 2019 estuvo marcado por una fuerte disminución de esta harragas. El objetivo de este trabajo es estudiar las representaciones de la harragas en el contexto de la revuelta popular. La interpretación analítica de entrevistas con harragas, y el análisis de consignas coreadas durante las protestas, muestra cómo la revuelta pudo, por un tiempo, constituir una alternativa a la harragas. Ambas parecen luchar con la hogra, una sensación de desprecio y humillación.

Palabras claves: adulto joven, Argelia, colonización, migración, política, sociedad, subjetivación.

1n Algérie, depuis les années 2000, l’émigration clandestine appelée harga, qui signifie littéralement « brûler » les frontières, n’a cessé de s’amplifier, devenant ainsi, la seule issue envisagée par une jeunesse en détresse. Chaque année, des milliers de jeunes s’embarquent sur des chaloupes en quête d’une vie meilleure. Le contexte économique, social et politique algérien, les années de terrorisme qui ont secoué le pays, ont fait perdre aux jeunes l’espoir dans l’avenir. Ce début d’année 2019 a été une exception. Marquée par une révolte populaire sans précédent, la harga a fortement diminué (4014 harraga comptabilisés ; soit 58 % de moins qu’en 2018 selon Frontex 2020).

La harga est-elle un passage à l’acte qui s’inscrirait dans une tentative de subjectivation ?

Cette note de recherche a pour objectif d’étudier les représentations des harraga dans le contexte de la révolte populaire de février 2019.

Méthodologie

Ce travail de recherche s’est heurté à une difficulté majeure de terrain, celle d’approcher des harraga, très méfiants en général pour des raisons de sécurité. La recherche s’est basée sur huit entretiens cliniques dont un est rapporté ici. La population choisie se compose de jeunes harraga de sexe masculin, âgés de 19 à 30 ans. Les entrevues ont été menées en dialecte algérien à l’aide d’un guide d’entretien, s’articulant sur trois axes, la vie avant le départ, le départ lui-même et ses motivations, puis des éléments de la vie actuelle. Les entretiens cliniques individuels, basés sur la méthode freudienne d’interprétation psychanalytique, cherchent à saisir les significations inconscientes derrière la parole et les actes du sujet.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu

ou abonnez-vous en cliquant ici !

  1. E

Lire, Voir, Écouter

Entretien avec Philippe Claudel

Colloques & séminaires
Bibliothèque

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !