Dossier

© Béatrice Alemagna Source D.G.

Rêves, Songes, Présages

Coordonné par  et

Consulter le dossier complet en ligne :  15,00  TTC Ajouter au panier

La psychanalyse considère le rêve comme une production de l’inconscient du dormeur. Le rêveur se livrerait, dans le secret de sa vie intérieure, à une séance de cinéma dont il serait à la fois l’auteur, l’acteur, et le spectateur. Freud y vit une « voie royale » d’accès à l’inconscient du sujet. Le rêve peut aussi être considéré bien différemment dans d’autres contextes : message de l’au-delà, voyage dans un autre monde, contact avec des créatures surnaturelles ou bien des morts…

Tour à tour, rêves et cauchemars, songes et présages inspirent, font souffrir, protègent, ils constituent la trame d’œuvres littéraires ou plastiques, le support d’écrits mythologiques ou religieux, et surtout ils sont fréquemment au centre des processus thérapeutiques, que ceux-ci fassent référence à la psychanalyse ou à des modalités traditionnelles de soin. Ce sont quelques unes des pistes que nous nous proposons d’explorer.

Peut-on interpréter les rêves en situation transculturelle ? Si Dan Schurmans et Danièle Pierre en soulignent la nécessité, ils nous montrent, chacun à leur manière, qu’il est cependant indispensable d’intégrer une prise en compte de la culture du patient, et de celle du clinicien. L’étude des fonctions du rêve chez les Yaka de Kinshasa (René Devisch) et dans le maraboutisme marocain (Ali Aouattah) illustrent la complexité et la diversité des situations observées.

Le rêve, en tant qu’il est le produit d’une élaboration du sujet, ses fonctions individuelles et collectives, ne peuvent être abordés sans référence au contexte culturel dans lequel ils se déploient, tout comme le processus d’interprétation lui-même…


Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !