Illustration Claire Cuzon

Les traversées, d’une rive à l’autre

27e colloque international de la revue L'autre

Coordonné par  et

île d’Ouessant les 15 et 16 juin 2023

Nous vous proposons lors du 27e colloque de la revue L’Autre, de nous arrêter sur les traversées, les traversées des pays, des mondes visibles et invisibles, des générations, les traversées intérieures, intimes.

Dans ce processus, nous passerons de l’universel au singulier, du réel à l’imaginaire, du traumatique au créatif. Ces traversées vont faire trace dans nos moments de vie, vont petit à petit prendre place dans l’histoire personnelle des bébés, des adolescents, des parents, des anciens, de manière insaisissable ou concrète. L’espace d’entre deux que recouvrent les traversées nous permet de passer d’un état à un autre, d’explorer les mondes. Dans ces moments en suspens, les moments de passage d’un âge à l’autre, d’une langue à l’autre, du jour à la nuit, les berceuses, les mythes et les légendes, les rêves, la transe, les créations, toutes ces choses qui possèdent une fonction initiatique, vont nous accompagner. Lors des traversées, d’une rive à l’autre, nous prenons appui sur nos rencontres, en partageant chacun un peu de soi.

Nous faisons de nos différences des chemins qui nous relient, nous construisons ensemble des repères métissés. Nous puisons dans notre être pour accueillir humainement les traumatismes, les douleurs, les drames. Nous partageons nos rêves et construisons ensemble des objets qui nous protègent.

Ces voies multiples sont autant de guides, de repères à partager, à créer et à raconter.
L’association Parentel vous invite à traverser la mer d’Iroise pour l’île d’Ouessant à l’occasion de cette 27e édition.

Renseignements : www.parentel.org

colloqueouessant@parentel.org


Appel à communication des ateliers et des posters du colloque de la revue L’autre
« Les traversées, d’une rive à l’autre »

Pour répondre à cet appel à communication, vous pouvez envoyer un résumé comprenant :

  • Numéro et titre de l’atelier auquel vous souhaitez candidater
  • Nom, prénom, fonction et affiliation / lieu d’exercice de(s) auteur(s)
  • 5 mots clés
  • Un titre et quelques lignes qui résument votre propos (2 000 caractères maximum – espaces comprises)

Nous vous remercions de transmettre l’ensemble de ces éléments avant le 6 janvier 2023 à l’adresse suivante : colloqueouessant@parentel.org

Le comité statuera et une réponse vous sera adressée au plus tard le 10 février 2023

 

⊕ Atelier 1 / Du monde visible à l’invisible

Les individus côtoient au quotidien le monde invisible. Ce monde peuplé d’être, d’esprits et d’ancêtres, frôle, rencontre, heurte le monde visible.

Certaines personnes seront touchées, vont être attaquées, aussi protégées …

Comment accéder au monde invisible pour remettre de l’ordre, pour réparer, pour soigner, pour interroger ?

Comment la culture pense ces chemins ?  Quelles en sont les pratiques ? Comment la culture a balisé ses chemins pour parer au risque de transgression ?

Comment prendre en compte l’invisible dans notre approche clinique ? dans nos systèmes de soins et notre compréhension des symptômes ?

Les rituels, la transe,… sont autant de chemins qui permettent de passer d’un monde à l’autre.

 

⊕ Atelier 2 / Du jour à la nuit

Au crépuscule, lorsque le jour laisse place à la nuit, un nouveau monde s’éveille, celui des rêves, mais aussi des cauchemars ou encore des angoisses. Il s’agit là d’un temps de séparation entre le temps de l’activité et celui du lâcher prise et du sommeil. Les berceuses, les chants, les histoires nous accompagnent pour entrer dans la nuit.

Quelles sont les inventions et les mécanismes psychiques en jeu dans ces moments d’entre deux aussi bien du côté des enfants, des adolescents que du côté des adultes ?

 

⊕ Atelier 3  / D’une langue à l’autre

Notre langue, ancrée dans une culture, nous structure et fait repère. Elle permet de dire les émotions, d’avoir recours à des métaphores propres et de nous accompagner dans nos relations aux autres. Nous ne disons pas les mêmes choses dans notre langue maternelle et dans une autre langue.

Nous réfléchirons à la question des langues, du plurilinguisme mais aussi à tout ce qui peut soutenir le passage d’une langue à l’autre. Notamment comment les interprètes dans leur rôle de médiateurs nous aide à construire un pont entre deux mondes mais aussi permettent de rendre explicite l’implicite, de travailler sur les malentendus.

 

⊕ Atelier 4 – Table ronde  / D’un âge à l’autre

Nous nous arrêterons sur la traversée des âges, des bébés aux anciens, en passant par les adolescents, les adultes, les parents. Il s’agira d’aborder les questions autour de la naissance, de la mort, de ses différents passages et des rites qui les accompagnent.

Nous interrogerons la place des morts et des vivants mais aussi des différentes formes de transmissions. Comment rêve-t-on les bébés, comment se sépare-t-on aux différents moments de notre vie : à l’adolescence, à l’âge adulte mais aussi quand on perd un proche ?

 

⊕ Atelier 5 – Table ronde  / Les traversées réelles 

Les traversées, dans les épreuves qu’elles recouvrent, vont venir nous marquer. Simple marque ou traumatisme psychique, elles nous confrontent à la réalité dans ce qu’elle a de plus brut, de plus cru parfois.

Comment ce temps de l’exil, de la migration peut-il s’inscrire dans le corps, dans le psychisme ? Comment cela va pouvoir s’inscrire dans l’histoire des personnes ? Quelle place l’humanitaire, le sauvetage, l’accueil peut prendre dans ces histoires ? Quels outils nous permettent d’accueillir et sublimer ces expériences de l’extrême (carnet de voyage, art-thérapie, écriture, bande dessinée, dessin, musique…) ?

 

⊕ Atelier 6  / Accueillir, accompagner, soigner : les effets de la rencontre

Que faut-il traverser pour qu’il y ait rencontre ?

Nous réfléchirons  à l’accueil, aux dispositifs existants et à inventer.

Par quoi sommes-nous traversés dans la rencontre ?

Il sera question du contretransfert culturel dans ses effets de fascination, de rejet, de réparation, d’amour… que l’on soit citoyen, bénévole, professionnel qu’il soit nommé thérapeute, sorcier, chamane, marabout…

 

⊕ Atelier 7 / Récits collectifs, récit de soi

Les mythes, les légendes, les histoires sont les fondements pour construire et soutenir un récit subjectif. Les récits collectifs amènent un ancrage dans notre culture et tout un système de repères et de codes.

Nous nous arrêterons sur les différentes formes de transmission – orales / écrites, conscientes / inconscientes.

 

⊕ Atelier 8 / Corps et culture

Corps parlant, corps souffrant, corps messager, corps symptôme, corps territoire, massages, tatouages, scarifications, piercings, vêtures.

Le corps est traversé par la culture, il nous donne à voir du réel. Comment recevons-nous les expressions du corps ? Comment écoute- t-on ce corps parlant, sa douleur, sa plainte qui résiste parfois à trouver une voie/voix ? Nous nous interrogerons aussi sur le fait d’être un corps et d’avoir un corps.


Poème

Comme dans une île, traversé par la nécessité d’y venir, la nécessité de la quitter

Comme on quitte sa terre, ses odeurs, sa musique, ses couleurs

Comme dans la traversée sauvage, la traversée du désert, la traversée fantastique,

Comme dans un berceau de rêves, dans la mélodie des sons, l’écho des voix

Comme on se balance, le ventre rond, la tête pleine

Comme on plonge au crépuscule dans le flou du passage entre deux mondes

Comme emporté dans la transe, la danse des corps et des esprits

Comme on tangue, accroché aux étoiles, enfermé à l’intérieur de nous-mêmes

Comme on arrive à bon port, éprouvé, déboussolé

Traversés l’un et l’autre, de ce qui nous est commun et de de ce qui ne l’est pas,

Un pas l’un vers l’autre on se rencontre

 

D’une rive à l’autre ou comment passer d’un monde à l’autre,

d’une culture à l’autre

en prenant appui sur nos rencontres, en partageant chacun un peu se soi.

 

Comment faire de nos différences des chemins qui nous relient,

construire ensemble des repères métissés ?

 

Comment puisant dans notre être accueillir les traumatismes, les douleurs, les drames ?

 

Comment partager nos rêves et construire ensemble des objets qui nous protègent ?


Comité scientifique  :

Jonathan Ahovi, Thierry Baubet, Élisabeth Castel, Caroline Gilles, Sterenn Kermarrec, Claire Mestre, Sevan Minassian, Marie-Rose Moro, Yoram Mouchenik, Nathalie Prédour, Alice Rizzi

Comité d’organisation :

Association Parentel – Élisabeth Castel, Caroline Gilles, Sterenn Kermarrec, Nolwenn Le Bourlout-Jean Véronique Mauget, Nathalie Prédour

Office du Tourisme Ouessant


Lire, Voir, Écouter

Entretien avec Yvonne Knibiehler

Bibliothèque

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !