Article original

© Maya-Anaïs Yataghène, Algérie – Oranie, Algérie Mai 2011 Source

L’Algérie au temps de la terreur

Mise en perspective de la clinique avec un patient algérien par une approche historique


Martin CLAESSENS

Martin CLAESSENS est psychologue clinicien, formé à la clinique transculturelle. A intégré l’équipe « Santé en Exil » en 2006. Il s’agit d’une équipe spécifique en clinique transculturelle subventionnée par la Région Wallonne et qui propose un accueil et un accompagnement psycho-médico-social aux personnes migrantes au sein d’entretiens à visée thérapeutique individuels, de couple ou familiaux dans un espace qui s’adapte à la diversité des appartenances et à la singularité du parcours de chacun. Cette spécificité repose sur une méthodologie impliquant les interprètes sociaux du SeTIS wallon, la clinique transculturelle, le réseau, et la prise en compte de la situation géopolitique du pays d’origine ainsi que la situation juridique du demandeur. Santé en exil, Grand’Rue, 67, 6000 Charleroi, Belgique.

Addi L. L’Algérie et la démocratie. Paris : La Découverte ; 1994.

Alleg H. La Question. Paris : Éditions de Minuit ; 1958.

Barrois C. Les névroses traumatiques. Paris : Dunod ; 1998.

Blévis L. La citoyenneté française au miroir de la colonisation. Genèse 2003 ; 53 : 25-47.

Dorey R. La relation d’emprise. Nouvelle Revue de Psychanalyse 1981 ; 24 : 117-139.

Ferenczi (S.), Confusion de langue entre les adultes et l’enfant. Paris : Payot, 2004.

Harbi M, Stora B. La Guerre d’Algérie. Paris : Robert Laffont ; 2004.

Hureau J. La mémoire des pieds-noirs. Paris : Orban ; 1987.

Kaës R. Rupture catastrophiques et travail de la mémoire. In : Puget et al. Violence d’État et psychanalyse. Paris : Dunod ; 1989. p. 169-201.

Labro P. Des feux mal éteints. Paris : Gallimard ; 1967.

Mansouri M. Révoltes postcoloniales au cœur de l’hexagone. Paris : P.U.F. ; 2013.

Mouchenik Y, Baubet T, Moro MR. Manuel des psychotraumatismes. Grenoble : La Pensée sauvage ; 2012.

Puget J et al. Violence d’État et psychanalyse. Paris : Dunod ; 1989.

Sartre JP. Préface. In : Fanon F. Les Damnés de la terre. Paris : La Découverte & Syros ; 2002. p.17-36.

Slama AG. La guerre d’Algérie. Paris : Gallimard ; 1996.

Zirem Y. Algérie, la guerre des ombres. Bruxelles : GRIP ; 2002.

Pour citer cet article :

Claessens M. L’Algérie au temps de la terreur. Mise en perspective de la clinique avec un patient algérien par une approche historique. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2015, volume 16, n°2 , pp. 182-190


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-originaux/lalgerie-au-temps-de-la-terreur-mise-en-perspective-de-la-clinique-avec-un-patient-algerien-par-une-approche-historique/

L’Algérie au temps de la terreur

Cet article tente, par l’analyse du contexte historique de l’Algérie, parallèlement à l’analyse d’un cas clinique, de mettre en lumière le sens d’une approche complémentariste alliant psychologie clinique et approche historique d’un pays. Cette démarche permet d’affiner la compréhension de la réalité passée et présente du sujet, de mieux appréhender le diagnostic, de soutenir l’empathie tout en permettant d’identifier les tenants et aboutissants de cette approche sur le contre-transfert.

Mots clés : Algérie, cas clinique, contre-transfert, ethnopsychanalyse, histoire, migrant, terrorisme.

Algeria in times of terror

This article aims to analyze the historical context of Algeria at the same time as a psychotherapeutical case in order to highlight the interest of a complementarist approach that combines clinical psychology and the history of a country. This allows the psychologist to refine his understanding of the patient’s past and present life, to more precisely define the diagnosis, support empathy whilst at the same time identifying its consequences on the countertransference.

Keywords: Algeria, case study, countertransference, ethnopsychanalysis, history, migrant, terrorism.

Argelia en la época del terror

Este artículo intenta, a través del análisis del contexto histórico de Argelia y, en paralelo, del análisis de un caso clínico, de esclarecer el sentido de un abordaje complementarista que alía la psicología clínica y el enfoque histórico de un país. Aplicando este procedimiento se puede afinar la comprensión de la realidad pasada y presente del sujeto, precisar el diagnóstico y favorecer la empatía mediante la identificación de la influencia de este abordaje en la contra-transferencia.

Palabras claves:

Si la logique complémentariste dans la clinique transculturelle a pour habitude d’éclairer la logique psychanalytique par la compréhension du contexte d’origine du patient via l’anthropologie, cet article illustre comment une approche historique peut enrichir la réflexion du clinicien. Cette association a en effet révélé toute sa fécondité au sein du cas clinique que je développerai ici et m’a permis de mieux accompagner ce patient en analysant notamment les liens possibles entre l’histoire collective de son pays et son cheminement psychique.

La volonté de faire cette démarche de recherche est née d’un constat : au sein de notre équipe spécifique en clinique transculturelle « Santé en Exil » (à Charleroi en Belgique), nous recevons un public migrant aux origines et problématiques diverses. De cette patientèle se détache un groupe particulier : celui des Algériens. La majorité de ceux qui nous consultent sont dans une précarité sociale très préoccupante : des hommes sans-papiers, en errance. Cette réalité particulière m’a questionné et éveillé ma curiosité de thérapeute belge sans lien avec l’histoire algérienne.

Cet article résulte d’une mise en recherche et illustre le parcours exploratoire d’un clinicien de terrain se questionnant en dehors d’un cadre académique. La méthodologie choisie ici ne consiste donc pas à établir des statistiques démographiques ou à réaliser une revue détaillée de la littérature1 mais bien à m’ancrer résolument dans le concret d’un cas clinique éclairé par une exploration sur le contexte historique d’un pays. Cette démarche dans l’intimité d’une rencontre questionne notamment les mouvements contre-transférentiels et la mise à mal de l’alliance thérapeutique.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu

ou abonnez-vous en cliquant ici !

  1. Sur le traumatisme psychique : Mouchenik & al. 2012. Sur l’histoire contemporaine de l’Algérie de 1954 à 2004 : Harbi & al. 2004.


Colloques & séminaires
Bibliothèque

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !