Les traces psychiques de la domination. Essai sur Kardiner

Anne Raulin
Editions Le Bord de l'eau, 2016

Anne Raulin, professeure des Universités en anthropologie nous offre ici un livre précieux et passionnant sur Abram Kardiner dans un ouvrage qui fera date sur l’homme et sur l’œuvre. Anne Raulin ne se contente pas de faire un travail de synthèse, mais elle introduit dans sa recherche une véritable démarche ethnologique et phénoménologique. Ainsi parcourt-elle les rues de l’enfance misérable de Kardiner, né dans l’espace confiné des émigrants juifs d’Europe de l’Est du Lower East Side à New York. Elle poursuit son exploration avec les lieux professionnels de Kardiner, rencontre ses amis, ses collègues, sa famille, ordonne et compulse les archives personnelles, effectue un séjour à Vienne pour s’imprégner de Kardiner dans la ville de son analyse avec Freud. Anne Raulin nous fait partager l’homme et pas seulement l’œuvre.

Si le nom d’Abram Kardiner est familier, ses travaux le sont beaucoup moins et ils restent assez méconnus en France. Anne Raulin se propose d’éclairer les approches conjointes, constamment défendues par Kardiner, de l’anthropologie, de la psychanalyse et de la sociologie. Complémentariste avant l’heure, on pourra s’interroger sur les similarités entre Kardiner et Georges Devereux tant leurs inspirations pluridisciplinaires sont proches. En précurseur, Kardiner est à la charnière des moments cruciaux de la construction des liens et des doubles lectures anthropologiques et psychanalytique, en particulier dès les années 1930 dans son séminaire de la New York Psychoanalytic Institute. C’est d’abord avec Ralph Linton que Kardiner croise les approches anthropologiques et psychanalytiques s’inscrivant à l’époque dans le courant Culture et Personnalité. Dès cette époque Kardiner développe une conception dynamique de la relation entre individus et institutions sociales. On peut particulièrement retenir, l’effort constant de Kardiner pour intégrer la psychanalyse dans les sciences sociales.

Dans le vaste panorama de l’œuvre de Kardiner, Anne Raulin s’arrête sur l’apport majeur que représente l’ouvrage The Mark of Oppression, aboutissement d’une recherche avec Lionel Oversey qui reste particulièrement pionnière et novatrice encore aujourd’hui sur la minorité Africaine-Américaine noire de Harlem et certainement pertinente pour toutes minorités. Cette recherche réalisée sous forme d’entretiens cliniques successifs donne lieu à la construction d’un ensemble de psychobiographies permettant de mieux comprendre comment l’histoire collective et une oppression commune s’incarnent dans l’individu. La conviction de Kardiner de l’impact de l’environnement sur l’inconscient et de la subjectivation de l’oppression sera un des enjeux de sa rupture avec la New York Psychoanalytic Institute et la création d’une nouvelle institution psychanalytique à Colombia University.

Plus qu’une biographie, l’ouvrage d’Anne Raulin est un livre incontournable qui éclaire l’œuvre et la vie d’un homme engagée dont les travaux sont d’une très grande actualité.


Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !