Enfants soldats… Enfants sorciers. Approche anthropologique dans l’Afrique des Grands Lacs

Geneviève N’Koussou
Paris : L’Harmattan ; 2014

L’auteure, médiatrice interculturelle depuis une vingtaine d’année au Centre Georges Devereux, est devenue anthropologue et formatrice. Elle nous apporte un travail très précieux sur les enfants soldats devenus enfants-sorciers au sortir des terribles guerres qui ravagent l’Afrique Centrale et plus particulièrement la République Démocratique du Congo.

Les enfants ex-soldats sont triplement victimes nous dit l’auteure : des milices rebelles qui les ont transformés en tueurs grâce à ces rites initiatiques sensés les rendre invulnérables, victimes des communautés qui les accusent d’être Ndoki (sorciers) et des pasteurs qui leur infligent des pratiques d’exorcisme traumatisantes (p125). Pour comprendre le sort dramatique de ces jeunes enfants, Geneviève Nkoussou situe leur situation à la croisée de trois trajectoires : celle de l’histoire qui a vu se dérouler des atrocités lors de la colonisation du continent ; les punitions corporelles d’alors rappellent les cruautés actuelles ; celle de la place traditionnelle de l’enfant de laquelle les enfants soldats sont arrachés ; celle des institutions internationales qui ont pour objectifs la protection de l’enfance.

L’auteure s’appuie sur une enquête de terrain et également sur sa pratique de médiatrice. La réhabilitation de l’enfant repose sur les retrouvailles de ses origines lignagères, mais aussi sur sa protection. C’est pourquoi, l’œuvre de Geneviève Nkoussou n’est pas finie : elle annonce un centre de soins au Congo, centre pilote qu’elle appelle L’Abeille heureuse et dont elle déplie tous les objectifs éducatifs, sa méthode et ses valeurs pour enlever ces enfants à un sort sordide, mais aussi les empêcher d’être exposés à la vengeance et à la répétition violente. Il reste cependant une question qui est la place de la psychothérapie individuelle pour le devenir des enfants dans ce projet fort intéressant. Nous souhaitons à Geneviève Nkoussou énergie et courage pour ce projet magnifique qui devrait attirer compétences et moyens des organismes internationaux comme des aides plus modestes.


Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !