Ouvrir sa porte… migrations, exils, replis, accès aux soins

22e colloque de La revue transculturelle L’autre

Coordonné par , et

Le colloque s’est déroulé les 8 et 9 octobre 2020 à Nancy (Meurthe-et-Moselle)

Colloque organisé par la revue L’autre, l’Association des Médecins du CPN et la Société Lorraine de Psychologie, en partenariat avec l’IRTS de Lorraine

La migration est au cœur des débats sociétaux. Elle cristallise, projections, rejet et repli identitaire. La tendance à vouloir fermer les portes aux migrants interroge la capacité à pouvoir reconnaître en l’autre sa part d’humanité, de subjectivité, son droit à l’existence et au respect. Le migrant se trouve souvent entre deux portes : celle du pays d’origine à qui il tourne le dos et qui se ferme la plupart du temps sans possibilité de retour ; et celle du pays d’accueil, qui laisse entrevoir la possibilité d’une nouvelle ère.

Sur le seuil, on trouve les bébés d’ici nés de mères exilées, privées du soutien des commères ; les élèves qui ont du mal à entrer dans les apprentissages ; les mineurs non accompagnés, dans l’entre deux pays-âges contraints à la réussite ; les jeunes et les moins jeunes qui ne peuvent retourner au pays et n’ont pas vraiment de place ici…

La porte ouvre un lieu de passage entre le dedans et le dehors. Véritable sas de sécurité, d’un “chez soi” que certains érigent en barrière, pour se protéger dans un repli communautaire ou religieux qui ne favorise pas l’intégration et le métissage.

Il est des portes fermées, qui n’empêchent pas le retour des souvenirs traumatiques qui font irruption, voire effraction, à travers des cauchemars ou des angoisses. Il est des portes verrouillées des centres de rétention/des prisons où les détenus étrangers sont doublement emmurés. Enfin, de l’autre côté de la porte, il y a le désir de vouloir réaliser ses rêves. Le “prendre soin”, lorsqu’il est métissé, peut favoriser une ouverture et permettre de redonner à l’autre sa part créative trop souvent mise à mal.

Le 22e colloque de la revue l’autre vous accueille en les Portes d’or de la ville de Nancy, ville Royale de Stanislas, berceau de l’Art Nouveau. Dans la cité de Bernheim et de Coué, les artisans du prendre soin d’ici et d’ailleurs proposent de chercher des clés pour s’ouvrir à l’Autre, l’accueillir aussi dignement que l’on aimerait soi-même l’être.

 


Jeudi 8 octobre 2020


 

Séances plénières

 

Présidente : Joëlle LIGHEZZOLO-ALNOT, professeure de psychologie clinique, Nancy Modérateur : Jonathan AHOVI, pédopsychiatre, Dole

  • Festus BODY LAWSON, pédopsychiatre, Nancy et Louise DACQUI, psychologue clinicienne, Nancy • La migration en Lorraine et la difficulté à ouvrir les portes dans l’institution
  • Discussion avec Philippe CLAUDEL, écrivain, réalisateur, Nancy et Marie Rose MORO, professeure de pédopsychiatrie, présidente de l’AIEP, Paris • Conversation sur les marques de notre inhospitalité dans la langue et dans la vie
  • Michel AGIER, anthropologue, IRD, EHESS • Qu’en est-il de l’hospitalité ?
  • Conversation entre Smaïn LAACHER, sociologue, Strasbourg, auteur de Croire en l’incroyable et Marie Rose MORO, professeure de pédopsychiatrie, Paris

 


 

Atelier 1 – La Porte ouverte… sur la diversité des langues maternelles

Modératrices : Fatima TOUHAMI, Paris et Catherine COURRIER, Nancy

  • Hawa CAMARA, Paris – Ouvrir les portes des institutions de la petite enfance aux langues maternelles
  • Houria MEDDOUR, Nancy – La langue en “migration”, barrière ou véhicule de richesses ?
  • Laurette CÉLESTINE, Martinique – L’accueil d’élèves allophones “décrocheurs” en Martinique ou comment garder la porte ouverte ? (intervention en visioconférence)
  • Rebeca NARANJO DI MATTIA, Montpellier – La possibilité de traduire en plus d’une langue
  • Amalini SIMON, Paris – Ouvrir les portes de l’école

 

Atelier 2 – La Porte : un lieu de passage

Modératrices : Ouafâa RTIMI-MAZOURI, Nancy et Halima ZEROUG-VIAL, Lyon

  • Véronique HUQUELEUX et Hervé INIAL, Nantes – D’une porte après l’autre
  • Simona TALIANI, Turin – Œdipe et Ogbanje : dans la migration des femmes nigérianes (intervention en visioconférence)
  • Orthodoxie SALOMON, Nancy – La porte, lieu de la mémoire familiale et sociétale depuis l’Antiquité en Grèce
  • Aline CARNEIRO, Metz – Peut-on être adopté ? Cumul de vulnérabilité : exil, maternité et annonce de diagnostic médical
  • Houda BOUZIDI, Mostaganem – Femmes maghrébines victimes de violence conjugale dans le contexte migratoire en France : le cas des conseillères familiales et conjugales

 

Atelier 3 – Bébés, parents, sur le seuil de la porte

Modératrices : Fabienne LIGIER, Nancy et Claire MESTRE, Bordeaux

  • Mariem AHMOUDA, Amiens – Mères migrantes, exil et identité perdue
  • Estelle GIOAN, Rokhaya SECK-SENDERS et Sophie CORBIN-NGUYEN, Bordeaux – Passage transculturel en maternité : quel art d’accoucher les bébés ?
  • Maria Luisa CATTANEO, Sabina DAL VERME, Barbara GRIJUELA, Milan – La maternité comme expérience d’un pouvoir personnel et comme passage du “seuil” pour les femmes demandeuses d’asile (intervention en visioconférence)
  • Carelle KOUMBA, Grenoble – Désir de maternité entre deux portes
  • Anne Laure GUERNALEC et Nathalie WALLIAN, Saint-Denis de La Réunion – La médiation transculturelle de la sage-femme à Mayotte

 

Atelier 4 – Portes ouvertes aux dispositifs de soutien

Modérateurs : Malika BENNABI, Amiens et Alicia Titia RIZZI, Paris

  • Valérie BRASSELET, Evelyne PIVARD-BOUBAKRI et Omar HAOUCHINE, Dreux – Interpréter : entre les mots, saisir les “presque mots”
  • Ravi SIVANANDAME, Riedisheim – Le dispositif d’éclairage ethnoclinique
  • Camille BRASME-KOSSOWSKI, Charles DI, Albertine JULIÉ, Laurence BULOURDE et Sophie ROY PASQUIER, Angers – Mise en place d’une consultation transculturelle : défis et perspective
  • Boris POURRÉ et Paulina REQUENA, Lausanne – Le case management de transition en situation transculturelle : pratiques infirmières contemporaines
  • Théogène-Octave GAKUBA, Genève – Mieux accueillir pour favoriser l’insertion sociale des personnes âgées migrantes à Genève (communication écrite)

 


Vendredi 9 octobre 2020


 

Séances plénières

Président : Bernard KABUTH, professeur de pédopsychiatrie, Nancy
Modérateur : Yoram MOUCHENIK, professeur émérite de psychologie clinique, Paris XIII

  • Claire MESTRE, psychiatre, anthropologue, CHU Bordeaux • Accueil, soins et violence institutionnelle
  • Roberto BENEDUCE, professeur de psychiatrie, anthropologue, Turin • Le soin de l’autre, acte de transformation politique et épistémique (intervention en visioconférence)

Présidente : Marie Rose MORO, professeure de pédopsychiatrie, Paris Modératrice : Célia ZAFFARONI, psychologue clinicienne, Nancy

  • Khadija CHAHRAOUI, professeur de psychologie clinique, Paris • Traumas extrêmes chez les réfugiés : difficultés et enjeux de la rencontre
  • Saskia VON OVERBECK-OTTINO, pédopsychiatre, HUG de Genève • Contre transfert et vague migratoire, impacts sur l’accès aux soins

 


 

Atelier 5 – Quand les rêves, le corps et le trauma ouvrent la porte

Modératrices : Assia ZERROUK, Metz et Saskia VON OVERBECK-OTTINO, Genève

  • Rachid OULAHAL, Toulouse – Les troubles de la mémoire dans la migration…  (intervention en visioconférence)
  • Charles DI, Paris et Joséphine-Pascale ADA MANGA, Yaoundé – Le rêve qui ouvre “des portes”
  • Thomas BROCHET, Bordeaux – Le soin en kinésithérapie des personnes victimes de la torture, de la migration et de l’exil (intervention en visioconférence)
  • Janani JEGANATHAN, Jossigny – La guerre et ses portes battantes
  • Olga BAMISSO, Camille CURBILIÉ et Alexia GHORAYEB, Argenteuil – “Corps-Porte- Parole”

 

Atelier 6 – Demandeurs d’asile et MNA, dans l’entre deux portes…

Modérateurs : Sevan MINASSIAN, Paris et Valérie BASTIEN, Nancy

  • Tuğçe Zeynep GÜNGÖRMEZ, Metz – Migration… entre espoir et déception
  • Ophélie COTTIER, Laxou – Ouvrir sa porte au psychologue
  • Noémie CUISSART DE GRELLE ROGIER et Sydney GAULTIER, Lausanne – À la rencontre des MNA : un dispositif psychosocial intégratif
  • Hindi LACÔTE-HAFHOUF, Paris – La mère (mer) les sépare de la mère
  • Cloé PONS, Lyon – Mineurs non accompagnés. Entre deux portes-âges (communication écrite)

 

Atelier 7 – Ce qui passe sous la Porte : rituels, soins et préjugés

Modérateurs : Agathe BARTHIER, Nancy et Jonathan AHOVI, Dole

  • Joël DJATCHÉ, Yaoundé – Intervention en contexte de crise des cliniciens dits ” francophones ” en zone anglophone au Cameroun : entre portes ouverte, entre- ouverte et fermée dans un “chez soi” (intervention en visioconférence)
  • Sylvie VOISIN, Limoges – Ma galère, une vie de béton, une vie de bâtard
  • Arthur BRAUN, Nancy – La pratique de la clinique interculturelle en centre médico-psychologique pour adolescent
  • Yann ZOLDAN, Montréal – Les altérités multiples : cliniques des diversités et expériences minoritaires (intervention en visioconférence)
  • Renaud EVRARD, Nancy – De porte à porte : parcours de soins entre dispositifs alternatifs et conventionnels en Lorraine
  • Marie Rose MORO, Paris – Ouvrir les portes de la pédopsychiatrie au plurilinguisme

 

Atelier 8 – Migrations : faire sauter les verrous !

Modérateurs : Marie-Laure BONTEMS, Nancy et Christian LACHAL, Clermont-Ferrand

  • Yoram MOUCHENIK, Paris – L’incarcération en situation coloniale
  • Soufian AL KARJOUSLI, Tours – Migrations à travers la culture arabo-musulmane
  • Silvina TESTA, Paris – Quand l’enfant des migrants rencontre la justice
  • Gaëlle BOUQUIN-SAGOT et Véronique JUILLAN, Marseille – Clinique de l’exil : un accompagnement social, juridique et psychothérapeutique
  • Dalila REZZOUG, Paris – Ouvrir les portes de l’Aide Sociale à l’Enfance à la diversité des langues

 


Comité Scientifique
Marie Rose MORO (Université de Paris, Inserm U1178), Festus BODY LAWSON (EMIE, PUPEA, CPN Nancy), Louise DACQUI (EMIE, CPN Nancy), Célia ZAFFARONI (CHRU Nancy), Bernard KABUTH (PUPEA, CPN, Université de Lorraine, Nancy), Joëlle LIGHEZZOLO-ALNOT (Université de Lorraine, Interpsy EA 4432, Nancy), Fabienne LIGIER (PUPEA, CPN, APEMAC, Nancy), Jonathan AHOVI (MDA Dole et Solenn Cochin-Paris), Claire MESTRE (CHU Bordeaux), Renaud EVRARD (Université de Lorraine, Nancy), Assia ZEYRROUK (CHS Jury- Les-Metz), Saskia VON OVERBECK OTTINO (HUG Suisse, Genève), Sébastien ROUSSERY (EMIE, CPN Nancy), Ouafâa RTIMI-MAZOURI (EMIE, CPN Nancy),
et le comité de rédaction de la revue L’autre www.revuelautre.com

Comité d’organisation
Festus BODY LAWSON (AMC), Louise DACQUI (SLP), Célia ZAFFARONI (SLP), Estelle GRANDPOIRIER (IRTS de Lorraine)


Bibliothèque

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !