Le partage du traumatisme

Contre-transferts avec les patients traumatisés

Ouvrage de Christian LACHAL

20,00  TTC

Comment soigner les patients traumatisés et plus particulièrement les mères et les bébés traumatisés ? Comment les thérapeutes en sont-ils affectés ? Cet ouvrage, préfacé par Marie Rose Moro, est issu de l’expérience partagée des chercheurs et cliniciens qui travaillent quotidiennement avec des patients confrontés à des traumatismes psychiques, en France et sur le terrain humanitaire. Christian Lachal, pédopsychiatre et psychanalyste, consultant à Médecins Sans Frontières, propose une nouvelle approche du concept de contre-transfert, à partir du constat que quelque chose se transmet entre patients traumatisés et thérapeutes quand ils se rencontrent, mais aussi entre les mères traumatisées et leurs bébés. Ce que ressentent les thérapeutes, ce qu’ils vivent pendant ces entretiens, ce qu’ils imaginent et ce qu’ils créent sont des modalités de réaction à ce qui leur est transmis du traumatisme. Ils peuvent s’en servir d’outils pour se forger une armure qui les protègent de l’intensité de ce qui est transmis ou au contraire les utiliser pour mieux comprendre leurs patients. L’auteur appuie ici son analyse clinique sur les connaissances actuelles concernant le développement des bébés, et sur le concept de contre-transfert, qu’il expose et analyse dans cette situation particulière.

Ceux qui s’occupent de patients traumatisés ont souvent tendance à chercher des recettes simples. Cet ouvrage n’a pas pour but de compliquer les choses mais de comprendre pourquoi et comment le traumatisme se transmet.

Au-delà des thérapeutes, ce sont tous ceux qui rencontrent des personnes traumatisées qui sont concernés. Ils trouveront dans ce livre des clefs pour mieux comprendre ces personnes et utiliser leurs propres réactions pour les aider. Car l’homme porte en lui à la fois ce qui défait et ce qui peut reconstruire son identité et ses liens à l’« espèce humaine », selon la belle expression de Robert Antelme.

Sommaire

Préface

Marie Rose Moro, Vouloir ré-enchanter le monde, même à petites doses

Introduction

Transfert et contre-transfert : d’où part-on ?

L’introjection primaire

Le contre-transfert : un composite

Définitions globalistes et focales du contre-transfert

Approche clinique du contre-transfert

Approche transculturelle du contre-transfert

De l’angoisse à la méthode : l’apport de G. Devereux à la question du tranfert et du contre-transfert

G. Devereux définit le transfert comme un transfert d’apprentissage

Ethnologues et psychothérapeutes : une problématique commune

L’observateur et le thérapeute, sont confrontés, de la même façon et pour les mêmes raisons, à des situations qui produisent de l’angoisse

Mais qu’est-ce qui est anxiogène ?

Culture et trauma

Les mécanismes de défense

Complémentarité et réciprocité

La « ligne de démarcation »

Transfert, contre-transfert et traumatisme

Ferenczi et la « maternelle attitude »

La menace d’anéantissement

Les solutions immédiates de survie

Contre-transfert dans les rencontres avec des personnes traumatisées : aspects méthodologiques

Exploration des contre-transferts

Les « contre-transferts » préalables

Les aspects émotionnels dans les contre-transferts face aux patients traumatisés

Le blocage ou la confusion par le récit de la scène traumatique

Aspects cognitifs et représentationnels des réactions de contre-transfert face aux patients traumatisés

Le scénario émergent et la narrativité : le contre-transfert actif

Définition du scénario émergent

Mise en forme du scénario émergent

Importance du récit et de la narration

Pour sortir de la répétition à l’identique

Contre-transfert et dyades mères-bébés

Mise en situation

Transfert et contre-transfert : ces termes sont-ils pertinents pour les bébés ?

Pare-excitations et trauma

Petites histoires cliniques

Les différents sens de soi chez le bébé

Conclusion

Références bibliographiques

128 pages, ISBN 2 85919 217 4
Collection trauma

Panier

Bibliothèque