Article original

© Mélanie Lapierre, perles en papier un autre "passe temps" 15 septembre 2008 Source (CC BY 2.0)

Une ONG en analyse

Étude psychosociologique des relations interculturelles

et


Emmanuel GRATTON

Emmanuel Gratton est psychologue clinicien et sociologue, maître de conférences en psychologie sociale clinique à l’Université d’Angers, BePsyLab.

Nolhan BANSARD

Nolhan Bansard est doctorant en psychologie clinique à l’Université d’Angers, BePsyLab.

Pour citer cet article :

Gratton E, Bansard N. Une ONG en analyse. Étude psychosociologique des relations interculturelles. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2020, volume 21, n°3, pp. 327-339


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-originaux/une-ong-en-analyse/

Une ONG en analyse : étude psychosociologique des relations interculturelles

Une organisation non gouvernementale africaine menant des actions en direction des enfants des rues accueille régulièrement des stagiaires occidentaux, notamment en psychologie, qui participent à son activité aux côtés d’éducateurs salariés locaux. Cela pose la question de l’acculturation et des relations interculturelles à l’œuvre. Une demande d’analyse de la pratique a été réalisée par la direction de cette ONG. Une analyse psychosociologique et clinique de l’ONG a été réalisée à partir des observations des stagiaires et ex-stagiaires et des discours des participants à cette analyse de la pratique. Le modèle théorique principal choisi est celui de l’emboitement des sept instances qu’Eugène Enriquez présente dans L’organisation en analyse (2003). Par ailleurs, la prise en compte de la dimension interculturelle entre un pays anciennement colonisé et un pays anciennement colonisateur permet de mettre en exergue certains dysfonctionnements organisationnels et des dynamiques intergroupes.

Mots clés : Afrique, aide humanitaire, dynamique de groupe, organisation, personnel stagiaire, psychologie sociale, relation interculturelle.

An NGO under scrutiny: psycho-sociological study of intercultural relations

An African non-governmental organization working with street children regularly welcomes Western trainees, particularly in psychology, who participate in its activities alongside local salaried agents. This raises the question of acculturation and intercultural relations in the workplace. A request for an analysis of practice was made by the management of this NGO. A psycho-sociological and clinical analysis of the NGO was carried out on the basis of the observations of trainees and former trainees and the discourse of the participants in this review of practice. The main theoretical model chosen was that of the nesting of the seven entities presented by Eugène Enriquez in L’organisation en analyse (2003). In addition, taking into account the intercultural dimension between a formerly colonized country and a formerly colonizing country enabled us to highlight certain organizational dysfunctions and certain inter-group dynamics.

Keywords: Africa, group dynamics, humanitarian aid, intercultural relationship, organisation, social psychology, trainee staff.

Una ONG en análisis: estudio psicosociológico de las relaciones interculturales

Una organización no gubernamental africana que lidera acciones en beneficio de niños de la calle recibe regularmente a estudiantes occidentales, particularmente en psicología, que participan a sus actividades junto a educadores locales empleados por la ONG. Esto plantea la cuestión de la aculturación y de las relaciones interculturales que operan en este contexto. La dirección de esta ONG solicitó un análisis de sus prácticas. Es así como se llevó a cabo un análisis psicosociológico y clínico de la ONG basado en las observaciones de los practicantes y ex-practicantes y en los discursos de los participantes de este análisis. El principal modelo teórico elegido es el del engranaje de las siete instancias que presenta Eugène Enriquez en La organization en análisis (2003). Además, el tener en cuenta la dimensión intercultural entre un país antiguamente colonizado y un país antiguamente colonizador permite resaltar ciertas disfunciones organizativas y dinámicas intergrupales.

Palabras claves: Africa, ayuda humanitaria, dinámica de grupo, organización, personal en formación, psicología social, relación intercultural.

Les organisations non gouvernementales rencontrent parfois des difficultés de fonctionnement qui tiennent aux relations internationales entre pays, mais aussi plus concrètement, aux relations interculturelles entre « professionnels » du pays où l’action est conduite et les autres membres, aux statuts divers (stagiaires, volontaires, bénévoles), occidentaux qui interviennent souvent ponctuellement dans l’organisation. Nous proposons, dans cet article, l’étude d’une organisation non gouvernementale qui conduit des actions en direction des enfants des rues dans la capitale d’un pays africain ; ONG que nous appellerons L’ASER1 (L’Action pour la Sauvegarde des Enfants des Rues). L’analyse porte principalement sur le récit d’expérience et le rapport d’un jeune psychologue français. Aujourd’hui doctorant, second auteur de cet article, il a été stagiaire dans le cadre de ses études de psychologie, puis bénévole comme psychologue clinicien pour conduire un travail d’analyse de la pratique en direction des « occidentaux », à la demande de la direction de L’ASER, du pays africain en question. Cette dernière témoignait de difficultés d’implication et d’intégration. L’ASER accueille d’autres stagiaires psychologues de notre université. Ils ont pu également témoigner et présenter leurs travaux dans le cadre de séminaires, de communications ou de tables rondes, et dont les informations contribuent aussi à l’analyse.

Outre les difficultés à discerner ce qui relève de la commande institutionnelle officielle et de la demande latente des sujets ou des équipes (Dubost, 1987 ; Guienne, 1994), le premier auteur de cet article, absent du dispositif d’analyse de la pratique, a proposé au second de produire une supervision distanciée de son expérience, expérience relatée dans un article2 intitulé « Analyse de la pratique dans un contexte interculturel, le cas d’une ONG africaine ». Le premier auteur est venu ici apporter un support critique, un regard extérieur et donc une fonction tierce à l’analyse, mais également une expertise propre au positionnement psychosociologique. Nous retiendrons que l’analyse de la pratique (ADP) en question, suite à une commande de la direction, a été conduite avec quelques difficultés concernant l’alliance inter-culturelle des différentes équipes, liée à l’origine et/ou au statut de leurs membres. Les conclusions de cette ADP insistaient sur la nécessité de redonner une place au mythe fondateur, tel que défini par Engène Enriquez (2003a) et de se recentrer sur « la tâche primaire » (Kaës, 1996), de sécuriser le positionnement culturel, professionnel et éthique de l’association, de limiter le turn-over des intervenants extérieurs, de questionner les mécanismes transférentiels suscités par la culture et de construire un positionnement professionnel sans être aliéné ni à l’institution et son fonctionnement ni à la culture et ses codes.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu

ou abonnez-vous en cliquant ici !

  1. L’ASER est un nom inventé pour préserver l’anonymat de l’ONG et du pays où elle est située.
  2. Revue de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe, n° 75, 2020.


Colloques & séminaires
Bibliothèque

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !