Article original

© Matthias Ripp River of Dreams, 28 aout 2014. Source (CC BY 2.0)

Une approche ethnopsychiatrique de la psychose

, , et


Chryssanthi KOUMENTAKI

Chryssanthi KOUMENTAKI est psychiatre, psychothérapeute à la consultation transculturelle d’Avicenne. AP-HP, Hôpital Avicenne, Service de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent. Psychiatrie générale et addictologie spécialisée, Bobigny, France. Université de Paris 13.

Hanna COHEN

Hanna COHEN est psychologue clinicienne, AP-HP, Hôpital Avicenne, Service de psychopathologie de l'enfant, de l’adolescent, psychiatrie générale et addictologie spécialisée, Bobigny (93), Hôpital Robert Debré, Consultation de Médecine de l’Adolescent, Paris.

Isabelle RÉAL

Isabelle RÉAL est psychologue clinicienne, psychanalyste, AP-HP, Hôpital Avicenne, Service de psychopathologie de l'enfant, de l’adolescent, psychiatrie générale et addictologie spécialisée, Bobigny.

Marie Rose MORO

Marie Rose MORO est professeure de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, Université de Paris-Descartes, chef de service de la Maison de Solenn, Maison des adolescents de Cochin. Chercheure au PCPP EA 4056 Sorbonne Paris Cité, Institut de Psychologie et CESP, INSERM.

Adebimpe VR. Overwiew: Whitenorms and psychiatric diagnosis of black patients. Am J Psychiatry 1981 ; 138 (3): 279-285.

Althabe G. Oppression et libération dans l’imaginaire. Les communautés villageoises de la côte orientale de Madagascar. Paris : Maspéro ; 1969.

Baubet T. Le diagnostic psychiatrique en situation transculturelle. In : Baubet T, Moro MR, Psychiatrie et migration. Paris : Masson ; 2003. p. 61-74.

Baré JF. Pouvoirs des vivants, langage des morts, idéo-logiques sakalave. Paris : Maspéro ; 1977.

Bastide R. Le rêve, la transe et la folie. Paris : Flammarion ; 1972.

Benoit C. Corps, jardins, mémoires: anthropologie du corps et de l’espace à la Guadeloupe. Paris : CNRS éditions ; 2000-2002. p. 266.

Boussat M, Collomb H, Hanck C. Dépressions masquées psychotiques ou masque noir de la dépression. Acta Psychiaria Belgica 1976 ; 76 : 26-44.

Cesaire I, Laurent J. La sorcière volante. Contes de mort et de vie aux Antilles. (Eds) Nubia ; 2004. p. 84-95.

Confiant R. Dictionnaire créole martiniquais-français. Paris : Ibis Rouge ; 2007. p. 32.

Corre A. Nos Créoles. Paris : A. Savine ; 1890.

De Rosny E. Les yeux de ma chèvre, sur les pas de la nuit en pays douala. Paris : Plon ; 1981.

Devereux G. Logical Status and Methodological Problems of Research in Clinical Psychiatry. Psychiatry1951 ; 14 : 327-330.

Devereux G. (1951) Psychothérapie d’un Indien des plaines. Paris : Fayard ; 1998. 

Devereux G. (1940) Essais d’ethnopsychiatrie générale. Paris : Gallimard ; 1970.

Devereux G. (1955) Culture et inconscient. In : Ethnopsychanalyse complémentariste. Paris : Flammarion ; 1972. p. 65-84.

Devereux G. (1956) Normal et anormal. In : Essai d’ethnopsychiatrie générale. Paris : Gallimard ; 1970. p. 1-83.

Devereux G. (1965) La schizophrénie, psychose ethnique ou la schizophrénie sans larmes. In : Essais d’ethnopsychiatrie générale. Paris : Gallimard ; 1970. p. 248-274.

Devereux G. La renonciation à l’identité : défense contre l’anéantissement. Revue française de psychanalyse 1967 ; XXXI : 101-142.

Devereux G. L’ethnopsychiatrie (présentation de la revue Ethnopsychiatria). Ethnospychiatria 1978 ; 1 (1): 7-13.

Devereux G. De l’angoisse à la méthode dans les sciences du comportement. Paris ; Flammarion ; 1980 [1967 pour l’édition originale en anglais] Aubier Montaigne ; 1998.

Dorival G. Yo garéï, Interprétation des désordres dans la pensée créole de l’Arc Caraïbe et analyse des techniques thérapeutiques traditionnelles. Paris : L’Harmattan : 1996.

Estrade JM. Un culte de possession à Madagascar : Le tromba. Paris : L’Harmattan ; 1985.

Felix L. Voyage à la Guadeloupe. Le Mans : Monnoyer ; 1848.

Freud S, Jung G. (1906-1914), Correspondance. Paris : Gallimard ; 1975.

Freud S. Quelques considérations pour une étude comparative des paralysies motrices organiques et hystériques (1893a). In : Résultats, idées, problèmes : Paris : PUF ; 1984. p. 45-59.

Freud S. (1917) Deuil et mélancolie. In : Métapsychologie. Paris : Gallimard ; 1969. p. 145-171.

Freud S. (1924a) Névrose et psychose. In : Névrose, psychose et perversion. Paris : PUF ; 1973. p. 283-286.

Freud S. (1924b) La perte de la réalité dans la névrose et dans la psychose. In : Névrose, psychose et perversion. Paris : PUF ; 1973. p. 299-303.

Freud S. (1926) La question de l’analyse laïque » traduit sous le titre de « Psychanalyse et médecine ». In : Ma vie et la psychanalyse. Paris : Gallimard ; 1950.

Giraud F. L’invisible: psychiatrie, histoire et pratique de l’altérité »L’autre, Cliniques, Cultures et Sociétés 2001 ; 2 (3) : 431-440.

Gyssels K. Filles de solitude : essai sur l’identité antillaise dans les autobiographies fictives de Simone et André Swartz-Bart. Paris : L’Harmattan ; 1996.

Jourdain L. Croisière aux Antilles et en Amérique du Sud. Bulletin de la Société de géographie de Lille. Lille : Société de géographie ; 1886.

Kleinman A. Social origins of Distress and Disease: Depression, Neurasthenia, and Pain in Modern China. New Haven : Yale University Press ; 1986.

Kréyol M. Les aventures de Damida la petite créole. La recette magique: comment faire soucougnan (2008) : site web : http://www.montraykreyol.org/

Lacan J. (1955-1956) Les psychoses. Séminaire III. Paris : Seuil, Champ Freudien ; 1981. p. 323-325.

Lacan J. (déc.1957 – janv.1958) D’une question préliminaire à tout traitement possible de la psychose. Ecrits II. Paris : Seuil ; 1999. p. 9-61.

Lacan J. (1975-1976) Le sinthome. Séminaire XXIII. Paris : Seuil, Coll. « Champ Freudien » ; 2005.

Lesne C. Cinq essais d’ethnopsychiatrie antillaise. Paris : L’Harmattan ; 1990.

Léti G. L’univers magique-religieux antillaise : l’ABC des croyances et superstitions d’hier et d’aujourd’hui. Paris : L’Harmattan ; 2001.

Littlewood R. Psychiaric diagnosis and racial biais : empirical and interpretative approaches. Soc Sci Med1992 ; 34 (2) : 141-149.

Littlewood R. Nosologie et classifications psychiatriques selon les cultures : les « syndromes liés à la culture ». L’autre, Cliniques, Cultures et Sociétés 2001 ; 2(3) : 441- 466.

Mc Cormick S, Goof DC. Possession states: approaches to clinical evaluation and classification. Behaviourral Neurology 1992 ; 5 : 161-167.

Maleval JC. Eléments pour une appréhension clinique de la psychose ordinaire. In : Séminaire de la découverte Freudienne ; 18-19 janvier 2003.

Migerel H. La migration des zombis : Survivance de la magie antillaise en France. Paris : L’Harmattan ; 1987.

Mestre C. De la possession à l’hystérie : conversion médicale dans un hôpital malgache. L’autre, Cliniques, Cultures et Sociétés 2001 ; 2(3) : 495-508.

Moro M. Les débats autour de la question culturelle en clinique : une spécificité française ? Psychiatrie et migration. Paris : Masson ; 2003.

Nathan T. Considérations ethnopsychiatriques sur le traitement analytique des psychoses. Ethnopsychiaria 1978a ; 1 (1) : 15-42.

Nathan T. Ethnopsychanalyse des psychoses, une introduction. Ethnopsychiaria 1978b ; 1 (2): 213-241.

Nathan T. La folie des autres. Traité d’ethnopsychiatrie clinique. Paris : Dunod ; 1986.

Nathan T. Le sperme du diable. Paris : PUF ; 1988.

Ottino P. Le tromba (Madagascar). L’Homme 1965; 5 (1) : 84-93.

Ottino P. Les champs de l’ancestralité à Madagascar, parenté, alliance et patrimoine. Paris : Kathala/Orstom ; 1998.

Pépin E. Conférence sur le dorlis, Potomitan, site de promotions des cultures et des langues créoles : www.potomitan.info

Petryna A, Kleinman A. La mondialisation des catégories : la dépression à l’épreuve de l’universel. L’autre, Cliniques, Cultures et Sociétés 2001 ; 2 (3) : 467-480.

Raison-Jourde F. Les souverains de Madagascar, l’histoire royale et ses résurgences contemporaines. Paris : Karthala ; 1983.

Rolle-Romana V. Psychothérapies d’antillaises ensorcelées. Thèse de doctorat en psychologie sous la direction de Tobie Nathan, Université de Paris 8 ; 1999.

Selod S. Relations interethniques et classifications: de l’emploi des diagnostics dans la littérature psychiatrique au XXe siècle. L’autre, Cliniques, Cultures et Sociétés 2001 ; 2 (3) : 481-494.

Sharp LA. Exorsists, psychiatrists, and the problems of possession in Northwest Madagascar. Soc Sci Med 1994 ; 38 (4) : 524-542.

Slama R, Gillet C, William R, Longuefosse JL, Brunod R. Histoire de la folie à la Martinique: les origines et leur évolution actuelle. L’Information psychiatrique 2003 ; 79 (6) : 493-499

Swain G. Le sujet de la folie. Naissance de la psychiatrie. Toulouse : Privat ; 1977.

Swartz L. Transcultural Psychiatry in South Africa (Part II). Transcultural Psychiatric Research Review 1987 ; 24 : 5-30.

Pour citer cet article :

Koumentaki C, Cohen H, Réal I, Moro MR. Une approche ethnopsychiatrique de la psychose. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2014, volume 15, n°3, pp. 328-345


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-originaux/une-approche-ethnopsychiatrique-de-la-psychose/

Une approche ethnopsychiatrique de la psychose

Y a-t-il une modalité thérapeutique spécifique dans le traitement de la psychose dans nos consultations transculturelles? Devereux apporte des éléments de réflexions théoriques, méthodologiques et cliniques précieux pour le thérapeute. Si le psychotique déculture le matériel culturel, ce matériel n’en reste pas moins utile pour poser un diagnostic et accompagner le patient. Le matériel culturel vient là comme suppléance à la défaillance symbolique. Les thérapeutes doivent se familiariser avec les théories étiologiques traditionnelles pour éviter de sur-diagnostiquer des psychoses, dont de nombreuses études montrent la sur-représentation pour les populations minoritaires ou migrantes.

Mots clés : Antilles, culture, déculturation, ethnopsychanalyse, ethnopsychiatrie, étiologie, psychose, symptôme, théorie étiologique.

An ethnopsychiatry approach of the psychosis

Should we apply a specific therapy to the treatment of psychosis in our transcultural consultations? Devereux provides the therapist significant inputs in an attempt to address this issue, on the theoretical, methodological and clinical levels. About cultural material for instance, which is subject to deculturation by the psychotic patient. Despite a loss of cultural identity, these representations remain useful to make a diagnosis and heal the patient. Indeed, the cultural material helps characterize the symbolic failure of a psychotic patient. Besides, therapists need to become more familiar with traditional etiologic theories in order to make an appropriate diagnosis. Some studies underpin this idea, showing that patients who belong to minority or migrant populations are too often misdiagnosed with psychosis.

Keywords: deculturation, ethno-psychoanalysis, misdiagnosis, psychoses, substitute, traditional etiologic theories.

Un abordaje etnopsiquiátrico de la psicosis

Existe una modalidad terapéutica específica en el tratamiento de la psicosis en nuestras consultas transculturales? Devereux propone algunos elementos para la reflexión teórica, metodológica y clínica, útiles para el terapeuta. Si el psicótico desculturiza el material cultural, este material sigue siendo útil para establecer un diagnóstico y para acompañar al paciente. El material cultural actúa como un supletorio de la pobreza simbólica. Los terapeutas deben familiarizarse con las teorías etiológicas tradicionales para evitar un sobre-diagnóstico de las psicosis. Son numerosos los estudios que muestran una sobre-representación de las psicosis en las poblaciones minoritarias o migrantes.

Palabras claves: Antillas, cultura, desculturización, etiología, etnopsicoanálisis, etnopsiquiatría, psicosis, síntoma, teoría etiológica.

Ces travaux issus de l’ethnopsychanalyse ont montré depuis longtemps l’importance de la culture dans la formation des symptômes : on n’exprime pas sa souffrance de la même façon selon la culture à laquelle on appartient, il y a un codage culturel des symptômes. D’autre part, les symptômes se modifient selon les époques, de même que les traitements ; ils sont inscrits dans le contexte qui les crée.

Cette variabilité des symptômes rend le travail plus ardu pour le clinicien qui travaille avec des patients qui ne sont pas issus de la même culture que lui et qui sont porteurs d’une expression du désordre et de la souffrance fort différente. La question du diagnostic peut s’avérer épineuse et souvent des erreurs sont faites à ce sujet, avec une sur-représentation d’hypothèse de psychose pour des patients qui ne le sont pas. C’est ce que montrent les études sur les « misdiagnostics », les erreurs de diagnostics (Baubet, 2003 ; Petryna et Kleinman, 2001 ; Selod, 2001), c’est aussi ce que nous constatons dans nos consultations transculturelles. L’analyse de ces travaux épidémiologiques sur la question du diagnostic chez les migrants a montré des biais méthodologiques qui permettent de mieux comprendre la sur-représentation du diagnostic de psychose dans des populations dominées (Noires, Antillaises, Indiennes) dans des conjonctures socio-historiques et politiques comme le colonialisme, l’apartheid, le ségrégationnisme mais aussi les migrations actuelles. Ces biais concernent essentiellement la difficulté à repérer, comprendre et accepter les manières culturelles de dire le désordre. Devant le non-familier, l’étrange, on évoque plus facilement la psychose et on sous-estime la dépression et le trauma selon ces études.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu

ou abonnez-vous en cliquant ici !


Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !