Article original

© Andrea equilibrium, playing with water and colors, catching what the naked eye cannot see - 27/06/2009. Source (CC BY 2.0)

Sur la corde raide : penser les modalités de formation en prévention de la radicalisation violente

, , et


Élise BOURGEOIS-GUÉRIN

Élise Bourgeois-Guérin, Ph. D. en psychologie est chargée de cours au département de psychologie de l’université du Québec à Montréal, C.P. 8888 succursale Centre-ville, Montréal (Québec) H3C 3P8.

Cécile ROUSSEAU

Cécile Rousseau est professeur de psychiatrie à la division de psychiatrie sociale et culturelle de l’université McGill, directrice scientifique du centre de recherche et de formation, CSSS de la Montagne.

Ghayda HASSAN

Ghayda Hassan est professeure dans le département de psychologie, Université du Québec à Montréal, chercheure et clinicienne de l’équipe de recherche et d’intervention transculturelle, CSSS de la Montagne, Montréal.

Victorine MICHALON-BRODEUR

Victorine Michalon-Brodeur est coordonnatrice de l’équipe Recherche et Action sur les Polarisations Sociales (RAPS), Centre de recherche SHERPA.

Aradau C., van Munster R. The Time/Space of Preparedness. Anticipating the «Next Terrorist Attack». Space and Culture 2012; 15(2): 98–109.

Baas B. L’angoisse et la dette. Savoirs et clinique 2003; 3(2): 27-34.

Bauman Z. Theory, Culture & Society 2002; 19(4): 81–90.

Bossong, R. Assessing the EU’s Added Value in the Area of Terrorism Prevention and Violent Radicalisation. Economics of Security Working Paper 2012; 60: 1-16.

Cupa D. L’indifférence: l›«au-delà» de la haine. Revue française de psychanalyse 2012; 76(4): 1021-1035.

Euer K., Vossole A. v., Groenen A., Van Bouchaute K. Strengthening. Resilience against Radicalization ; Part I: Literature Analysis; 2014.

Gouvernement du Québec. La radicalisation au Québec: agir, prévenir, détecter et vivre ensemble. Plan d’action gouvernemental 2015-2018, 2015.

Grusin R. Premediation: Affect and mediality after 9/11. Basingstoke: Palgrave Macmillan; 2010.

Habermas J. Dialogue. In: Borradori G, editor. Philosophy in a time terror: Dialogues with Jürgen Habermas and Jacques Derrida. Chicago: Chicago Press University; 2003. p.85-90.

Jenkins B. Terrorism a new kind of Warefare dans International terrorism. The Rand Corporation 1974: https://www.rand.org/content/dam/rand/pubs/papers/2008/P5261.pdf

Lévy G. Prométhée se déchaîne. Filigrane 2012; 25(1): 19–32.

Mythen G., Walklate S. Communicating the terrorist risk: Harnessing a culture of fear? Crime, Media, Culture 2006; 2(2): 123-142.

Natanson J. La peur et l’angoisse. Imaginaire & Inconscient 2008; 22(2): 161-173.

Ranstorp M., Gustafsson L., Hyllengren P., Ahlin F. Preventing and Countering Violent Extremism: An Initial Rapid Evidence Assessment and Analysis Plan Examining Local Authority Action Plans and Programming Elements. Rapport de recherche pour la défense, Gouvernement du Canada (2016): http://cradpdf.drdc-rddc.gc.ca/PDFS/unc274/
p805336_A1b.pdf

Ris L., Ernstorfer A. Borrowing a wheel: applying existing design, monitoring and evaluation strategies to emerging programming approaches to prevent and counter violent extremism, Peacebuilding evaluation consortium, CDA Collaborative Learning Projects 2017: http://cdacollaborative.org/wordpress/wp-content/uploads/2017/04/Applying-Existing-DME-Strategies-to-Emerging-PCVE-Approaches.pdf

Robinson L., Gardee R. Muslim youth in Britain: Acculturation, radicalization, and implications for social work practice/training. Journal of Religion & Spirituality in Social Work: Social Thought 2017; 36(1-2): 266-289.

Rousseau C., Hassan G., Lecompte V., Oulhote Y., El Hage H., Mekki-Berrada A.

Rousseau-Rizzi A. Le défi du vivre ensemble: les déterminants individuels et sociaux du soutien à la radicalisation violente des collégiens et collégiennes au Québec 2016: http://www.sherpa-recherche.com/wp-content/uploads/2013/10/Rapport-de-recherche-CEGEP-FINAL-27.10.2016.pdf

Schmid A. P. Radicalisation, De-Radicalisation, Counter-Radicalisation: A Conceptual Discussion and Literature Review, ICCT Research Paper 2013. The Hague: International Centre for Counter-Terrorism.

Winnicott, D. W. Psychose et soins maternel. In: Winnicott D, editor. De la pédiatrie à la psychanalyse. Paris: Payot; 1969. p.98-108.

Pour citer cet article :

Bourgeois-Guerin E,  Rousseau C, Hassan G, Michalon-Brodeur V. Sur la corde raide : penser les modalités de formation en prévention de la radicalisation violente. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2019, volume 20, n°2, pp. 184-192


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-originaux/sur-la-corde-raide-penser-les-modalites-de-formation-en-prevention-de-la-radicalisation-violente/

Sur la corde raide : penser les modalités de formation en prévention de la radicalisation violente

On retrouve un impératif de formation des professionnels des milieux de la santé et de l’éducation dans la plupart des plans de lutte contre la radicalisation violente dont se sont dotés nombre de gouvernements. Peu d’études ont cependant évalué ces formations ou pensé les processus qu’elles mobilisent. À partir de l’analyse qualitative de formations portant sur la prévention de la radicalisation violente au Québec, cet article interroge les modalités de transmission de savoirs sur une telle thématique. En décrivant les mouvements que certains contenus ont suscités au sein des groupes de participants, nous proposons que la capacité à contenir l’incertitude et l’angoisse que génère l’ampleur des phénomènes de polarisation et leurs dérives violentes est un des défis principaux de ces formations. Enfin, les dispositifs favorisant l’établissement d’un climat de confiance dans le cadre des formations sont discutés de façon plus large.

Mots clés : animation de groupe, contenance groupale, décentrage, formation professionnelle, prévention, radicalisation violente.

There is an elephant in the room: reflecting upon training procedures  in the prevention of violent radicalisation

The need to train professionals in the health and education sectors is at the heart of priorities of governmental plans for the prevention of violent radicalization. However, few studies have evaluated these training programmes or thought about the processes they involve. Based on the qualitative analysis of training courses on the prevention of violent radicalization in Quebec, this article examines the methods of transmitting knowledge on this theme. By describing the movements that certain contents have generated within the groups of participants during the training, we propose that the capacity to contain uncertainty and anguish generated by the magnitude of violent radicalization phenomena is one of the main challenges of these groups’ training programmes. Lastly, the framework favoring the establishment of a climate of trust in the context of training courses are discussed in a broader way.

Keywords: decentring, group capacity, group facilitation, job training, prevention, violent radicalisation.

En la cuerda floja: pensar las modalidades de formación en prevención de la radicalización violenta

Existe una necesidad imperiosa de formar profesionales de la salud y de la educación en la mayoría de los planes de lucha contra la radicalización violenta adoptados por muchos gobiernos. Sin embargo, pocos estudios han evauado estas formaciones o analizado los procesos que movilizan. A partir de un análisis cualitativo de formaciones que tratan de la prevención de la radicalización violenta en Quebec, este artículo cuestiona las modalidades de transmisión de conocimientos sobre esta temática. A través de la descripción de lo que ciertos contenidos generaron en los grupos de participantes, proponemos que la capacidad de contención de la incertidumbre y la ansiedad que generan los importantes fenómenos de polarización y sus desviaciones violentas, es uno de los desafíos principales de estas formaciones. Los dispositivos que favorecen un clima de confianza en el contexto de las formaciones son discutidos de manera más detallada.

Palabras claves: animación de grupo, contención grupal, descentramiento, formación profesional, prevención, radicalización violenta.

Mise en contexte

La problématique de la radicalisation violente1 interpelle de plus en plus le champ politique qui y répond par des plans d’action consistant souvent en une multiplication de programmes, visant à la prévenir et/ou à la traiter et la mise en place de formations s’adressant aux services de sécurité ou aux acteurs du champ social. Au Québec, le gouvernement s’est doté d’un plan d’action2 (Gouvernement du Québec 2015) qui comprenait notamment le développement de formations sur la prévention de la radicalisation violente, destinées aux intervenants des milieux de la santé et de l’éducation, un volet qui a été confié au centre de recherche SHERPA (Montréal, Québec) par le ministère de la santé et des services sociaux ainsi que le ministère de l’éducation.

À notre connaissance, bien que la pertinence d’offrir de la formation en matière de prévention de la radicalisation violente aux acteurs des milieux de la santé et de l’éducation soit relevée par plusieurs études (Ranstorp & al. 2016, Robinson & al. 2017), peu s’attardent sur les contenus de ces formations et encore plus rares sont les écrits qui en évaluent l’impact. Les formations portant sur la prévention de la radicalisation violente sont ainsi prônées mais peu évaluées : cette faiblesse concerne la plupart des programmes de prévention de la radicalisation violente, dont l’efficacité reste à démontrer (Bossong 2012, Lum & al. 2006, Horgan & al. 2010, Ris & al. 2017).

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu

ou abonnez-vous en cliquant ici !

  1. Par radicalisation violente, nous entendons le processus par lequel un individu ou un groupe (ou un État) adopte un système de croyances extrêmes inspiré par des notions philosophiques, religieuses, politiques ou idéologiques, incluant la volonté de recourir à, de soutenir ou de faciliter l’utilisation de la violence ou de moyens non-démocratiques afin d’induire des changements dans la société (traduction libre, Euer &al. 2014 : 6).
  2. Plan d’action intitulé « La radicalisation au Québec : agir, prévenir, détecter et vivre ensemble ».


Colloques & séminaires
Bibliothèque

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !