Article original

© Victoria Lotz et Héloïse Mariche Source D.G.

Repriser le « troumatisme », retisser le lien

L’atelier thérapeutique de couture FILAO

, , , et


Maud DELAHAYE

Maud Delahaye est psychologue clinicienne ; doctorante contractuelle à l’ED-450, Études Psychanalytiques, rattachée au CRPMS, Université de Paris, UFR IHSS ; AP-HP, Hôpital Avicenne, Service de psychopathologie de l'enfant, de l'adolescent, psychiatrie générale et addictologie, Centre Régional du Psychotraumatisme Paris Nord (CRPPN), Bobigny.

Marie-Caroline SAGLIO-YATZIMIRSKY

Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky est anthropologue et psychologue, CESSMA, UMR 245, IRD-Paris Diderot-INALCO, www.mcsy.fr, membre du collectif Dasem psy.

Héloïse MARICHEZ

Héloïse Marichez est psychologue clinicienne. Université Paris 13 SPC, AP-HP, Hôpital Avicenne, Service de psychopathologie de l’enfant, de l’adolescent, psychiatrie générale et addictologie.

Victoria LOTZ

Victoria Lotz est psychologue clinicienne, AP-HP, Hôpital Avicenne, Service de psychopathologie de l'enfant, de l'adolescent, psychiatrie générale et addictologie, Centre Régional du Psychotraumatisme Paris Nord (CRPPN), Bobigny.

Thierry BAUBET

Thierry BAUBET est professeur de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent à l’université Paris 13, chercheur à l’INSERM U1178, chef du service de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent, psychiatrie générale et addictologie spécialisée, Hôpital Avicenne, 125 route de Stalingrad, 93009 Bobigny Cedex.

Anzieu, D. (1974). Le Moi-peau. Nouvelle Revue de psychanalyse, (9), 195-208.

Anzieu, D. (1995). Et le couple fut… Dans D. Anzieu, Contes à rebours. Les Belles Lettres.

Billard, M. & Costantino, C. (2011). Fonction contenante, groupes et institution soignante. Cliniques, (1), 54-76. https://doi.org/10.3917/clini.001.0054

Davoine, F., Gaudillière, J-M. (2004). Histoire et trauma. La folie des guerres. Éditions Stock, 2006.

Dejours, C. (1986). Le corps d’abord. Corps biologique, corps érotique et sens moral. Payot, 2011.

Dejours, C. (2014). La Sublimation: entre clinique du travail et psychanalyse. Revue française de psychosomatique, (46), 21-37.

Delion, P. (2014). La psychothérapie institutionnelle: d’où vient-elle et où va-t-elle?. Empan, (96), 104-112. https://doi.org/10.3917/empa.096.0104

Delion, P. (2014). Tosquelles et Oury, parce que c’était eux…. Chimères, 84(3), 20-28. https://doi.org/10.3917/chime.084.0020

Donaz, M. (2011). Entre créativité, groupe et soin psychique du sujet âgé en mal de vieillir. Gérontologie et société, 2(2), 95-111. https://doi.org/10.3917/gs.137.0095

Freud, S. (1919). Introduction à la psychanalyse des névroses de guerre. Dans S. Freud, S. Ferenczi & K. Abraham. (2010). Sur les névroses de guerre. Payot.

Freud, S. (1929). Le Malaise dans la culture. Dans OCF.P, t. XVIII, (pp. 245-333). PUF, 2002.

Furtos, J. (2008). Les cliniques de la précarité. Contexte social, psychopathologie et dispositifs, Masson.

Green, A. (1980). La mère morte. Dans Narcissisme de vie, narcissisme de mort (1983).

Honneth, A. (2004). La théorie de la reconnaissance: une esquisse. Revue du MAUSS, (23), 133-136. https://doi.org/10.3917/rdm.023.0133

Kaës, R. (1999). Les théories psychanalytiques du groupe. PUF.

Kaës, R. (2005). Groupes internes et groupalité psychique: genèse et enjeux d’un concept. Revue de psychothérapie psychanalytique de groupe, (45), 9-30. https://doi.org/10.3917/rppg.045.0009

Kaës, R. (2021). Les théories psychanalytiques du groupe. PUF.

Lacan, J. (13 février 1974). Les non-dupes errent [Séminaire].

Littré, E. «Exil». Dans Le Littré. Dictionnaire de la langue française en ligne. Consulté le 19 septembre 2021 sur https://www.littre.org/definition/exil

Oury, Jean. (1996). Utopie, atopie et eutopie. Chimères. Revue des schizoanalyses, (28), 69-78. https://doi.org/10.3406/chime.1996.2080

Pankow, G. (1987). L’être-là du schizophrène. Contributions à la méthode de structuration dynamique dans les psychoses. Flammarion, 2006.

Rouchy, J.C. (1998). Le champ du contre-transfert : dispositif et cadre institutionnel. Dans Le groupe, espace analytique : clinique et théorie (pp. 97-124). Érès.

Roussillon, R. (2014). Trauma et symbolisation. Article consulté en ligne sur: https://reneroussillon.com/symbolisation/trouve-cree/ en septembre 2021.

Saglio-Yatzimirsky, M-C. (2018). La Voix de ceux qui crient : Rencontre avec des demandeurs d’asile. Albin Michel.

Saglio-Yatzimirsky, M-C. (2020). Violence et récit. Dire, traduire, transmettre le génocide et l’exil. Hermann.

Sternis, C. (2013). Introduction. Invitation au voyage. Dans E. Granier (éd.), L’adolescent entre marge, art et culture: Une clinique des médiations en groupe (pp. 11-20). Érès.

Vacheret, C. (2000). Photo, Groupe et soin psychique. PUL.

Vanier, A. (2004). Psychanalyse et antipsychiatrie. Topique, 3(88),  79-85. DOI 10.3917/top.088.0079

Winnicott, D.W. (1970). Article intitulé «Cure» (2015). Donald W. Winnicott: Cure (1970). Dans C. Marin (éd.), À quel soin se fier: Conversations avec Winnicott (pp. 19-38). PUF.

Winnicott, D.W. (1975). Jeu et réalité (L’espace potentiel). Gallimard.

Zaltzman, N. (1999). Tomber hors du monde. Dans N. Zaltzman (dir.), De la guérison psychanalytique (pp. 184-206). PUF.

Pour citer cet article :

Delahaye M, Saglio-Yatzimirsky M-C, Marichez H, Lotz V, Baubet T. Repriser le « troumatisme », retisser le lien. L’atelier thérapeutique de couture FILAO. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2022, volume 23, n°2, pp. 185-194


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-originaux/repriser-le-troumatisme-retisser-le-lien/

Repriser le «troumatisme», retisser le lien. L’atelier thérapeutique de couture FILAO

L’atelier thérapeutique de couture FILAO est un espace hybride, de soins et de socialisation, destiné aux patients de la consultation de psychotraumatisme de l’hôpital Avicenne. Inspiré par l’antipsychiatrie et la psychothérapie institutionnelle, l’une de ses visées thérapeutiques est la réactivation des capacités de penser et d’agir lorsque celles-ci sont entravées par une immobilité mortifère propre au trauma. Il s’agit d’analyser comment le faire ensemble et le care ont favorisé la réinstauration d’un ordre symbolique dont la souffrance des patients ayant vécu des traumatismes et des parcours d’exil d’une violence inouïe les a exclus. Pendant plusieurs mois, nous avons animé et participé à l’atelier en analysant l’échange culturel, la libre circulation de la parole passant aussi par le mouvement corporel et la création, l’ouverture vers l’extérieur, la possibilité de transmission de pratiques et de savoir-faire dans une dynamique symbolisante et narcissisante pour les patients.

Mots clés : activité manuelle, appareil psychique groupal, atelier thérapeutique, enveloppe psychique, exilé, lien social, médiation thérapeutique, psychothérapie institutionnelle, relation soignant soigné, transculturel, traumatisme psychique.

Trauma repair through a therapeutic sewing workshop, FILAO: re-weaving links

The therapeutic sewing workshop, FILAO, is a hybrid space of care and socialization, intended for patients attending the psycho-traumatic consultations in Avicenne hospital.  Inspired by anti-psychiatry and institutional psychotherapy, one of the therapeutic goals is the reactivation of the ability to think and act when it is hampered by morbid immobility specific to trauma.  The aim is to analyse how doing things together and can favour the reinstatement of a symbolic order that is not accessible to the suffering of patients who have sustained trauma. We took part and led the workshop for several months, analysing cultural exchanges and the circulation of speech, as well as bodily movement and creation, openness towards the outside world, and the possibility of transmission of practices and know-how in a symbolizing and narcissistic dynamic for the patients.

Keywords: caregiver/patient relationships, exile, group psychic apparatus, institutional psychotherapy, manual activity, psychic envelope, psychological trauma, social link, therapeutic mediation, therapeutic workshop, transcultural.

Remendar el “troumatisme” (juego de palabras en francés. trou: agujero). El taller terapéutico de costura FILAO

El taller terapéutico de costura FILAO es un espacio mixto de atención sanitaria y de  socialización para los pacientes de la consulta de trauma psicológico del hospital Avicena. Inspirado por la anti-psiquiatría y la psicoterapia institucional, uno de sus propósitos terapéuticos es la reactivación de la capacidad de pensar y actuar cuando estas capacidades se ven afectadas la inercia mortífera propia del trauma. Este trabajo pretende analizar cómo el trabajo asociativo y la atención sanitaria favorecen el restablecimiento de un orden simbólico excluido por el sufrimiento de los pacientes que han sufrido traumas y exilio. Durante varios meses hemos organizado y participado en el taller mediante el análisis del intercambio cultural, el libre flujo del discurso y también a través de los movimientos del cuerpo y de la creación, la apertura hacia el exterior, la posibilidad de transmisión de las prácticas y conocimientos en una dinámica que favorece la autoestima y la simbolización.

Palabras claves: actividad manual, aparato psíquico grupal, enlace social, envoltura psíquica, exilio, mediación terapéutica, psicoterapia institucional, relación paciente-cuidador, taller terapéutico, transcultural, trauma mental.

La psychanalyste C. Sternis avance qu’aucun média n’est thérapeutique en soi mais que c’est l’union de son usage, de la possibilité de rencontre, d’un cadre et d’un métacadre institutionnel qui permet d’envisager une visée thérapeutique et un « réapprivoisement du monde » (2013, p. 16).

C’est dans cette perspective que nous présentons l’atelier thérapeutique de couture FILAO, destiné aux patients adultes de la consultation de psychotraumatisme du service de psychiatrie de l’hôpital Avicenne. La clinique que nous rencontrons est majoritairement constituée de demandeurs d’asile, de déboutés et de réfugiés ayant vécu persécutions, tortures et guerres, puis un parcours migratoire mouvementé pavé de pertes et une arrivée en France sous le sceau de l’urgence et dans des situations souvent très précaires. Exil et trauma sont des éléments récurrents dans notre clinique, ceux-ci se traduisant par de nombreux symptômes, exacerbés par une exclusion administrative et sociale majeure. Qui plus est, l’ampleur des symptômes et le parcours des patients peuvent en partie alimenter un mouvement de stigmatisation, voire d’exclusion, au sein de leur propre communauté. Notons que l’étymologie latine du mot « exil » – ex(s)ilium – signifie « bannissement », « hors du sol », tandis qu’en ancien français « exil » désigne la destruction, le ravage (Dictionnaire Littré, 2021). Les résonnances entre exclusion du propre sol et destruction sont mises en exergue par Zaltzman (1999) qui interroge les rapports entre la dimension sociale et la vie psychique, son rôle dans les mouvements de destruction internes.

Notre propos est celui de présenter le dispositif thérapeutique FILAO en tant que voie de réapprivoisement du monde lorsque les patients, effractés par la violence du traumatisme et figés dans une passivation, sont « tombés » hors du monde commun, lorsque leur place dans la cité a été déniée et par là même que leur vie psychique semble s’être immobilisée. Le statut de FILAO est particulier : outre l’aspect thérapeutique de la couture, il permet de (ré)instaurer le lien social entre les patients et d’envisager une ouverture vers l’extérieur de l’hôpital. Le maniement de l’objet médiateur et culturel (le tissu et la couture) permet d’alimenter une transitionnalité entre les participants. Il endosse une fonction de canalisateur d’investissements et de relance, voire de levier thérapeutique face aux possibles achoppements lors des entretiens individuels lorsque la remise en mouvement des processus psychiques par la parole et l’écoute est entravée. Il s’agit d’un dispositif pensé de façon à permettre le tissage d’une nouvelle trame psychique et sociale quand celle-ci a été effractée par le « troumatisme » (Lacan, 1974). Il est donc question de comprendre dans quelles mesures les patients effractés, voire passivés par le trauma, l’exil et l’exclusion sociale, peuvent se saisir de cet espace et de la possibilité de faire groupe au fur et à mesure des séances.

Quel est le rôle de l’atelier auprès des patients de la consultation et de quelle façon son action en dehors de l’hôpital soutient le travail thérapeutique au sein de l’hôpital ?

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu

ou abonnez-vous en cliquant ici !


Lire, Voir, Écouter

Entretien avec Philippe Claudel

Colloques & séminaires
Bibliothèque

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !