Article original

© Guy MOLL - Urgences de l'hôpital de Faro - Portugal. Croquis bic sur le vif de patients en attente dans le service des urgences, la nuit dernière. 1er octobre 2013. Source (CC BY 2.0)

Promouvoir l’interprétariat communautaire en psychiatrie publique

une recherche action

, , et


Brikela SULSTAROVA

Brikela Sulstarova est sociolinguiste, chercheure au Service de psychiatrie de Liaison, Département de Psychiatrie du CHUV, Rue du Bugnon 44, 1011 Lausanne, Suisse.

Daphne REEVES

Daphne Reeves est assistante sociale, Unité Psy&Migrants, Département de Psychiatrie du CHUV, Av. Recordon 40, 1004 Lausanne, Suisse.

Florence FAUCHERRE

Florence Faucherre est psychiatre-psychothérapeute adultes et enfants, médecin responsable de l'Unité Psy&Migrants, Département de Psychiatrie du CHUV, Av. Recordon 40, 1004 Lausanne, Suisse.

Orest WEBER

Orest Weber est sociolinguiste, responsable des activités de recherche de l'unité Psy&Migrants et chercheur au Service de psychiatrie de Liaison, Département de Psychiatrie du CHUV, Av. Recordon 40, 1004 Lausanne, Suisse.

Atdjian S, Vega WA. Disparities in mental health treatment in U.S. racial and ethnic minority groups: implications for psychiatrists. Psychiatric Services 2005; 56 (12): 1600-1602.

Bereknyei S, Nevins A, Schillinger E, Garcia RD, Elizabeth Stuart A, Braddock C. Beyond knowledge, toward linguistic competency: an experiential curriculum. Journal of General Internal Medicine 2010; 25 (s2): S155-9.

Bischoff A, Perneger TV, Bovier PA, Loutan L, Stalder H. Improving communication between physicians and patients who speak a foreign language. British Journal of General Practice 2003; 53 (492): 541-546.

Flores G. The impact of medical interpreter services on the quality of health care: A systematic review. Medical Care Research and Review 2005; 62 (3): 255-299.

Kalet AL, Mukherjee D, Felix K, Steinberg SE, Nachbar M, Lee A, Changrani J, Gany F. Can a web-based curriculum improve students’knowledge of, and attitudes about, the interpreted medical interview? Journal of General Internal Medicine 2005; 20 (10): 929-934.

Kirmayer LJ, Rousseau C, Guzder J, Jarvis GE. Training clinicians in cultural psychiatry: a Canadian perspective. Academic Psychiatry 2008; 32 (4): 313-319.

Leanza Y. Le pouvoir de l’interprète communautaire. Les aléas d’un attribut dérangeant. In: Dahinden J, Bischoff A, editors. Dolmetschen, Vermitteln, Schlichten – Integration der Diversität? Zurich: Seismo; 2010. p. 55-56.

Lie DA, Bereknyei S, Vega CP. Longitudinal development of medical students’communication skills in interpreted encounters. Education for Health 2010; 23 (3): 466-478.

Lubrano di Ciccone B, Brown RF, Gueguen JA, Bylund CL, Kissane DW. Interviewing patients using interpreters in an oncology setting: initial evaluation of a communication skills module. Annals of oncology 2010; 21 (1): 27-32.

Marion GS, Hildebrandt CA, Davis SW, Marin AJ, Crandall SJ. Working effectively with interpreters: a model curriculum for physician assistant students. Medical Teaching 2008; 30 (6): 612-617.

McEvoy M, Santos MT, Marzan M, Green EH, Milan FB. Teaching medical students how to use interpreters: a three year experience. Medicine Education Online 2009; 14 (12).

Miller W, Rollnick S. L’entretien motivationnel: Aider la personne à engager le changement. Paris: InterEditions; 2006.

Rosen J, Spatz ES, Gaaserud AMJ, Abramovitch H, Weinreb B, Wenger NS, Margolis CZ. A new approach to developing cross-cultural communication skills. Medical Teaching 2004; 26 (2): 126-132.

Shriner CJ., Hickey DP. Teaching and assesing family medicine clerks’ use of medical interpreters. Family Medicine Education 2008; 40 (5): 313-315.

Weber O., Le discours des soignants sur les consultations impliquant des migrants. In: Guex P, Singy P, editors. Quand la médecine a besoin d’interprètes. Genève: Médecine et Hygiène; 2003. p. 113-139.

Weber O, Faucherre F, Reeves D. Projet OPTIC « Psychiatrie et Migrants »: Rapport de synthèse, Lausanne: DP-CHUV; 2007.

Pour citer cet article :

Sulstarova B, Reeves D, Faucherre F, Weber O. Promouvoir l’interprétariat communautaire en psychiatrie publique. Une recherche action. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2014, volume 15, n°2, pp. 207-218


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-originaux/promouvoir-linterpretariat-communautaire-en-psychiatrie-publique/

Promouvoir l’interprétariat communautaire en psychiatrie publique: une recherche action

Introduction: À Lausanne, une équipe pluridisciplinaire a conçu, réalisé et évalué une campagne de promotion de l’interprétariat communautaire dans les institutions psychiatriques publiques du lieu.

Méthode: Cette campagne passait par la diffusion d’un message institutionnel clair en faveur de l’interprétariat communautaire et d’un guide pratique, ainsi que par une formation itinérante interactive (discussion de vidéos) inspirée par l’approche motivationnelle. L’évaluation de la campagne s’appuyait sur des données de facturation et un questionnaire auto-administré.

Résultats: Les consultations avec interprète communautaire au sein du périmètre étudié ont triplé entre avant et après la campagne de sensibilisation et les cliniciens étaient satisfaits de la formation.

Discussion: Pour modifier les pratiques des cliniciens en psychiatrie non spécialisés dans le travail transculturel, il paraît crucial d’explorer et tenter de résoudre leurs ambivalences face au travail triadique.

Mots clés : évaluation, formation des cliniciens, interprète communautaire, Suisse.

Promoting community interpreting in public psychiatry: action research

Introduction: In Lausanne, a multi-disciplinary team conceived, carried out and evaluated a community interpreting campaign in public psychiatric institutions.

Method: This campaign passes through a clear institutional message in favour of community interpreting and a practical guide along with an itinerant learning program (discussion of videos) based on a motivational approach. The evaluation of the campaign is based on billing data and a self-administered survey.

Resultats: Consultations with community interpreting within the scope of the study have tripled from before and after the awareness campaign. Clinicians were satisfied with the learning program.

Discussion: To modify the practices of psychiatric clinicians not specialised in transcultural work, it would seem crucial to explore and attempt to resolve their ambivalence to triadic work.

Keywords: clinician’s training, community interpreting, evaluation, Switzerland.

Promover el interpretariado comunitario en psiquiatría pública: una investigación-acción

Introducción: En Lausana un equipo multidisciplinario ha concebido, realizado y evaluado una campaña de promoción del interpretariado comunitario en las instituciones psiquiátricas.

Método: Esta campaña pasó por la difusión de un mensaje institucional claro a favor del interpretariado comunitario y de una guía práctica, así como por una formación itinerante activa (discusión de videos) inspirada por un abordaje motivacional. La evaluación de la campaña se realizó con base en datos de facturación y de un cuestionario autoadministrado.

Resultados: las consultas con intérprete comunitario en el perímetro estudiado aumentaron tres veces después de la campaña de sensibilización. Los clínicos estuvieron satisfechos de la formación.

Discusión: para modificar las prácticas clínicas de los clínicos en psiquiatría no especialistas en el trabajo transcultural, nos parece crucial explorar e intentar resolver sus ambivalencias frente al trabajo triádico.

Palabras claves: evaluación, formación de clínicos, intérprete comunitario, Suiza.

Un besoin de sensibilisation à l’interprétariat dans le monde de la clinique psychiatrique et psychothérapeutique

L’importance de l’interprétariat dans les prises en charge psychiatriques et psychothérapeutiques de patients migrants allophones est aujourd’hui incontestée. Un corps grandissant de recherches éclaire tout le spectre des limites liées à des entretiens cliniques sans base langagière commune suffisante ni traduction, allant des erreurs diagnostiques aux ruptures thérapeutiques précoces, en passant par les problèmes d’adhérence au traitement et la frustration des deux parties impliquées (p. ex. Atdjian et al. 2005, Flores 2005). Parmi les différents profils de tiers sollicités pour traduire dans le domaine de la santé mentale (proches du patient, collaborateurs plurilingues de l’institution et interprètes formés) les interprètes communautaires professionnels, capables, en principe, de livrer une traduction fidèle et au besoin des informations socioculturelles, représentent clairement la ressource à privilégier (Flores 2005). Le manque de neutralité des proches du patient a été maintes fois problématisé. Quant aux collaborateurs plurilingues d’institutions psychiatriques, ceux-ci ne bénéficient généralement pas à ce jour d’un cadre d’intervention qui leur permettrait de réaliser des tâches d’interprétariat dans des conditions adéquates (formation de base à l’interprétariat, espaces de supervision, décharge horaire, reconnaissance, etc.).

Malgré l’apport potentiel évident de l’interprétariat communautaire en psychiatrie, tout indique aujourd’hui que les interprètes communautaires sont encore largement sous-utilisés dans les institutions psychiatriques (pour l’exemple lausannois, cf. Weber et al. 2007), à l’exception peut-être des consultations et unités spécialisées dans les prises en charge de migrants. Or les migrants sont de plus en plus nombreux dans les hôpitaux et policliniques psychiatriques. Dans une agglomération urbaine comme Lausanne, deux cinquièmes environ des patients de la psychiatrie publique sont aujourd’hui de nationalité étrangère.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu

ou abonnez-vous en cliquant ici !


Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !