Article original

© Matthias Ripp, At the Bus Station, 01/09/2014. Source (CC BY 2.0)

« Alors je ne rencontrerai jamais mes ancêtres… »

Parcours thérapeutique d'un enfant psychotique en hôpital de jour

, et


Sophie SEBBAH

Sophie Sebbah est psychologue clinicienne, Hôpital de Coulommiers, service de psychiatrie infanto-juvénile, Coulommiers (77).

Tahar ABBAL

Tahar Abbal est psychologue clinicien dans l’Équipe de Liaison et de Soins en Addictologie où il anime la consultation d’ethnosystémie, et il a une longue expérience des groupes de psychiatrie transculturelle. Service de psychopathologie de l’enfant, de l’adolescent, psychiatrie générale et adddictologie spécialisée, Hôpital Avicenne (AP-HP), 125 rue de Stalingrad, 93009 Bobigny cedex.

Marie Rose MORO

Marie Rose MORO est professeure de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, Université de Paris-Descartes, chef de service de la Maison de Solenn, Maison des adolescents de Cochin. Chercheure au PCPP EA 4056 Sorbonne Paris Cité, Institut de Psychologie et CESP, INSERM.

Abraham N. Notules sur le fantôme. In: Abraham N, Torok M. L’écorce et le noyau. Paris: Flammarion; 1987.

Bougerol C. Actualité de la sorcellerie aux Antilles. Cahiers d’études africaines 2008/1; 189-190: 267-281.

Devereux G. (1940) Essais d’ethnopsychiatrie générale. Paris: Gallimard; 1970.

Devereux G. (1951) Psychothérapie d’un indien des plaines. Paris: Fayard; 1998.

Dianteill E. Bougerol (Christiane), Une ethnographie des conflits aux Antilles. Jalousie, commérages, sorcellerie, Archives de sciences sociales des religions [en ligne], 114, avril-juin 2001, document 114.3, mis en ligne le 19 août 2009; 1997.

Fraiberg S. Fantômes dans la chambre d’enfants. Paris: P.U.F.; 1999. p. 1-5.

Giraud F. L’invisible: psychiatrie, histoire et pratique de l’altérité. L’autre, Cliniques, Cultures et Sociétés 2001; 2 (3): 431-440.

Granjon E. L’hypothèse du contrat psychotique. Le Divan Familial 2002/1; 8h39-48.

Migerel H. La Migration des zombis, survivance de magie antillaise en France. Paris: Editions Caribéennes; 1987.

Moro M. Enfants d’ici venus d’ailleurs. Paris: Hachette Littératures (2004); 2002.

Ocelot M. Kirikou et la sorcière. Paris: Milan; 2000.

Racamier PC. L’inceste et l’incestuel. Paris: Les éditions du Collège; 1995.

Rolle-Romana V. Les étiologies sorcières antillaises: croyances et pratiques magiques en Guadeloupe et en Martinique. Petit manuel de psychothérapie des migrants, Nouvelle Revue d’Ethnopsychiatrie 2006; 20: 91-103.

Pour citer cet article :

Sebbah S, Abbal T, Moro MR. Alors je ne rencontrerai jamais mes ancêtres… Parcours thérapeutique d’un enfant psychotique en hôpital de jour. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2017, volume 18, n°2, pp. 173-181


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-originaux/ne-rencontrerai-jamais-ancetres/

« Alors je ne rencontrerai jamais mes ancêtres… » Parcours thérapeutique d’un enfant psychotique en hôpital de jour

Notre recherche porte sur le parcours thérapeutique d’un enfant psychotique métis en hôpital de jour à l’aide de la méthode complémentariste. Nous analyserons comment les histoires de sorcière inventées par l’enfant ont permis de faire émerger à la conscience de la mère des étiologies traditionnelles antillaises: l’enfant ne serait-il pas un “quimboiseur”? Ces théories ont opéré comme une véritable matrice de sens pour cette famille et ont permis aux secrets de famille de se dévoiler. Le processus thérapeutique transculturel leurs permet alors de réinvestir la culture antillaise, de s’inscrire dans la filiation en remontant aux temps de l’esclavage et des ancêtres et de redonner une place à cet enfant singulier.

Mots clés : Antilles, complémentarisme, ethnopsychiatrie, hôpital de jour, psychose infantile, secret de famille, sorcellerie.

“So, I will never meet my ancestors…”: Therapeutic course of a psychotic child in an out patient mental care center

Our research is about the therapeutic program of a mixed-race pyschotic child, in a mental care center using a complementarity approach. We will study how the witchcraft stories invented by the child can affect the mother’s traditional Caribbean consciousness.

Could the child be a “quimboiseur” wizard? These theories worked as a matrix of meaning for this family and helped the family secrets to be revealed. The transcultural therapeutic process helped them to reintegrate Caribbean culture, to enroll in the lineage going back to slavery time and their ancestors thus giving a new place to this singular child.

Keywords: child psychosis, complementarity, ethnopsychiatry, family secrets, out patient care center, the Caribbean, witchcraft.

Entonces nunca me reuniré con mis antepasados… trayecto terapéutico de un niño psicótico en un hospital de día

Nuestra investigación, que utiliza un método complementarista, trata de la trayectoria terapéutica de un niño mestizo psicótico en un hospital de día. Vamos a analizar cómo las historias de brujas inventadas por el niño permitieron la emergencia de las etiologías tradicionales antillanas en la conciencia de la madre: ¿ sería el niño un “quimboiseur”? Para esta familia, estas teorías hicieron surgir otros sentidos de la enfermedad, permitiendo revelar los secretos de familia. El proceso terapéutico transcultural les permitió una reapropiación de la cultura antillana, un acceso a la filiación hasta la época de los antepasados esclavos y la posibilidad para el niño de recuperar su estatus como un ser singular.

Palabras claves: psicosis infantil, etnopsiquiatría, complementarismo, hospital de día, brujería, secreto de familia, las Antillas.

Palabras claves: brujería, complementarismo, etnopsiquiatría, hospital de día, las Antillas, psicosis infantil, secreto de familia.

Comment le monde invisible fait retour dans une famille métissée, dite « moderne », en rupture avec sa culture ? Comment, dans un hôpital de jour pour enfants, les thérapeutes peuvent renouer le lien entre cette famille et le monde invisible pour donner sens au désordre de la maladie d’un de leurs enfants ? (Giraud 2001)

Dans cet article, nous exposons la prise en charge de Zahid, enfant psychotique en soin à l’hôpital de jour. L’articulation dans le soin d’une approche culturelle d’inspiration complémentariste (Devereux 1940) et d’une prise en charge en psychothérapie d’orientation psychanalytique, a pu avoir cette fonction fondamentale de construction du récit de l’histoire maternelle (Moro 2002) et donner ainsi un nouvel éclairage à sa problématique. Pour Zahid, le matériel culturel de son discours a surgi tardivement dans les soins, avant son départ de l’hôpital de jour, au moment de l’élaboration de la séparation. Toutefois, cette lecture a pu fonctionner comme un catalyseur symbolique pour cet enfant et sa mère. Elle a permis à Zahid de s’inscrire, dans une certaine mesure, dans la filiation et le récit des origines maternelles.

Ce travail reste inachevé en partie car il n’a pu s’articuler avec l’histoire et la problématique de son père. Durant toute la prise en charge, le père est resté lointain, inaccessible, nous permettant d’avoir juste quelques bribes de son histoire familiale et personnelle. Nous avons alors essentiellement travaillé avec la mère et l’enfant.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu

ou abonnez-vous en cliquant ici !


Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !