Article original

© H Marichez Egypte Mit badr Halawa Source D.G.

L’homosexualité, Dieu et la famille chez des femmes du monde musulman

Une étude qualitative

et


Maïté ILIEFF

Maïté Ilieff est psychiatre, titulaire du M2 R « Cultures, exils, traumas et transmissions » de l’Université Paris 13.

Marie Rose MORO

Marie Rose MORO est professeure de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, Université de Paris-Descartes, chef de service de la Maison de Solenn, Maison des adolescents de Cochin. Chercheure au PCPP EA 4056 Sorbonne Paris Cité, Institut de Psychologie et CESP, INSERM.

Ahmed-Ghosh H. Introduction: Lesbians, Sexuality, and Islam. J Lesbian Stud 2012; 16 (4): 377-380.

Amaouche M. Les gouines of color sont-elles des indigènes comme les autres? Vacarme 2015; 72 (3): 159-169.

Amari S. Certaines lesbiennes demeurent des femmes. Nouv Quest Féministes 2015; 34 (1): 70-83.

Amari S. Sujets tacites. Le cas de lesbiennes d’origine maghrébine. Tumultes 2013; 41 (2): 205-221.

Amer S. Medieval Arab lesbians and lesbian-like women. J Hist Sex 2009; 18 (2): 215-236.

Anelli L. Au-dessus de tout soupçon? L’entrée dans l’homosexualité de filles de migrants nord-africains. Genre, Sex société 2012; 7.

Beck J. Should Homosexuality be Taught as an Acceptable Alternative Lifestyle? A Muslim perspective: a response to Halstead and Lewicka. Cambridge J Educ 1999; 29 (1): 121-130.

Bilge S. Théorisations féministes de l’intersectionnalité. Diogène 2009; 225 (1): 70.

Bridges SK, Selvidge MMD, Matthews CR. Lesbian women of color: Therapeutic issues and challenges. J Multicult Couns Devel 2003; 31 (April): 113-130.

Camilleri C. Identité et gestion de la disparité culturelle. In: Stratégies identitaires. Paris: Presses Universitaires de France; 1998. p. 85-110.

Clarke V, Ellis SJ, Peel E, Riggs DW. Lesbian, Gay, Bisexual, Trans and Queer Psychology: An Introduction. Cambridge university Press; 2010.

Crenshaw KW. Mapping the Margins: Intersectionality, Identity Politics, and Violence against Women of Color. Stanford Law Rev 1991; 43 (6): 1241-1299.

Devereux G. De l’angoisse à la méthode dans les sciences du comportement. Paris: Flammarion; 1980.

Gelin Z, Simon Y, Hendrick S. Comment donnons-nous sens à notre vécu d’événements significatifs de vie? Thérapie Fam 2015; 36 (1): 133.

Gouyon M. Parcours homosexuels du Maroc à la Belgique: l’émigration comme moyen d’émancipation? L’autre, Cliniques, Cultures et Soiétés 2010; 11 (3): 312-322.

Greene B. African American Lesbian and Bisexual Women. J Soc Issues 2000; 56 (2): 239-249.

Guénif N. La fin de l’intégration, la preuve par les femmes. Mouvements 2005; 39-40 (3): 150-157.

Hamel C. Devenir lesbienne: le parcours de jeunes femmes d’origine maghrébine. Agora Débats/jeunesses 2012; (60): 93-105.

Harper GW, Jernewall N, Zea MC. Giving voice to emerging science and theory for lesbian, gay, and bisexual people of color. Cult Divers Ethn Minor Psychol 2004; 10 (3): 187-199.

Huang Y-P, Brewster ME, Moradi B, Goodman MB, Wiseman MC, Martin a. Content Analysis of Literature About LGB People of Color: 1998-2007. Couns Psychol 2010; 38 (3): 363-396.

Kwon P. Resilience in Lesbian, Gay, and Bisexual Individuals. Personal Soc Psychol Rev. 2013; 17: 371-383.

Mansouri M, Moro MR, Feldman M. L’écho adolescent du colonial. Adolescence 2013; 31 (3): 565-576.

Marching ST. Herlinatiens: between lesbianism, Islam and feminism. Inter-Asia Cult Stud 2008; 9 (1): 7-26.

Meyer IH. Identity, Stress, and Resilience in Lesbians, Gay Men, and Bisexuals of Color. Couns Psychol 2010; 38 (3): 442-454.

Moro M. Psychothérapie transculturelle de l’enfant et de l’adolescent. Paris: Dunod; 2011.

Mukamurera J, Lacourse F, Couturier Y. Des avancées en analyse qualitative: pour une transparence et une systématisation des pratiques. Rech Qual 2006; 26 (1): 110-138.

Narváez RF, Meyer IH, Kertzner RM, Ouellette SC, Gordon AR. A Qualitative Approach to the Intersection of Sexual, Ethnic, and Gender Identities. Identity An Int J Theory Res 2009; 9 (1): 63-86.

Paillé P, Mucchielli A. L’analyse qualitative en sciences humaines et sociales. Paris: Armand Colin; 2003.

Rouchon JF, Reyre A, Taïeb O, Moro MR. L’utilisation de la notion de contre-transfert culturel en clinique. L’autre, Cliniques, Cultures et Sociétés 2009; 10 (1): 80-89.

Shilo G, Savaya R. Mental Health of Lesbian, Gay, and Bisexual Youth and Young Adults: Differential Effects of Age, Gender, Religiosity, and Sexual Orientation. J Res Adolesc 2012; 22 (2): 310-325.

Siraj A. “I Don’t Want to Taint the Name of Islam”: The Influence of Religion on the Lives of Muslim Lesbians. J Lesbian Stud 2012; 16 (4): 449-467.

Siraj A. Isolated, invisible, and in the closet: the life story of a Scottish Muslim lesbian. J Lesbian Stud 2011; 15 (1): 99-121.

Skandrani S. Les mille et une voix de Shahrazade: construction identitaire des adolescentes d’origine maghrébine en France. Grenoble: La Oensée sauvage; 2011.

Smith J, Osborn M. Qualitative Psychology, A Practical Guide to Research Methods. Sage; 2008.

Walker JJ, Longmire-Avital B. The impact of religious faith and internalized homonegativity on resiliency for black lesbian, gay, and bisexual emerging adults. Dev Psychol 2013; 49 (9): 1723-1731.

Yip AKT. Queering Religious Texts: An Exploration of British Non-heterosexual Christians’and Muslims› Strategy of Constructing Sexuality-affirming Hermeneutics. Sociology 2005; 39 (1): 47-65.

Pour citer cet article :

Ilieff M, Moro M R. L’homosexualité, Dieu et la famille chez des femmes du monde musulman : une étude qualitative. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2019, volume 20, n°1, pp. 71-80


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-originaux/lhomosexualite-dieu-et-la-famille-chez-des-femmes-du-monde-musulman/

L’homosexualité, Dieu et la famille chez des femmes du monde musulman, une étude qualitative

Les études sur l’homosexualité dans les minorités culturelles sont rares. Elles présentent les risques du coming out, le refus d’identités sexuelles réductrices et un état de santé psychique fragile. Cette recherche étudie les aménagements autour de la religion et de l’homosexualité, au sein de la dynamique familiale. C’est une étude qualitative basée sur neufs entretiens avec des femmes homosexuelles musulmanes. L’analyse a été faite selon l’Interprétative Phenomenological Analysis. L’acceptation de leur homosexualité est en lien avec celle de leur famille. L’émergence de l’homosexualité déclenche une individuation et les amène à se réapproprier la religion qui est au centre des transmissions familiales. L’homosexualité peut faire obstacle aux transmissions familiales, être un moyen d’émancipation ou de négociation de la religion, ou provoquer un retour à la religion. La principale limite est le biais de recrutement inhérent aux études sur l’homosexualité.

Mots clés : acculturation, entretien, ethnopsychiatrie, famille, Femme, homosexualité, identité, Islam, religion, séparation-individuation.

Homosexuality, God and family for Muslim women: a qualitative study

Studies on homosexuality in cultural minorities are rare. The scientific literature highlights the risk of coming out, rejection of simplistic sexual identities and fragile mental health. This research study explores the arrangements around religion and homosexuality within the family dynamics. It is a qualitative study based on nine interviews with Muslim homosexual women. Data analysis was done according to Interpretative Phenomenological Analysis. Accepting their homosexuality is related to the acceptance of their families. The emergence of homosexuality triggers individuating and leads them to change their religion re-appropriation, which is at the center of family transmission. Homosexuality may block family transmissions, being a means of emancipation or negotiation of religion, or cause a return to religion. The main limitation is the selection bias inherent in studies on homosexuality.

Keywords: acculturation, ethnopsychiatry, homosexuality, identity, interview, Muslim, religion, separation-individuation, woman.

La homosexualidad, Dios y la familia en mujeres del mundo musulmán, un estudio cualitativo

Los estudios sobre la homosexualidad en las minorías culturales son escasos. Ellos tratan sobre los riesgos del coming-out, el rechazo de identidades sexuales reductoras y un estado de salud psíquica frágil. Esta investigación estudia los movimientos alrededor de la religión y la homosexualidad, en el seno de la dinámica familiar. Se trata de un estudio cualitativo que se basa en nueve entrevistas con mujeres homosexuales musulmanas. El análisis fue hecho según el Análisis Interpretativo Fenomenológico. La aceptación de su homosexualidad va de par con la aceptación de la familia. El surgimiento de la homosexualidad provoca una individuación y las lleva a apropiarse de su religión, que está en el centro de las transmisiones familiares. La homosexualidad puede obstaculizar las transmisiones familiares, ser un medio de emancipación o de negociación de la religión, o provocar un regreso a la religión. El principal límite del estudio es el sesgo de reclutamiento inherente a los estudios sobre la homosexualidad.

Palabras claves: aculturación, entrevista, etnopsiquiatría, familia, homosexualidad, identidad, Islam, mujer, religión, separación-individuación.

Les études en psychologie sur l’homosexualité montrent la fluidité sexuelle des jeunes qui rejettent la dichotomie hétérosexualité/homosexualité. La sexualité n’est plus au centre de l’identité, surtout chez ceux issus de minorités culturelles (Clarke 2010). Le coming out est associé à une amélioration du bien-être, mais seulement si le sujet est soutenu par son entourage (Kwon 2013). Il est plus risqué pour les personnes Lesbiennes Gays Bisexuelles Transsexuelles ou Queer (LGBTQ) des minorités culturelles. Nombres de jeunes maintiennent des frontières imperméables qui séparent leur vie LGBTQ des autres aspects de leur vie (Clarke 2010). Les recherches sur les personnes LGBTQ font face à la difficulté d’accès de ces populations (Clarke 2010). Les études sur les personnes LGBTQ des minorités culturelles sont rares car c’est une population d’autant plus difficile d’accès. De plus, la plupart se concentrent sur les comportements sexuels à risques et l’utilisation de toxiques montrant les préjugés des professionnels sur ces populations (Huang 2010). Les personnes LGBTQ des minorités culturelles ont une santé mentale plus fragile car elles souffrent de discrimination à de multiples niveaux (Clarke 2010). Le concept de l’intersectionnalité permet de penser les différents rapports de pouvoir et aide à appréhender la complexité de leurs identités (Crenshaw 1991). Sinon, bien souvent, la particularité de leur parcours est rendue invisible (Amaouche 2015). Il est également important de replacer ces sujets au sein de leur contexte historique et social (Bilge 2009). En France, c’est celui de la migration postcoloniale où les femmes descendantes d’immigrés nord-africains sont soumises à deux injonctions normatives contradictoires : l’émancipation pour l’intégration sociale, et la fidélité coutumière pour l’intégration familiale (Guénif 2005). Le discours colonial aliénant persiste aujourd’hui dans la société française (Mansouri 2013). Il fait de ces femmes des victimes du patriarcat et les pousse à l’émancipation par la rupture avec leur famille. Camilleri a théorisé les effets sur l’identité des rapports asymétriques occident/Maghreb producteurs d’images péjoratives (Camilleri 1998). Pourtant, certaines études aux Etats-Unis montrent que ces personnes gèrent plus facilement l’homophobie car elles ont déjà appris à faire face au racisme (Meyer 2010). On peut se poser la question de la transposition d’identités sexuelles, définies dans un monde occidental, sur les sexualités du monde musulman (Ahmed-Ghosh 2012). La diversité des comportements risque d’être réduite à une simple binarité hétérosexualité/homosexualité (Amer 2009). Ainsi, on observe un impossible dialogue entre les mouvements LGBTQ et les mouvements musulmans puisque l’homosexualité ne recouvre pas les mêmes réalités dans ces deux mondes (Beck 1999). En conséquence, les personnes qui s’identifient au mouvement LGBTQ occidental peuvent être amenées à rejeter leur culture d’origine (Harper 2004).

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu

ou abonnez-vous en cliquant ici !


Colloques & séminaires
Bibliothèque

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !