Article original

© Ricymar Photography, Labadee Haiti, Taken @Labadee Haiti Royal Caribbean Cruise, 3 avril 2012. Source

L’enfant des LOA, entre la protection céleste et l’exposition terrestre

Approche transculturelle

, , et


François GIRAUD

François GIRAUD est psychologue clinicien, cothérapeute à la consultation transculturelle, CHU Avicenne (AP-HP), service de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent, 125 Avenue de Cedex.

Isam IDRIS

Isam IDRIS est psychologue clinicien, psychothérapeute à la consultation transculturelle d’Avicenne, AP-HP, Hôpital Avicenne, Service de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent. Psychiatrie générale et addictologie spécialisée, Bobigny, France.

Marie Rose MORO

Marie Rose MORO est professeure de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, Université de Paris-Descartes, chef de service de la Maison de Solenn, Maison des adolescents de Cochin. Chercheure au PCPP EA 4056 Sorbonne Paris Cité, Institut de Psychologie et CESP, INSERM.

Pauline LEFÈBVRE

Pauline LEFÈBVRE est pédopsychiatre, assistante spécialisée, cothérapeute à la consultation transculturelle, CHU Avicenne (AP-HP), service de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent, 125 Avenue de Stalingrad, 93009 Bobigny Cedex.

Devereux G. (1953) Les facteurs culturels en thérapeutique psychanalytique. In : Essais d’ethnopsychiatrie générale. Paris : Gallimard ; 1970. p. 334-353.

Devereux G. De l’angoisse à la méthode dans les sciences du comportement. Paris : Flammarion ; 1980.

Freud S. L’avenir d’une illusion. Paris : PUF ; 1927.

Hirt J. M. La maladie de l’exil. Annuaire de l’Afrique du Nord 1988 ; T.XXVII, Paris, CNRS : 121-125.

Hurbon L. Dieu dans le Vaudou haïtien. Paris : Payot ; 1972.

Hurbon L. Le statut du vodou et l’histoire de l’anthropologie. Gradhiva 1/2005 : 153-163.

Hurbon L. Les mystères du Vaudou. Paris : Gallimard Découverte ; 1973.

Idris I. Le religieux en clinique. Manuel de psychiatrie transculturelle. Travail clinique, travail social, sous la direction de M-R. Moro. Grenoble : La Pensée Sauvage ; 2006. p. 249-263.

Metraux A. Le vaudou haïtien. Paris : Gallimard ; 1958.

Nathan T. La folie des autres. Traité d’ethnopsychiatrie clinique. Paris : Dunod ; 1986.

Vonarx N. Le vodou haïtien. Entre médecine, magie et religion. Rennes : Presse Universitaires Rennes ; 2012.

Pour citer cet article :

Giraud F, Idris I, Moro MR, Lefèbvre P. L’enfant des LOA, entre la protection céleste et l’exposition terrestre. Approche transculturelle. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2015, volume 16, n°1, pp. 59-69


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-originaux/lenfant-des-loa-entre-la-protection-celeste-et-lexposition-terrestre-approche-transculturelle/

L’enfant des loa, entre la protection céleste et l’exposition terrestre. Approche transculturelle

Dans notre pratique clinique psychiatrique et psychologique auprès des migrants, nous devons prendre en considération le religieux pour établir une relation thérapeutique. Les conversions religieuses brutales tout comme la migration révèlent des conflits inélaborés tant sur la scène externe que sur la scène intrapsychique. Il est question de l’expérience singulière de la religion chez nos patients comme outil thérapeutique permettant d’accéder à la représentation des évènements traumatiques. A l’exemple d’une patiente haïtienne dont l’histoire est marquée par les traumatismes de la maladie et de la défenestration de son fils, l’espace de la consultation transculturelle va lui permettre de négocier avec ses représentations empruntées au vaudou, représentations qui ne pouvaient plus l’être tant sur la scène collective, le vaudou ne faisant pas en France partie de l’espace public, que sur la scène privée du fait des conversions religieuses familiales.

Mots clés : conversion, enfant, ethnopsychiatrie, Haïti, Loa, mère, migrant, religion, traumatisme, trouble envahissant du développement, vaudou.

The child of loa, between celestial protection and terrestrial exposure Transcultural approach

In our psychiatric and psychological clinical practice with migrants, we must take into consideration the religious factor in order to establish a therapeutic relationship. The brutal religious conversions as well as the migration reveal undeveloped conflicts on both the external and intrapsychic scene. It is about the singular experience of religion for our patients as a therapeutic tool to access the representation of traumatic events. Following the example of a Haitian patient whose history is marked by the trauma of the disease and defenestration of her son, the transcultural consultation space will allow her to negotiate with its representations borrowed from voodoo, representations that could no longer be on a collective scene, voodoo in France not being part of the public space, as a private scene because of the family’s religious conversions.

Keywords: child, conversion, ethnopsychiatry, Haiti, Loa, migrant, mother, pervasive developmental disorder, religion, traumatism, voodoo.

El niño de los loa, entre la protección celeste y la exposición terrestre. Enfoque transcultural

En nuestra práctica clínica psiquiátrica y psicológica con la población inmigrante, hay que tener en cuenta el aspecto religioso para establecer una relación terapéutica. Tanto las conversiones religiosas brutales como la migración revelan conflictos no elaborados, tanto en la escena externa como la escena intrapsíquica. Se trata de la experiencia singular de la religión en nuestros pacientes como una herramienta terapéutica para acceder a la representación de los acontecimientos traumáticos. Como el ejemplo de una paciente haitiana cuya historia está marcada por el trauma de la enfermedad y la defenestración de su hijo. Esta paciente utilizará el espacio de la consulta transcultural para negociar con sus representaciones tomadas del vudú. A causa de la conversión religiosa de la familia y del hecho que el vudú en Francia no forma parte del espacio público, estas representaciones se hacen menos presentes.

Palabras claves: conversión, etnopsiquiatría, Haití, Loa, madre, migrante, niño, religión, trastorno generalizado del desarrollo, trauma, vudú.

Dans notre pratique clinique psychiatrique et psychologique auprès des migrants1, le religieux est fréquemment présent dans le discours des patients2. Il est une part constitutive des identifications que nous nous devons de reconnaître et accepter, pour surprenant que ce soit pour nous parfois, pour établir la relation thérapeutique et co-construire du sens aux troubles psychiques. Les rituels religieux participant aux processus de filiation et d’affiliation des individus aux différents groupes d’appartenance, sont susceptibles de fournir des leviers thérapeutiques permettant aux patients d’inscrire la maladie, l’accident, ou le trouble, dans un discours en accord avec leurs croyances et celles de leurs groupes (Idris 2006).

Or, dans la migration ce contenant structurant est mis à mal par la rupture du cadre externe qu’elle implique et qui entraîne par la suite une rupture au niveau du cadre interne intériorisé, cadre à partir duquel est décodée la réalité externe (Nathan 1986).
Par ailleurs, les conversions religieuses brutales au sein des familles et des communautés, tout comme la migration, peuvent isoler certains individus et révéler des conflits inélaborés tant sur la scène externe que sur la scène intrapsychique. Quand la maladie ou l’accident surviennent alors, ils ne peuvent être pensés ni prendre sens dans l’histoire collective et individuelle du patient. Ils restent en marge, figeant celui-ci dans le traumatisme et le vide.

Dans le cadre de la psychiatrie transculturelle, il est davantage question de l’expérience singulière de la religion concernant notre patient en tant qu’individu. La religiosité psychique (Freud 1927), et non la religion, devient un objet clinique de par son rôle pour le patient dans la structuration de ses rapports à lui-même et aux autres.

Nous examinons dans la suite la question de cette expérience individuelle de la religion chez l’une de nos patientes et comment l’approche transculturelle va lui permettre son expression afin d’accéder de nouveau à la représentation des évènements traumatiques qui surviennent dans sa vie et celle de son fils. Dans le cas du vaudou haïtien, il s’agit de négocier avec ses « invisibles » culturels pour comprendre les ruptures transgénérationnelles en résonance avec la singularité de notre patiente et celle de son fils. Ainsi, pourra-t-on l’aider à donner du sens à ce qui est arrivé, à sortir de la sidération et à se sentir protégée (Vonarx 2012, Hurbon 1972, 1993).

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu

ou abonnez-vous en cliquant ici !

  1. Nous remercions les thérapeutes du groupe de la consultation transculturelle du mercredi à l’hôpital Avicenne dont la participation a permis l’élaboration de cet article : M. R. Moro, thérapeute principale, et l’ensemble des cothérapeutes : I. Réal, M.-A. Abdelhak, A. Simon, F. Babin, T. Rezaire, C. Koumentaki…
  2. Pour Freud (1927) le phénomène religieux se dédouble en deux composantes essentielles : d’une part, la religion et d’autre part la religiosité psychique sur laquelle s’étaye la religion. Pour Hirt (1998) le religieux résulte de la confusion de la religion et la religiosité.

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !