Article original

© Myriam Harleaux, Paris, 2011. Difficultés d’intégration du sujet migrant Source D.G.

Le « travail sexuel » à l’épreuve de l’économie psychique d’une jeune femme tunisienne


Emmanuel CANNOU

Emmanuel Cannou est psychologue clinicien et doctorant en psychologie clinique et psychopathologie (sous la direction du Pr Mareike Wolf-Fedida) à l'université Paris-Diderot, Ecole Doctorale 450, Centre de Recherches Psychanalyse, Médecine et Société (CRPMS).

De Terssac G. Autonomie dans le travail. Paris: PUF; 1992.

Dejours C. Travail, usure mentale. Paris: Bayard; 2000.

Dejours C. Travail vivant, tome II: travail et émancipation. Paris: Payot; 2009.

Dejours C. et al. Observations cliniques en psychopathologie du travail. Paris: PUF; 2010.

Eiguer A. Le faux-self du migrant. In: Kaës R. (sous la dir. de), Différences culturelles et souffrances de l’identité. Paris: Dunod.; 1998. p. 91-106.

Freud S. (1908) Les fantasmes hystériques et leur relation à la bisexualité. In: Névrose, psychose et perversion. Paris: PUF; 2004 (1908). p. 149-160.

Grinberg L, Grinberg R. Psychanalyse du migrant et de l’exilé. Lyon: Césura; 1986.

Kaës R, éditeur. Crise, rupture et dépassement, introduction à l’analyse transitionnelle. Paris: Dunod; 2004.

Lhomme-Rigaud C. Exils et troubles de la pensée. Paris: L’Harmattan; 2007.

Lhuilier D. Clinique du travail: enjeux et pratiques. Pratiques psychologiques 2005; 1 (12): 205-219.

Mino J. Les travailleurs étrangers en France. Paris: Seuil; 1973.

Piret B. Exil, migration et confusion généalogique. Le Coq-héron 2004; 4 (179): 83-102.

Rousseau C, Nadeau L. Migration, exil et santé mentale. In: Baubet T, Moro M. Psychiatrie et migrations. Paris: Masson; 2003.p.126-136.

Pour citer cet article :

Cannou E. Le « travail sexuel » à l’épreuve de l’économie psychique d’une jeune femme tunisienne. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2013, volume 14, n°1, pp. 63-71


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-originaux/le-travail-sexuel-a-lepreuve-de-leconomie-psychique-dune-jeune-femme-tunisienne/

Le « travail sexuel » à l’épreuve de l’économie psychique d’une jeune femme tunisienne

Cet article propose de partir d’un autre point de vue que celui habituel pour comprendre les difficultés d’intégration du sujet migrant. En effet, la littérature à ce sujet évoque souvent des difficultés intrapsychiques en lien avec le contexte de séparation de la terre d’origine. L’auteur, en s’appuyant sur les travaux en psychodynamique du travail, montre comment, sur la terre d’accueil, les difficultés liées au travail renforce les impasses émancipatoires. C’est qu’il existe un lien entre, d’une part les rapports sociaux de domination sociale et sexuelle, et d’autre part l’économie psychique. La situation de Samia, une jeune tunisienne immigrée en France a servi de support à ce point de vue. La difficulté a consisté à distingué entre ce qui appartenait à la division sociale des sexes et aux revendications phalliques du sujet.

Mots clés : cas clinique, identité, insertion sociale, migrant, psychanalyse, relation dominant dominé, sexualité, travail.

“Sex work” dealing with psychic economy of a young tunisian woman

This article focuses on a new point of view about the difficulties of integration of the migrant subject. The mainstream literature focuses on intrapsychic difficulties in connection with the context of separation from the original land, whereas this article developps new ideas based on the studies in psychodynamic of work. Indeed, on the land of arrival, the difficulties connected to work enhance the obstacles to emancipation. So, it is argued that there is a link between, on the one hand the field of social and sexual dominion on the workplace, and on the other hand the psychic economy. The clinical interview of Samia, a young Tunisian immigrated into France, demonstrated this argument. The results underlined a main difficulty to make the difference between what belonged to the social division of the sexes and to the phallic demands of the subject.

Keywords: case study, identity, integration, migrant, psychoanalysis, sexuality, social and sexual dominion, work.

El « trabajo sexual » poniendo a prueba la economía psíquica de una joven tunecina

Este artículo se propone, a partir de un nuevo punto de vista, de comprender las dificultades de integración del sujeto emigrante. La literatura sobre este tema hace pensar en las dificultades intrapsíquicas en relación con el contexto de separación de la tierra de origen. El autor, apoyándose en las producciones sobre la psicodinámica del trabajo, demuestra cómo, en el país de acogida, las dificultades laborales obstaculizan las posibilidades de emancipación. El caso es que existe una conexión entre, por una parte las relaciones de dominación social y sexual, y por otra parte la economía psíquica. La situación de Samia, una joven tunecina inmigrada en Francia ilustra este punto de vista. La dificultad consistió en distinguir entre lo que pertenecía a la división social de sexos y lo que tenía que ver con las reivindicaciones fálicas del sujeto.

Palabras claves: caso clínico, identidad, inserción social, migrante, psicoanálisis, relación dominante-dominado, sexualidad, trabajo.

D’ordinaire, le psychologue clinicien s’occupe de la réalité psychique. De plus en plus, pourtant, les difficultés apportées par des patients migrants, confrontés à des conditions d’emploi dégradées, tendent à le tirer du côté du champ social.

La clinique de l’exil s’est beaucoup centrée sur les ruptures et les transitions ou encore les éprouvés de perte (Grinberg & Grinberg 1986) en lien avec le départ du pays natal. Souvent, ce sont les troubles psychiques des primo-arrivants, suscités par les ruptures dans la continuité des expériences, qui sont mis en avant (Rousseau & Nadeau 2003 ; Kaës 2004). Un certain nombre d’auteurs font également référence aux failles identitaires qui se révèlent dans la migration (Eiguer 1998 ; Piret 2004).

Cependant, notre questionnement, inspiré des travaux en psychodynamique du travail (Dejours 2000, 2009), nous conduira à penser les difficultés d’accomplissement de soi dans le champ social non plus exclusivement à partir de l’élaboration de la perte et des difficultés identitaires consécutives au départ de la terre originelle, mais à partir du rôle du travail dans l’économie érotique.

D’où cette problématique : comment comprendre l’importance du travail chez le sujet migrant en tant que pierre angulaire de son intégration sociale ? C’est ce que nous verrons à partir de l’exemple clinique d’une patiente tunisienne venue nous consulter, pendant huit séances, dans le cadre d’une recherche relative à la notion de souffrance au travail, sur les recommandations de son médecin qui nous l’a adressée.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu

ou abonnez-vous en cliquant ici !


Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !