Article original

© Free-Photos de Pixabay Source D.G.

L’accueil du multilinguisme en orthophonie

Un carrefour transculturel complexe


Sarah DUFEUTRELLE

Sarah Dufeutrelle est orthophoniste et dramathérapeute à Rennes, chargée d’enseignements dans les écoles d’orthophonie de l’Université Jules Verne à Amiens et de l’Université de Bretagne Occidentale de Brest. Elle est titulaire d’un Master Recherche en psychopathologie clinique et psychanalytique à Lyon 2 (cursus FPP) et d’un master d’art-thérapie, médiation théâtrale de l’Université de Paris.

Bensekhar-Bennabi, M. (2010). La bilingualité des enfants de migrants face aux enjeux de la transmission familiale. Enfances & Psy, 47(2), 55-65.

Bensekhar-Bennabi, M., Simon, A., Rezzoug, D., & Moro M. R. (2015). Les pathologies du langage dans la pluralité linguistique. La Psychiatrie de l’enfant, 58(1), 277-98.

Bijeljac-Babié, R. (2017). L’enfant bilingue. Odile Jacob.

Blanchet, P., & Robillard, D. (2003). Langues, contacts, complexité. Perspectives théoriques en sociolinguistique. Cahiers de Sociolinguistique, 8.

Blanchet, P., Clerc, S. & Rispail, M. (2014). Réduire l’insécurité linguistique des élèves par une transposition didactique de la pluralité sociolinguistique. Pour de nouvelles perspectives sociodidactiques avec l’exemple du Maghreb, Études de linguistique appliquée, 3(175), 283-302.

Bourdieu, P. (1982). Ce que parler veut dire. Fayard.

Child, I. (1943). Italian or American? The Second Generation. Conflict. Yale University Press.

Closky H., & Schaar J. H. (1965). Psychological dimensions of anom. American Sociological Review, 30, 14-40.

Crivello C., Kuzyk O., Rodrigues M., Friend M., Zesiger P. & Poulin-Dubois D. (2016). The effects of bilingual growth on toddlers’ executive function. Journal of Experimental Child Psychology, 141, 121-132.

Dalgalian, G. (2012). Comment le jeune enfant acquiert en même temps langue et langage. Dans P. Gatignol & S. Topouzkhanian (dirs.), Bilinguisme et biculture: nouveaux défis? (pp. 145-162). Ortho-Edition.

Deprez, C. (2008). La transmission des langues d’immigration dans l’enquête sur
l’histoire familiale annexée au recensement de 1999. Migrations et plurilinguisme en France, Délégation générale à la langue française et aux langues de France, Cahiers de l’Observatoire des pratiques linguistiques, 2, 34-42.

Di Meo, S., Sanson, C., Simon, A., Bossuroy, M., Rakotomalala, L., Rezzoug, D., & Moro M. R. (2014). Le bilinguisme des enfants de migrants. Analyse transculturelle. Dans F. Estienne, H. Bijleveld & F. Vander Linden (dirs.). Multilinguisme et orthophonie. Réflexions et pratiques à l’heure de l’Europe (pp. 149-182). Masson.

El Euch, Sonia. (2011). De la typologie de la bilingualité à une typologie du plurilinguisme ou de la multilingualité: un hommage à Josiane Hamers. The Canadian Modern Language Review / La revue canadienne des langues vivantes, 67(1), 55-90.

Francard, M., Geron, G. & Wilmet, R. (1994). L’insécurité linguistique dans les communautés francophones périphériques. Volume II.  Institut de linguistique.

Grosjean, F. (2015). Parler plusieurs langues, le monde des bilingues. Albin Michel.

Guihard, F. (2015, 15 mars). Disparition des RASED. Le blog de Francoise Guihard, Médiapart. https://blogs.mediapart.fr/francoise-guihard/blog/150315/disparition-des-rased-reseaux-daides-specialisees-pour-les-eleves-en-difficultes

Hamers, J. F., & Blanc, M. (1983). Bilingualité et bilinguisme. Mardaga.

Jugand, V., Deroin, E., Baubet, T., & Moro, MR. (2017). Évaluer les compétences langagières des enfants en situation de bilinguisme. Ortho Magazine, 23(129), 17–20.

Kail, M. (2015). Étudier les bilingues. Dans M. Kail (dir.), L’acquisition de plusieurs langues. P.U.F.

Kohl, M., Beauquier-Maccotta, B., Bourgeois, M., Clouard, C., Donde, S., Mosser, A., & Robel, L. (2008). Bilinguisme et troubles du langage chez l’enfant: étude rétrospective. La psychiatrie de l’enfant, 51(2), 577-595.

Laplantine, F. (2003). Anthropologie des systèmes de représentations de la maladie: de quelques recherches menées dans la France contemporaine réexaminées à la lumière d’une expérience brésilienne. Dans D. Jodelet (dir.), Les représentations sociales (pp. 295-318). PUF. https://doi.org/10.3917/puf.jodel.2003.01.0295

Lüdi, G., & Py, B. (1986). Être bilingue. Peter Lang CH.

Messaouden, N. (2010). Les troubles spécifiques du développement du langage oral (TSDLO) chez l’enfant bilingue. [Mémoire d’orthophonie non publié, UPMC Paris VI].

Moro, M. R., & Baubet, T. (2009). Psychopathologie transculturelle. Elsevier-Masson.

Moro, M. R., Rezzoug, D., Bennabi-Bensekhar, M., Simon, A., Camara, H., Touhami, F., & Yapo, M. (2018). L’Elal d’Avicenne: un outil transculturel inédit pour évaluer et soutenir les compétences en langues maternelles des enfants. L’Autre, 19(2), 137-141.

Molnar, M., Gervain, J., & Carreiras M. (2014). Within-rhythm class native language discrimination abilities of Basque-Spanish monolingual and bilingual infants at 3.5 months of age. Infancy, 19, 326–337.

Paradis, J., Crago, M., Genesee, F., & Rice M. (2003). French-English bilingual children with SLI: how do they compare with their monolingual peers? Journal of Speech, Language, and Hearing Research, 46, 113-127.

Paradis, J., Emmerzael, K., & Duncan TS. (2010). Assessment of English language learners: using parent report on first language development. J Commun Disord, 43(6), 474-497.

Rezzoug, D. (2015). D’une langue à l’autre. Validation de l’ELAL d’Avicenne, outil transculturel d’évaluation langagière des langues maternelles. [Thèse de doctorat psychologie, Université Paris 13].

Rosenbaum, F. (2012). L’orthophonie ethnoclinique à la croisée des cultures: les pièges et paradoxes des prises en charge des enfants de migrants. Dans XIIèmes rencontres de l’Unadreo Bilinguisme et biculture, nouveaux défis? Ortho Éditions.

Royer, M. (2014, mai 7). En vrai, la cour de Babel n’est plus. CRAP-Cahiers Pédagogiques. http://www.cahiers-pedagogiques.com/En-vrai-la-Cour-de-Babel-n-est-plus

Sanson, C. (2010). Troubles du langage, particularités liées aux situations de bilinguisme. Enfances & Psy, 3(48), 45-55.

Sanson, C., & Serre-Pradère, G. (2017). Un outil validé et utilisé en orthophonie. Ortho Magazine, 23(128), 16–20.

Tain, L. (2007). Le métier d’orthophoniste: langage, genre et profession. ENSP.

Zablit, C., & Trudeau, N. (2008). Le vocabulaire chez les enfants libanais arabophones, francophones et bilingues. Glossa, 103, 36-52.

Pour citer cet article :

Dufeutrelle S. L’accueil du multilinguisme en orthophonie : un carrefour transculturel complexe. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2021, volume 22, n°1, pp. 81-94


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-originaux/laccueil-du-multilinguisme-en-orthophonie/

L’accueil du multilinguisme en orthophonie: un carrefour transculturel complexe

En métropole et dans les DOM-TOM, l’accueil orthophonique d’une situation plurilingue se fait le plus fréquemment en français, la langue du professionnel, au détriment de la dimension multiculturelle et sociolinguistique co-créée dans cet espace de rencontres. Notre questionnaire sur les pratiques professionnelles des orthophonistes dans l’accueil des sujets bilingues met en évidence le constat suivant: l’expertise de ce métier apparaît comme sensiblement tronquée d’une réalité clinique importante, pourtant indispensable à l’évaluation et ensuite à l’établissement d’une prise en soin adaptée. Cette recherche vise donc à proposer une transposition de certains outils de l’approche transculturelle du soin, proposée par Marie Rose Moro, vers la pratique orthophonique pour permettre un meilleur accompagnement des situations multilingues.

Mots clés : culture d’origine, évaluation, linguistique, multilinguisme, orthophonie, orthophoniste, représentation, sociologie.

Catering for multilingualism in speech therapy: A complex transcultural encounter

In France and its overseas territories, speech therapy in multilingual situations is most often delivered in French, the language of the speech therapy professional, at the expense of the multicultural and sociolinguistic dimensions of this space of encounter.. The present survey, carried out on speech therapists’ professional practices in the settings where bilingual subjects are involved, highlighted the following observation: the skills of this profession appear truncated, lacking important clinical realities that are nonetheless essential for assessment and tailored care. This research therefore suggests a transposition of the transcultural tools proposed by Marie Rose Moro’s transcultural care approach  to speech therapy, in order to improve care provision in multilingual situations.

Keywords: culture of origin, evaluation, linguistics, multilingualism, representation, sociology, speech therapist, speech therapy.

Recibir al multilingüismo en la logopedia: una compleja encrucijada transcultural

En la Francia metropolitana y en los departamentos y territorios de ultramar, la logopedia para situaciones multilingües se realiza con mayor frecuencia en francés, el idioma del profesional, en detrimento de la dimensión multicultural y sociolingüística co-creada en este espacio de encuentro. Nuestro cuestionario sobre las prácticas profesionales de los logopedas en la atención de sujetos bilingües destaca la siguiente observación: la pericia de esta profesión parece estar amputada de una realidad clínica importante y esencial para una adecuada evaluación y un tratamiento adaptado. Esta investigación tiene como objetivo proponer una transposición de ciertas herramientas del enfoque transcultural de la atención, propuesto por Marie Rose Moro, a la práctica de la logopedia para permitir un mejor acompañamiento de las situaciones multilingües.

Palabras claves: cultura de orígen, evaluación, lingüística, logopeda, logopedia, multilingüismo, representación, sociología.

Ce travail, élaboré dans le cadre d’une reprise d’étude du métier d’orthophoniste vers celui de psychologue clinicien, part du constat suivant : il existe une réelle carence de moyens dédiés spécifiquement à l’accueil des situations plurilingues en orthophonie corrélée à l’injonction paradoxale très fréquente de devoir malgré tout évaluer et soigner ces sujets à la demande des institutions, l’école notamment. Des raisons éthiques nous ont amenés à interroger cette pathologisation du bilinguisme dans un contexte de standardisation des apprentissages sans lecture fine des enjeux sociaux ni remise en question des conditions ethnocentriques de cet accueil. Comment l’approche transculturelle du soin pourrait alors influencer les représentations sociolinguistiques et la pratique des orthophonistes pour améliorer l’accueil de ces sujets multilingues ? C’est à partir des résultats de notre questionnaire adressé à la profession que nous nous sommes posés cette question et que nous avons tenté d’y répondre.

Au vu de la variété des pratiques et des modalités d’intervention du métier, il nous a rapidement paru indispensable d’aller interroger nos collègues orthophonistes sur la question de l’accueil des situations transculturelles. Ce questionnaire (créé sur limesurvey1 et laissé ouvert durant 4 mois) a été notamment diffusé via les syndicats professionnels et les réseaux sociaux connus. Il s’est bâti autour de trois axes : les déterminants individuels (biologiques, socio-professionnels, identitaires) ; les questions de fait concernant les patients accueillis et les moyens mis en œuvre dans cet accueil ; les questions d’opinions concernant les patients accueillis.

Concernant l’analyse des réponses ouvertes, nous avons utilisé un logiciel de textométrie (TXM2), pour essayer de proposer une première analyse qualitative rudimentaire des deux corpus de réponses ouvertes (allophone/créolophone) des orthophonistes, en tenant compte de leurs points communs mais également en mettant en lumière leurs différences, si elles existent.

À propos de la population interrogée, nous avons choisi d’utiliser la méthode des quotas pour recruter notre échantillon comme l’explique le tableau suivant. Il s’agit de dégager quelques critères jugés importants dans la population totale (ici N, population totale des orthophonistes françaises) et de structurer un échantillon (ici N’, la cohorte des orthophonistes interrogés) sur les mêmes critères.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu

ou abonnez-vous en cliquant ici !

  1. Logiciel libre de droit permettant la réalisation d’enquêtes statistiques, de sondage et de questionnaires.
  2. La textométrie est une méthode qui synthétise les statistiques lexicales, l’analyse factorielle et la classification du contenu d’un texte. Au vu du faible nombre de réponses ouvertes à ce questionnaire, nous avons choisi d’appliquer une méthode d’analyse des occurrence lexi- cales (on parle alors de lexicométrie).


Brèves

Med’Alliance

Colloques & séminaires
Bibliothèque

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !