Article original

© Liz West, fire, 22 novembre 2006. Source (CC BY 2.0)

La limpieza par le feu

Analyse d’un rituel bricolé (Cuzco, Pérou)


Sébastien BAUD

Sébastien Baud est ethnologue, chercheur associé à l’Institut d’ethnologie de l’Université de Neuchâtel et à l’Institut français d'études andines de Lima, Pérou. Il effectue des recherches au Pérou depuis 1998, notamment parmi les Awajun (famille linguistique jivaro, Pérou) et les populations de langue quechua de la région de Cuzco. Il a travaillé et publié sur les pratiques de gestion de l’aléatoire, l’autochtonie, les dynamiques ré-appropriatives en milieux urbain, la transmission des savoirs et les pratiques touristiques. Il est l’auteur de Faire parler les montagnes, Initiation chamanique dans les Andes Péruviennes (Armand Colin, 2011). Et il a (co)édité Anthropologies du corps en transes (Connaissances et Savoirs, 2015, chez l’éditeur) ; Des plantes psychotropes, Initiations, thérapies et quêtes de soi (Imago, 2010), avec Christian Ghasarian ; La conscience dans tous ses états, Approches anthropologiques et psychiatriques : cultures et thérapies (Elsevier Masson, 2009), avec Nancy Midol.

Baud S. Légitimation d’un rituel chamanique andin par un récit historique (Cuzco, Pérou). Ethnographiques. org 2010; 21 [en ligne www.ethnographiques.org/2010/Baud].

Baud S. Faire parler les montagnes. Paris: Armand Colin; 2011.

Bastide R. Mémoire collective et sociologie du bricolage. L’Année sociologique 1970; 21: 65-108.

Bastide R. Le sacré sauvage. SociologieS 1974; Découvertes/Redécouvertes [en ligne, http://sociologies.revues.org/3238].

Bouysse-Cassagne T. «Las minas del centro-sur andino, los cultos prehispánicos y los cultos cristianos», Bulletin de l’Institut Français d’Études andines 2005; 34 (3): 443-462.

Caratini S. Les non-dits de l’anthropologie. Paris: Thierry Marchaisse; 2012.

Celestino O. Transformaciones religiosas en los Andes peruanos. Gazeta de antropología 1997; 13 [en ligne, http://www.ugr.es/~pwlac/G13_06Olinda_Celestino. html].

Clément C. L’appel de la transe. Paris: Stock; 2011.

Descola P. Par-delà nature et culture. Paris: Gallimard; 2005.

Dumezil G. Fêtes et usages des Indiens du Langui. Journal de la Société des Américanistes de Paris 1953; XLII: 1-118.

During J. La voix du chamane. Etude sur les baxshi du Tadjikistan. Paris: L’Harmattan; 2007.

Duviols P. La lutte contre les religions autochtones dans le Pérou colonial. L’extirpation de l’idolâtrie entre 1532 et 1660. Toulouse: Presses Universitaires du Mirail; 2008.

Girault L. Kallawaya, Guérisseurs itinérants des Andes. Paris: ORSTOM; 1984.

Hamayon R. Esprit, es-tu encore là? L’Homme 1997; 143: 117-122.

Hamayon R. L’idée de «contact direct avec des esprits» et ses contraintes d’après l’exemple de sociétés sibériennes. Afrique & histoire 2006; 6 (2): 13-39.

Hell B. Le théâtre alchimique de la cure & La présence de l’invisible. In: Collot E, Hell B. Soigner les âmes. L’invisible dans la psychothérapie et la cure chamanique. Paris: Dunod. 2011. p. 1-75 & 149-207.

Hulin M. La mystique sauvage. Paris: Quadrige – Presses Universitaires de France; 2008.

Ingold T. The Perception of the Environment. Essays in Livelihood, Dwelling and Skill. New-York: Routledge; 2000.

Laplantine F. Les trois voix de l’imaginaire. Paris: Téraèdre; 1977.

Le Breton D. Des incisions corporelles aux conduites à risque. In: Mancini S, Faivre A, editors. Des médiums. Techniques du corps et de l’esprit dans les deux Amériques. Paris: Imago; 2012. p. 245-258.

Lévi-Strauss C. Anthropologie structurale. Paris: Plon; 1974 (1958).

Mancini S. La personnification «faitiche»: un cas de spiritualisme non institutionnalisé de Mexico City. In: Mancini S, Faivre A, editors. Des médiums. Techniques du corps et de l’esprit dans les deux Amériques. Paris: Imago; 2012. p. 19-66.

Midol N. Écologie des transes. Paris: Téraèdre; 2010.

Motte-Florac E. La limpia au Mexique et en Amérique Latine: le nom pour soigner l’ombre et le double. In: Méchin C, Bianquis-Gasser I, Le Breton D, editors. Le corps, son ombre et son double. Paris: L’Harmattan; 2000. p. 275-291.

Nathan T. Manifeste pour une psychopathologie scientifique. In: Nathan T, Stengers I, editors. Médecins et sorciers. Paris: Les empêcheurs de penser en rond/La découverte; 2012. p. 5-115.

Potte-Bonneville M. Comprendre, c’est savoir comment continuer. Vacarme 1998; 1 (6) [en ligne, www.cairn.info/revue-vacarme-1998-1-page-1.htm].

Sahlins M. La nature humaine, une illusion occidentale. Paris: Editions de l’éclat; 2009.

Sharon D. El Chaman de los Cuatro Vientos. México: Siglo veintiuno editores; 1998 (1978).

Vásquez JG. Les réputations. Paris: Seuil; 2014.

Véricourt V de. Rituels et croyances chamaniques dans les Andes boliviennes. Les semences de la foudre. Paris: L’Harmattan; 2000.

Viveiros de Castro E. Métaphysiques cannibales. Paris: P.U.F.; 2009.

Pour citer cet article :

Baud S. La limpieza par le feu. Analyse d’un rituel bricolé (Cuzco, Pérou). L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2016, vol. 17, n°3, pp. 330-339


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-originaux/la-limpieza-par-le-feu/

La limpieza par le feu. Analyse d’un rituel bricolé (Cuzco, Pérou)

A Cuzco (Pérou), j’ai participé à des limpieza par le feu, une succession de gestes réalisée pour extraire un mal, créer une enveloppe protectrice et renouveler une alliance. Ce rituel bricolé témoigne d’une fonction modératrice et médiatrice, tendant à préserver des équilibres fragiles. Il témoigne de même d’une fonction réparatrice et restauratrice réitérable, laquelle définit le chamanisme andin contemporain. Lieu de rencontre entre l’expérience intérieure de la personne et le mode opératoire d’un dispositif symbolique, cette mise en scène d’un abîme «contraint la chance à tourner» et permet un devenir au monde heur-eux. Dans cet article, j’aborde le rituel dans sa dynamique opératoire, interrogeant l’espace entre qu’il matérialise, la transe qu’il donne à être et la relation entre actants, ces porteurs d’appartenances spécifiques et de marques culturelles qui les façonnent et les transforment.

Mots clés : chamanisme, feu, Pérou, relation thérapeutique, rite, transe.

Limpieza by fire. Analysis of a therapeutic ritual (Cusco, Peru)

In Cusco (Peru), I was involved in limpieza rituals by fire, i.e. a series of actions to remove evil, to create a protective envelope and to renew a spiritual alliance. This ritual exemplifies a moderating and mediating function, in order to preserve a fragile balance. It exemplifies a restorative and repeatable function, which characterizes current Andean shamanism. It is a meeting place between the inner experience of the patient and the procedure of a symbolic procedure. This staging of an abyss aims “to turn luck around” in view of leading to a happy world.. In this paper, I discuss the therapeutic dynamic, as well as the “in-between stage” materialized by the ritual, the trance and the relationship between ritual actors… these humans and non-humans carrying specific affiliations and cultural marks that form and transform them.

Keywords: fire, Peru, ritual, shamanism, trance.

La limpieza con el fuego. Análisis de un ritual andino (Cusco, Perú)

En el Cusco (Perú), participé a unas limpiezas con el fuego, una sucesión de gestos para arrancar un maleficio, crear un “cuerpo cerrado” y restablecer una alianza espiritual. Este ritual refleja una función de moderación y mediación que tiende a mantener un frágil equilibrio. También refleja una función de reparaciones y restauraciones sucesivas, característica del chamanismo andino actual. El espacio de encuentro entre la experiencia interna de la persona y el modus operandi de un mecanismo simbólico constituye una puesta en escena de un abismo “que obliga la suerte a cambiar” y permite llegar a ser feliz en el mundo. En este artículo, se discute el ritual en su dinámica terapéutica, cuestionando el “espacio entre” que el ritual materializa, el trance que se experimenta y la relación entre actores del ritual, portadores de afiliaciones específicas y de marcas culturales que los forman y transforman.

Palabras claves: chamanismo, fuego, Perú, relación terapéutica, ritual, trance.

A Cuzco, au Pérou, dans le cadre d’enquêtes ethnographiques, j’ai eu la chance de participer (neuf fois) à un rituel désigné par ses acteurs comme un « nettoyage » (limpieza) et dont l’élément clef est un cercle de feu nourri de l’alcool versé sur le sol nu d’une habitation. Le terme limpieza (ou limpia) est employé dans toute l’Amérique latine. Les pratiques qu’il désigne ont en commun d’être mises à profit pour guérir des maux entendus comme le résultat d’une agression extérieure, une hantise « qui vous paralyse dans le cours de votre vie »1. Ces maux peuvent être regroupés en deux ensembles selon que les affections sont dues à des êtres humains (mauvais œil, sorcellerie) ou à des non-humains (effroi, mauvais air). Manque d’appétit, cauchemars, apathie, dépression et effondrement du moi sont quelques symptômes corrélés et mentionnés dans la littérature ethnologique. Ceux-ci appellent une implication globale du guérisseur et une construction du rituel thérapeutique comme lieu privilégié d’expression des émotions, voire comme technique de régulation permettant une renégociation du statut social de la personne. En ce sens, il est possible de parler d’une certaine homogénéité conceptuelle (Motte-Florac 2000). Cela dit, le terme englobe aussi des façons de soigner dont les spécificités régionales tiennent, et aux procédés thérapeutiques utilisés, et aux nosographies indigènes locales. La limpieza par le feu observée en milieu urbain, à 3500 m d’altitude dans les Andes cuzquéniennes, est un bel exemple.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu ou abonnez-vous !


Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !

Share This