Article original

© Rahul Narain, École Source (CC BY 2.0)

Identité postcoloniale et rapport à l’école

, , et


Mathilde LAMBERT

Mathilde Lambert est interne en psychiatrie et titulaire du Master Recherche « Psychologie Transculturelle : migrations, exils, traumas et transmissions ».

Jonathan LACHAL

Jonathan Lachal est pédopsychiatre, praticien hospitalier universitaire à la Maison de Solenn, Hôpital Cochin, APHP, et à l’Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité ; chercheur dans l’équipe « Méthodes et Cultures » du Centre d’Epidémiologie et de Santé des Populations (CESP), INSERM 1178, Paris.

Marie Rose MORO

Marie Rose Moro est pédopsychiatre, professeure de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, cheffe de service de la Maison de Solenn – Maison des Adolescents, CESP, Inserm U1178, Université de Paris, APHP, Hôpital Cochin, directrice scientifique de la revue L’autre.

Malika MANSOURI

Malika Mansouri est Psychologue-clinicienne, doctorante en psychologie - Université Paris 13 (Unité Transversale de Recherches Psychogenèse et Psychopathologie, Psychanalyse et Anthropologie, EA3413).

Abou S. L’identité culturelle. Relations interethniques et problèmes d’acculturation. Paris: Ed.Anthropos; 1986: pp.30-31.

Bhabha H.K. Les lieux de la culture. Paris: Editions Payot et Rivages; 2007.

Beauchemin C. Trajectoires et Origines Enquête sur la diversité des populations en France. Grandes Enquêtes ; 2016.

Bertucci M. « Ta mère elle est tellement… » Joutes verbales et insultes rituelles chez les adolescents issus de l’immigration francophone. Adolescence 2013 ; 31 : 711-721.

Bion W-R. Aux sources de l’expérience. Paris: PUF; 1962.

Bosc M. Etre élève, l’identité en question. Adolescence 2017 ; 35 : 371-380.

Cherki A. Frantz Fanon. Paris : Editions du Seuil ; 2011.

Devereux G. De l’angoisse à la méthode. Paris: Flammarion ; 1967.

Fassin D. Les nouvelles frontières de la société française. Paris : La Découverte ; 2010.

Frenkiel S. Les footballeurs du FLN : des patriotes entre deux rives. Migrations Société 2007; 110: 121-139.

Goffman E. Stigmate. Les usages sociaux du handicap. Paris : Les Éditions de Minuit ; 1975.

Hermans H. The construction of a personal position repertoire : Method and practice. Culture and psychology 2001 ; 7 : 323-365.

Ichou M. Différences d’origine et origines des différences: les résultats scolaires des enfants d’émigrés/immigrés en France du début de l’école primaire à la fin du collège. Revue française de sociologie 2013 ; 54 : 5-52.

Ichou M. Le rapport à l’école des familles déclarant une origine immigrée : enquête dans quatre lycées de la banlieue populaire. Populations 2014 ; 69 : 617-657.

Javeau C. Leçons de sociologie. Paris : Méridiens ; 1986.

Maalouf A. Les identités meurtrières. Paris: Grasset; 1998.

Mansouri M. Révoltes postcoloniales au cœur de l’Hexagone. Voix d’adolescents. Paris: P.U.F. ; 2013.

Moro MR. Enfants d’ici venus d’ailleurs. Paris : Hachette Littératures ; 2002.

Ricoeur P. Temps et récits. Seuil ; 1985.

Sayad A. Le mode de génération des générations immigrées. L’Homme et la société 1994; 111-112: 155-174.

Smith J. Qualitative Psychology. A practical guide to research methods. London : SAGE Publications ; 2008.$

Winnicott DW. Le monde à petite dose. In L’enfant et sa famille. Paris: Payot; 1957

Zehraoui A. Transmissions intergénérationnelles au sein des familles franco-maghrébines: portées et limites. Migrations Sociétés 2009; 3 : 195-204.

Pour citer cet article :

Lambert M, Lachal C, Moro MR, Mansouri M. Identité postcoloniale et rapport à l’école. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2019, volume 20, n°3, pp. 311-320


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-originaux/identite-postcoloniale-et-rapport-a-lecole/

Identité postcoloniale et rapport à l’école

Les adolescents franco-algériens portent, malgré eux, l’Histoire commune faite d’un rapport de domination d’un peuple sur l’autre. L’article cherche à saisir comment ces identités plurielles se mêlent lors de cette période de construction, durant laquelle la vulnérabilité transculturelle est accrue. Traversée par un passé non travaillé qui complique les projections dans l’avenir, la construction adolescente nous invite à créer des espaces de narrativité permettant la métaphorisation de l’Histoire.

Mots clés : adolescent, colonisation, culture, école, élaboration psychique, identité, migration, recherche clinique, vulnérabilité.

Postcolonial identity and relation to school

Through no fault of their own, French Algerian adolescents carry a shared history based on a relation of domination of one people on another. The article seeks to find out how multiple identities become intertwined during this building-of-self period. As these adolescents have not worked out their past, projecting into the future is complicated. These growing adolescents invite us to create narrative spaces enabling the metaphorising of history.

Keywords: adolescent, clinical study, colonisation, culture, identity, migration, psychic development, school, vulnerability.

Identidad postcolonial y su relación con la escuela

Los adolescentes franco-argelinos llevan, a pesar de sí mismos, la historia común hecha de una relación de dominación de un pueblo sobre el otro. El artículo busca comprender cómo estas identidades plurales se entremezclan durante este período de construcción en el que aumenta la vulnerabilidad transcultural. Para el adolescente, un pasado no elaborado complica las proyecciones en el futuro. La invitación sería, entonces, a construir espacios de narrativa que permitan la metaforización de la historia.

Palabras claves: adolescente, colonización, cultura, elaboración psíquica, escuela, identidad, investigación clínica, migración, vulnerabilidad.

Dans la littérature, peu d’articles évoquent la manière dont se construisent aujourd’hui les adolescents franco-algériens. Pourtant, ils portent en eux, et bien malgré eux, l’Histoire d’une déchirure entre leurs deux pays, préalablement reliés par la force, durant 132 ans. C’est la question que pose cette étude, à savoir comment se construisent les descendants de l’histoire coloniale ? Cela pose la question des identifications adolescentes, potentiellement influencées par les transmissions transgénérationnelles. Cela interroge aussi les formes de leur inscription dans la société contemporaine, à travers leur rapport à l’école, qui fut, hier, celle de la domination.

Il existe, pour certains, une vulnérabilité transculturelle (Moro 2002) du fait des redéfinitions des places dans la filiation et les affiliations, inhérentes au processus adolescent. Le déni collectif de leur Histoire, qui est aussi notre Histoire, et les représentations négatives de « l’indigène » peuvent, potentiellement, entraver les identifications plurielles des descendants de colonisés, à l’âge de l’adolescence.

A l’heure de l’espoir d’un renouveau démocratique en Algérie, porté en partie par la jeunesse de leur pays d’origine, cette étude a pour objectif d’interroger les adolescents concernés sur leur rapport à l’école dans sa globalité, identifiant, le cas échéant, les supports de la construction identitaire.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu ou abonnez-vous en cliquant ici !

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !