Article original

© David Goehring, Grown, 29/03/2014 Source (CC BY 2.0)

Grandir en contexte de migration

Un groupe thérapeutique mères-enfants

, , , et


Ouafâa RTIMI-MAZOURI

Ouafâa Rtimi-Mazouri est infirmière au sein de l’Équipe Mobile d'Intervention Ethnopsychiatrique (EMIE), Centre Psychothérapique de Nancy.

Marie ROCHAT

Marie Rochat est psychologue stagiaire au sein de l’Équipe Mobile d'Intervention Ethnopsychiatrique (EMIE), Centre Psychothérapique de Nancy.

Louise DACQUI

Louise Dacqui est psychologue clinicienne dans les deux mêmes structures.

Festus T. BODY LAWSON

Festus T. Body Lawson est médecin des Hôpitaux, Praticien Hospitalier à l’Hôpital d’enfants, C.H.U. de Nancy Brabois, 5 rue du Morvan, 54510 Vandœuvre-lès-Nancy et au Centre Médico-Psychologique et Hôpital de Jour de Maxéville du Centre Psychothérapeutique de Nancy, 30 rue de la République 54320 Maxéville.

Sébastien ROUSSERY

Sébastien Roussery est infirmier, Équipe Mobile d'Intervention Ethnopsychiatrique (EMIE), Centre Psychothérapique de Nancy.

Allafort C, Sanca R, Postolache I, Mantrach Z. La parentalité à l’épreuve de l’exil: un groupe à médiation, multiculturel et pluridisciplinaire. Cliniques 2016; 12(2): 158-175.

Bénony C, Golse B. Psychopathologie du bébé. Paris: Nathan; 2003.

Bowlby J. Attachement et perte: I – l’attachement; II – séparation, angoisse et colère; III – la perte, tristesse et séparation. Paris: P.U.F.; 2002.

Dutilh P. Femmes d’ailleurs, mères ici. In : Boulard C, editor. Devenir parent en exil. Toulouse : ERES; 1999. p.23-39.

Gabai N, Furtos J, Maggi-Perpoint C, Gansel, Danet F, Monloubou C, Moro MR. Migration et soins périnataux: une approche transculturelle de la rencontre soignants/soignés. Devenir 2013; 25(4): 285-307.

Giraud F. Psychiatrie, psychanalyse: aléas et enjeux d’une rencontre. In: Baubet T, Moro MR, editors. Psychiatrie et migrations. Paris: Elsevier Masson; 2003. p. 5-12.

Kaes R, Missenard A, Anzieu D, Guillaumin J. Crise, rupture et dépassement. Paris: Dunod; 1979.

Kaes R. Groupes internes et groupalité psychique: genèse et enjeux d’un concept. Revue de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe 2005; 45: 9-30.

Lallemand S. Grossesse et petite enfance en Afrique noire et à Madagascar. Paris: L’Harmattan; 2000.

Main M. De l’attachement à la psychopathologie. Enfance 1988; 3: 13-27.

Mestre C, Gioan E. Comment la culture vient aux femmes à la naissance de leur bébé? Spirale 2014; (70): 85-92.

Mestre C. Mettre au monde loin de sa mère. L’autre 2004; 5(3): 455-458.

Moro MR, Neuman D, Réal I. Maternités en exil: mettre des bébés au monde et les faire grandir en situation transculturelle. Grenoble: La Pensée sauvage; 2008.

Moro MR. Être et faire : se construire parents et enfants dans la migration. Le Coq-héron 2017; (230): 87-96. https://doi.org/10.3917/cohe.230.0087

Moro MR. Parents en exil. Psychopathologie et migrations. Paris : PUF ; 1994.

Moro MR. Psychothérapie transculturelle des enfants de migrants. Paris: Dunod; 1998.

Moro MR. Une pratique irrespectueuse: la prise en charge transculturelle des parents migrants et de leurs enfants; 2008. Disponible sur: https://www.transculturel.eu/
marierosemoro/Une-pratique-irrespectueuse-La-prise-en-charge-transculturelle-des-parents-migrants-et-de-leurs-enfants_a18.html

Nathan T. La folie des autres: traité d’ethnopsychiatrie clinique. Paris: Dunod; 2001.

Riand, R, Plard V, Moro MR. Familles et cultures : porter, penser et rêver les bébés. Spirale 2008; 46(2): 19-28.

Stork H. Bercements, berceaux et berceuses: un éclairage transculturel. Enfance et psy 2000; 10.

Stork H. Variations culturelles des techniques de maternage et de prévention précoce. In : Groud-Dahmane F, editor. Enfants d’ici, enfants d’ailleurs. Toulouse : ERES; 1993. p.53-56.

Tereno S, Soares I, Martins E, Sampaio D, Carlson E. La théorie de l’attachement: son importance dans un contexte pédiatrique. Devenir 2007; 19(2): 151-188.

Winnicott DW. Jeu et réalité : l’espace potentiel. Paris: Gallimard; 1975.

Pour citer cet article :

Rtimi-Mazouri O, Rochat M, Dacqui L, Body Lawson F, Roussery S. Grandir en contexte de migration. Un groupe thérapeutique mères-enfants. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2020, volume 21, n°1, pp. 83-93


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-originaux/grandir-en-contexte-de-migration/

Grandir en contexte de migration : un groupe thérapeutique mères-enfants

L’équipe E.M.I.E. (Nancy) reçoit des mères et leurs bébés au sein d’un groupe mensuel dont l’objectif est de soutenir ces mamans fragilisées par la migration et parfois dans des situations de vulnérabilité psychique et/ou sociale. Le groupe apporte une enveloppe accueillante et bienveillante aux mères-bébés-commères qui permet à chacune d’exprimer ses difficultés, son vécu, mais aussi de trouver ou retrouver ses propres potentialités, ses savoirs parfois oubliés ou délaissés car dévalorisés, et de renouer ainsi avec des pratiques culturelles de maternage. Le groupe permet d’échanger et de métisser ses représentations des besoins des enfants et des soins à leur apporter. Le sentiment d’appartenance au groupe permet de renarcissiser les mamans et permet aux bébés de déployer leur énergie pour découvrir le monde en toute sécurité.

Mots clés : culture, maternage, métissage, migrant, nourrisson, parentalité, psychothérapie de groupe, relation mère enfant, vulnérabilité.

Growing up in the setting of migration: a mother-infant therapeutic group

The E.M.I.E. team (Nancy) receives mothers and their babies in a monthly group session for which the objective is to support mothers who have been made vulnerable because of migration and sometimes because of situations of psychological and/or social vulnerability. The group provides an inclusive and caring shell for mothers, babies and co-mothers that allows each of them to express their difficulties, their experiences, and also to find or rediscover their own potentialities, their sometimes forgotten, neglected, or undervalued know-how , and thus to reconnect with their cultural mothering practices. The group allows exchanges to take place on representations of children’s needs and the care that should be provided to them. The sense of belonging to the group helps to reinforce the narcissism of the mothers and helps their babies to deploy the energy to discover the world in complete safety.

Keywords: culture, ethnic blending, group psychotherapy, immigrant, infant, mothering, parent-infant relationship, parenthood, vulnerability.

Crecer en un contexto migratorio: un grupo terapéutico madre-hijo

El E.M.I.E. (Nancy) recibe madres y sus bebés en un grupo mensual cuyo objetivo es apoyar a estas madres vulnerables mental y socialmente en situación de migración. El grupo proporciona un espacio caluroso de acogida a las madres-bebés-madrinas, que les permites a cada una expresar sus dificultades, sus experiencias, y también encontrar o recuperar su propio potencial, su conocimiento a veces olvidado o descuidado debido a la devaluación, y reconectarse con las prácticas culturales de maternidad. El grupo permite intercambiar y confrontar sus representaciones de las necesidades y el cuidado de los niños. El sentido de pertenencia al grupo hace que las madres y los bebés sean conscientes de su poder para descubrir el mundo de manera segura.

Palabras claves: cultura, lactante, maternidad, mestizaje, migrante, paternidad, psicoterapia grupal, relación madre hijo, vulnerabilidad.

L’Equipe Mobile d’Intervention Ethnopsychiatrique (EMIE) s’adresse aux patients venus d’ailleurs adressés par des professionnels du soin ou des accompagnateurs sociaux quand l’approche transculturelle est indiquée pour faire avancer la prise en charge. L’équipe est mobile et peut se déplacer au lieu habituel du soin de la personne concernée. Nous recevons des enfants comme des adultes. En lien étroit avec les équipes de périnatalité, la prise en charge des mamans et des bébés représente une part conséquence de notre travail. Les MNA, les primo arrivants et les familles de la première ou seconde génération constituent également une part importante de nos prises en charge. Un volet sensibilisation et prévention existe également.

Prologue

La grand-mère de Ouafâa lui répétait fréquemment cette citation célèbre dans le Nord du Maroc qui est en fait un proverbe Juif : « On ne peut donner que deux choses à ses enfants : des racines et des ailes ». Comme quoi tout est bien affaire de transmission !

Comment soutenir les mères, sans co-mères, afin qu’elles donnent à leurs bébés des ailes pour grandir au mieux et prendre ensuite leur envol ? C’est ce que nous avons essayé de mettre en place avec un groupe de mamans-bébés venus d’ailleurs.

Introduction

Notre équipe de psychiatrie transculturelle (E.M.I.E. : Equipe Mobile d’Intervention Ethnopsychiatrique), créée à Nancy en 2016, reçoit entre autre des mères issues de la migration présentant des difficultés dans la relation avec leurs bébés et leurs enfants de 0-3 ans. Nous recevons aussi quelques femmes enceintes qui sont angoissées par la venue prochaine de leur enfant, dans un environnement qui leur paraît parfois hostile car trop différent de ce qu’elles ont connu, si bien que leurs savoirs et compétences s’en trouvent comme bloqués. Certaines peuvent être suivies en thérapie par ailleurs ; pour d’autres, le groupe est leur unique prise en charge. Les mamans sont connues de la consultation ou sont adressées par des collègues d’autres structures sociales ou de soins (CMP pour adultes ou enfants, PMI). Elles sont volontaires pour venir. Pour l’instant, aucun papa n’est venu, mais la porte leur est ouverte le cas échéant.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu ou abonnez-vous en cliquant ici !


Lire, Voir, Écouter

Riace, quand la vie revient

Colloques & séminaires
Bibliothèque

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !