Article de dossier

© Claire Mestre Source D.G.

L’interdisciplinarité en santé dans le champ de la petite enfance

Un point de vue anthropologique


Maria TEIXEIRA

Maria Teixeira est maîtresse de conférences en anthropologie sociale, Université Paris Diderot, Université de Paris, UMR 1123 ECEVE – INSERM et Fellow de l’IC Migrations.

Baubet T, Moro M. R. L’approche ethnopsychiatrique. Enfances & Psy 2000; 4(12): 111-117.

Balandier G. Anthropologiques. Paris: Le livre de poche; 1985.

Barry L. La parenté. Paris: Gallimard, Folio essais; 2008.

Blaise F., Mutzenhardt P., Roussel G., Rochas S. Disciplines rares. Paris; Rapport à Madame la Secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur et à la Recherche; 2014: http://www.cpu.fr/wp-content/uploads/2015/02/rapport-final-mission-disciplines-rares-16-12-2014.pdf

Bonnet D, Pourchez L. (dir.). Du soin au rite dans l’enfance. Paris: Co-éditions IRD-Erès; 2007.

Charon R. Narrative medicine. A model for empathy, reflection, profession, and trust. The Journal of the American medical Association 2001; 286(15): http://dx.doi.org/10.1001/jama.286.15.1897, [Consulté le 30 avril 2014].

Delaisi de Parseval G, Lallemand S. L’art d’accommoder les bébés. Paris: Seuil; 1980.

Devereux G. Essai d’ethnopsychiatrie générale. Paris: Tel Gallimard; 1977.

Durkeim E. Le suicide. Paris: Quadrige. PUF ; 1997.

Durkeim E. Les formes élémentaires de la vie religieuse. Paris: Quadrige. PUF ; 1985.

Ghasarian C. (dir.). De l’ethnographie à l’anthropologie réflexive. Nouveaux terrains, nouvelles pratiques, nouveaux enjeux. Paris: Armand Colin; 2004.

Godelier M. Au fondement des sociétés humaines. Ce que nous apprend l’anthropologie. Paris: Albin Michel, Bibliothèque des Idées; 2007.

Godelier M. Les métamorphoses de la parenté. Paris: Fayard; 2004.

Gottlieb A. Où sont passés les bébés? Vers une anthropologie des nourrissons In J.-L. Jamard, E. Terray, M. Xanthakou editors, En substances. Textes pour Françoise Héritier, Paris Fayard 2000. 367-386

Greenhalgh T. et al (77 cosignataires de la lettre ouverte), An open letter to The BMJ editors on qualitative research, BMJ 2016; 352:i563. doi: https://doi.org/10.1136/bmj.i563

Gottot S., Introduction: Anthropologie, recherche qualitative et recherche clinique, In Desprès C., Gottot S., Mellerio H., Teixeira M. (coord.). Regards Croisés sur la santé et la maladie. Recherche anthropologiques, recherches cliniques. Paris: Archives contemporaines; 2016. XI-XVIII

Guidetti M., Lallemand S., Morel MF. Enfance d’ailleurs, d’hier et d’aujourd’hui, approche comparative. Paris: Colin; 1997.

Héritier F. Masculin / féminin. La pensée de la différence. Paris: Odile Jacob; 1996.

Héritier F. L’exercice de la parenté. Paris: Hautes Etudes, Gallimard, Le Seuil; 1981

Juillerat B. Penser l’imaginaire. Essais d’anthropologie psychanalytique. Lausanne: Editions Payot Lausanne. Anthropologie; 2001.

Kardiner Abram, Psychological frontiers of Society, New York: Columbia University Press; 1947.

Kleinman A, Van der Geest S. ‘care’ in health care. Remaking the moral world of medecine, Medische Antropologie 2009; 21(1): 159-168.

Kleinman A, Eisenberg L, Good B. Culture, Illness, and Care: Clinical Lessons From Anthropologic and Cross-Cultural Research. The Journal of Lifelong Learning in Psychiatry 2006 ; 4(1) : 140-149.

Lallemand S, Journet O, Ewombé-Moundo E, Ravololomanga B, Dupuis A, Cros M, Jonckers D. Grossesse et petit enfance en Afrique noire et à Madagascar. Paris: Connaissance des Hommes, L’Harmattan; 1991.

Levi Strauss C. Anthropologie structurale, Agora, Plon; 1974

Morgan LH. Systems of Consanguinity and Affinity of the Human Family. Smithsonian Institution; 1871.

Moro M.R. Naître et grandir en exil. Ethnopsychanalyse parents-enfants, Le Carnet/Psy 1995; 7: 13-15.

Moro, M.R. Psychothérapie transculturelle des enfants de migrants, Paris: Dunod; 1998.

Murdock GP. Social structure. Mcmillan Company; 1949.

Nathan T. L’œil, le poison magique et le talisman. Cause et sens en pratique ethnopsychanalytique. Anthropologie et société 1993; 17(1-2): 99-124.

Perrey C. Un ethnologue chez les chasseurs de virus. Enquête en Guyane française. Logiques Sociales, L’Harmattan; 2012.

Pradelles de Latour CH. Première et deuxième générations dans les familles d’immigrés africains en Île-de-France. Journal des Africanistes 2018; 88(1): 36-59.

Benedict R. Patterns of culture, London, Routledge & Kegan Paul Ltd; 1935.

Benedict R. The Chrysanthemum and the sword. Patterns of Japanese culture. London: Secker & Warburg; 1947.

Sapir E. Anthropologie, Paris: Point, Editions de minuit ; 1967

Sarradon-Eck A. Médecin et anthropologue, médecin contre anthropologue. Dilemmes éthiques pour ethnographes en situation clinique, ethnographiques.org 2009; 17 [en ligne]. http://www.ethnographiques.org/2008/Sarradon-Eck, [consulté le 30.04.2014].

Sourou B. Le refus de l’assignation ou quel dispositif de prise en charge pour les migrants turcs en psychiatrie. Migrations Santé 2003; 114: 37-49

Teixeira M. De l’affliction à la clinique. Retour réflexif sur un parcours et ses perspectives interdisciplinaires. In: Desprès C, Gottot S, Mellerio H, Teixeira M. (éds.). Regards croisés sur la santé et la maladie. Recherches anthropologique – recherches cliniques. Paris: Éditions des Archives Contemporaines; 2016. p. 3-20.

Teixeira M. Parachever l’humanité. Toilette, massage et soin des enfants manjak (Guinée-Bissau, Sénégal). In Bonnet D, Pourchez L. (dir.). Du soin au rite dans l’enfance. Paris: Co-éditions IRD-Erès; 2007. p. 129-145

Teixeira M. Circulation des fluides et transformation des êtres. Les Manjak de Guinée-Bissau. In Héritier F, Xanthakou M. editors. Corps et affects. Paris: Editions Odile Jacob; 2004. p. 187-203.

Teixeira M. Un rituel d’humanisation des nourrissons: le kabuatã manjak (Guinée-Bissau/Sénégal). Journal des Africanistes 2001b; 71(2): 7-31.

Teixeira M. Rituels divinatoires et thérapeutiques chez les Manjak de Guinée-Bissau et du Sénégal. Paris: L’Harmattan, Collection Connaissance des Hommes, Fondation Calouste Gulbenkian; 2001a.

Vidal L. Faire de l’anthropologie. Santé, science et développement. Paris: La Découverte, Recherches, Terrains anthropologiques; 2010.

Pour citer cet article :

Teixeira M. L’interdisciplinarité en santé dans le champ de la petite enfance : un point de vue anthropologique. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2019, volume 20, n°3, pp. 263-271


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/linterdisciplinarite-en-sante-dans-le-champ-de-la-petite-enfance/

L’interdisciplinarité en santé dans le champ de la petite enfance: un point de vue anthropologique

L’interdisciplinarité tant recherchée est parfois difficile à mettre en place. Il existe de nombreuses difficultés d’ordre épistémologiques et méthodologiques, des problèmes de poids différent des disciplines, de reconnaissance réciproque. Par ailleurs la césure entre recherche fondamentale et recherche appliquées ne se dépasse pas si facilement. Certains anthropologues répugnent à s’investir dans une recherche appliquée. Les bébés sont une extraordinaire porte d’entrée pour appréhender les différentes sphères matérielles, spirituelles et idéelles d’une société. Comprendre les représentations collectives de la conception et du modelage des bébés en vue de construire leur humanité et leur insertion dans un système de parenté et d’attitudes précis permet d’identifier, lorsqu’il y a dysfonctionnement de l’adaptation, des pistes pour aider les familles en souffrance. Ainsi, ethnopsychiatres et anthropologues peuvent collaborer afin d’aider ces petits en souffrance.

Mots clés : anthropologie, culture, ethnopsychanalyse, ethnopsychiatrie, interdisciplinarité, jeune enfant, médecine, nourrisson.

Interdisciplinarity in healthcare in the field of early childhood: an anthropological point of view

Sought after interdisciplinarity is sometimes difficult to implement. There are many epistemological and methodological difficulties, problems with the varying importance of disciplines and mutual recognition. In addition, the break between fundamental and applied research is not so easy. Some anthropologists are reluctant to invest in applied research. Babies are an extraordinary gateway to understanding the different material, spiritual and ideal spheres of a society. Understanding the collective representations of babies› conception and modeling in view of constructing their humanity and their insertion into a kinship with precise attitudes makes it possible to identify, when maladaptation occurs, approaches to help families in pain. As such, ethno-psychiatrists and anthropologists can collaborate to help these suffering babies.

Keywords: anthropology, culture, ethno-psychiatry, ethno-psychoanalysis, healthcare, infant, interdisciplinarity, young child.

La interdisciplinariedad en salud en el campo de la primera infancia: un punto de vista antropológico

La interdisciplinariedad deseada es a veces difícil de implementar. Existen muchas dificultades epistemológicas y metodológicas, problemas basados sobre la importancia relativa de las diferentes disciplinas, y de reconocimiento mutuo. Además, las diferencias entre la investigación básica y la aplicada son difíciles de conciliar. Algunos antropólogos son reacios a involucrarse en una investigación aplicada. Los bebés son una puerta de entrada extraordinaria para aprehender las diferentes esferas materiales, espirituales e ideales de una sociedad. A través de la comprensión de las representaciones colectivas de la concepción y el proceso de modelado de los bebés para «humanizarlos» e insertarlos en un sistema de parentesco, se puede acceder a maneras de ayudar a las familias que sufren a raiz de un disfuncionamiento de la adaptación descrita. Por lo tanto, los etnopsiquiatras y los antropólogos pueden trabajar juntos para ayudar a estos niños en problemas.

Palabras claves: antropología, cultura, etnopsicoanálisis, etnopsiquiatría, interdisciplinariedad, lactante, medicina, niño pequeño.

L’hyperspécialisation des domaines scientifiques et leur organisation académique en disciplines, favorisent le développement de perspectives différentes pour saisir le monde et l’interpréter. Cette spécialisation grandissante crée un entre soi confortable des chercheurs qui leur permet d’aller toujours plus loin dans leur domaine. Face à cette balkanisation du savoir, une volonté de bousculer les cloisonnements et de se frayer des chemins de traverse existe. Croiser les regards sur un même objet semble pouvoir enrichir les modes d’appréhension et donc de compréhension de la complexité du réel.

Les échanges et les collaborations entre disciplines médicales et les sciences humaines et sociales tendent à se développer, même si, comme j’ai pu l’expérimenter, cela ne se fait pas toujours sans quelques difficultés. Dans le champ de la santé, l’ethnopsychiatrie est une discipline qui a su croiser les regards sur les patients en difficulté avec le système de soins courant. Toutefois, ici aussi, les collaborations entre disciplines ne sont pas si fréquentes. Nous examinerons, donc, les freins à l’interdisciplinarité qui existent du point de vue des anthropologues : le poids différent des disciplines, la place particulière de la recherche appliquée, les méthodes de travail, l’histoire de notre discipline en France. Nous verrons également, à l’inverse, l’ouverture pluridisciplinaire bien établie par les ethnopsychiatres, même si leur dispositif de soin cherche toujours à être amélioré.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu ou abonnez-vous en cliquant ici !

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !