Article de dossier

© Dalbera, Décor de la porte du pavillon des âmes célèbres (Cité impériale, Hué, VietNam), 30 janvier 2010. Source (CC BY 2.0)

Le conte de Tam et Cam ou « la Cendrillon vietnamienne »


Brigitte MOÏSE-DURAND

Brigitte MOÏSE-DURAND est pédopsychiatre, psychanalyste membre de la société de Psychanalyse de Paris, co-thérapeute à la consultation transculturelle de la Maison des adolescents de Cochin.

Bettelheim B. Psychanalyse des contes de fées (trad. fr.). Paris: Robert Laffont, Coll. « Pluriel »; 1976. p. 349-399.

De Plaen S, Moro MR. Œdipe polyglotte. Analyse transculturelle. Journal de la Psychanalyse de l’enfant « L’Œdipe » 1999; 24: 18-44.

Devereux G. Essai d’ethnopsychiatrie générale (3e éd.). Paris: Gallimard; 1977.

Do-Lam Chi Lan. Contes du Viêt-Nam enfance et tradition orale. Paris: L’Harmattan; 2007.

Do-Lam Chi Lan. La mère et l’enfant dans le Viet-Nam d’autrefois, Paris: L’Harmattan; 1998.

Ferenczi S. (1913) Le développement du sens de la réalité et ses stades. In: Œuvres Complètes, T.2. Paris: Payot; 1970. p. 51-65.

Ferenczi S. (1919) La psychologie du conte in Œuvres Complètes (T.2). Paris: Payot; 1970. p. 302-303.

Freud S. (1900) L’interprétation des rêves (trad. fr). Paris: PUF; 1967.

Freud S. (1905) Trois essais sur la théorie de la sexualité (trad. fr.). Paris: Gallimard; 1968.

Freud S. (1908) Les théories sexuelles infantiles. In: La vie sexuelle (trad. fr.), Paris: PUF; 1969. p. 14-27

Freud S. (1912) Totem et tabou (trad. fr.). Paris: Payot et Rivages; 2001.

Freud S. (1918) Le tabou de la virginité. In: La vie sexuelle (trad. fr.). Paris: PUF; 1969. p. 66-80.

Freud S. (1919) L’inquiétante étrangeté (trad. fr.). Paris: Gallimard: 1985

Freud S. (1925) Quelques conséquences psychiques de la différence anatomique entre les sexes. In: La vie sexuelle (trad. fr.). Paris: PUF; 1969. p. 123-132.

Freud S. (1927) Le fétichisme. In: La vie sexuelle (trad. fr.). Paris: PUF; 1969. p. 133-138.

Freud S. (1931) Sur la sexualité féminine. In: La vie sexuelle (trad. fr.). Paris: PUF; 1969. p. 139-155.

Goux JJ. Le mythe d’Oedipe comme initiation esquivée. In: Godelier M, Hassoun J, éditeurs. Meurtre du père. Sacrifice de la sexualité. Paris: Arcanes; 1996. p. 67-78.

Grenier J. L’esprit du Tao. Paris: Flammarion; 1973.

Heritier F. Les deux sœurs et leur mère. Paris: Odile Jacob; 1994.

Kaes R. (et coll.) Contes et divans. Paris: Dunod; 2004.

Le Huu Khoa Anthropologie du Vietnam (T.1: « L’espace mental du lien »). Paris: Les Indes Savantes; 2009.

Le Thanh Khôi Histoire du Vietnam des origines à 1858. Paris: Sudestasie ; 1987.

Ling DI SHI. La Chine de mes ancêtres. Contes chinois (bilingue chinois-français). Paris: L’Harmattan; 2002.

Moise-Durand B. Le conte de Tam et Cam ou « la Cendrillon vietnamienne » Mémoire pour le DU de psychiatrie transculturelle. Bobigny: Université Paris 13; 2009.

Perron R, Perron-Boreli M. Le complexe d’Œdipe. Paris: PUF, Coll. « Que sais-je? »; 1994.

Van Gennep A. (1909) Les rites de passage. Paris: A. et J. Picard; 1981.

Pour citer cet article :

Moïse-Durand B. Le conte de Tam et Cam ou « la Cendrillon vietnamienne ». L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2013, vol. 14, n°2, pp. 188-197


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/le-conte-de-tam-et-cam-ou-la-cendrillon-vietnamienne/

Le conte de Tam et Cam ou « La Cendrillon vietnamienne »

Conte de tradition orale, « Tam et Cam » permet une transmission intergénérationnelle (entre femmes) des rites de passage et une élaboration psychique des moments critiques comme la naissance, le passage de l’enfance à l’âge adulte, la relation entre le désir et son accomplissement et les questions sur la sexualité. Les particularismes anthropologiques de la femme vietnamienne, symbolisée par le petit pied de l’héroïne, femme écrasée par le confucianisme, consolée par le bouddhisme et chantée par le taoïsme se retrouvent surtout dans la deuxième partie du conte, la première correspondant au conte de Cendrillon que l’Occident connaît bien. Du point de vue psychanalytique, le conte Tam et Cam permet par ailleurs, une approche de la sexualité de la femme vietnamienne, dans une certaine universalité : bissexualité psychique, monisme phallique prégénital et Œdipe au féminin. Mais plus que la rivalité fraternelle de la Cendrillon occidentale, Tam et Cam nous introduit dans ce premier lien de la fille à sa mère et parle de l’inceste mère-fille, et nous fait découvrir l’extrême importance de la phase « préœdipienne » déjà évoquée par Freud en 1931.

Mots clés : complexe d’oedipe, conte, culture, Femme, interprétation psychanalytique, sexualité féminine, Vietnam.

Tam and Cam : the tale of a Vietnamese Cinderella

As many other tales which perpetuate thanks to oral tradition, « Tam and Cam » facilitates the transmission of rites of passage from one generation of women to the next. In particular, it enables a psychic making of critical moments as birth – the passage from childhood to adulthood –, the relationship between desire and its fulfilment, and questions about sexuality. Anthropological particularism is more developed in the second part of the tale and is epitomized for instance by the Vietnamese woman being symbolised by the heroine’s little foot, overcome by Confucianism, comforted by Buddhism or praised by Taoism. The first part is similar to Cinderella, one of the best-known fairy tales in Western culture. From a psychoanalytical point of view, the Tam and Cam tale also allows to approach the Vietnamese woman’s sexuality, at least some of its universal features : psychic bisexuality, pregenital phallic monism and the feminine Oedipus complex. Rather than dealing with the fraternal rivalry as in the western version of Cinderella, the Tam and Cam tale introduces the reader to the first connection that exists between a daughter and her mother and also evokes the mother-daughter incest. The tale shows the extreme importance of the « pre-oedipal » initial phase, which Freud had mentioned earlier in 1931.

Keywords: culture, female sexuality, Oedipus complex, psychoanalytic interpretation, tale, Vietnam, woman.

El cuento de Tam y Cam o « la cenicienta vietnamita »

Cuento de la tradición oral, « Tam y Cam », ayuda a la transmisión intergeneracional (entre mujeres) de los ritos de paso y a la elaboración psíquica de los momentos críticos como el nacimiento, el paso de la niñez a la edad adulta, la relación entre el deseo y su cumplimento y las preguntas sobre la sexualidad. El particularismo antropológico de la mujer vietnamita, simbolizado por el piececito de la heroína, mujer abatida por el confucianismo, consolada por el budismo y cantada por el taoísmo, se encuentra sobre todo en la segunda parte del cuento ; la primera parte corresponde al cuento de la Cenicienta, bien conocido en Occidente. Desde un punto de vista psicoanalítico, el cuento Tam y Cam permite también un abordaje de la sexualidad de la mujer vietnamita, en una cierta universalidad : bisexualidad psíquica, monismo fálico pregenital y Edipo femenino. Pero más que la rivalidad fraterna de la Cenicienta occidental, Tam y Cam nos introduce al primer vínculo de la hija a su madre, habla del incesto madre-hija, y nos hace descubrir la extrema importancia de la fase « pre-edípica » ya evocada por Freud en 1931.

Palabras claves: complejo de Edipo, cuento, cultura, interpretación psicoanalítica, mujer, sexualidad femenina, Vietnam.

Il existe un conte populaire que toutes les petites filles vietnamiennes connaissent : l’histoire de Tam et Cam1, racontée de mère (ou de grand-mère) en fille, tellement connue de toutes les filles que les vers chantés qui scandent la narration du conte servent à SE RECONNAITRE entre femmes vietnamiennes, quelque soit le lieu, quelque soit l’âge.

Suivant l’enseignement de G. Devereux (1977), je vous propose ici une double lecture historico-culturelle puis psychanalytique du conte de Tam et Cam.

Structure du conte avec un fil rouge : la femme au Vietnam

Pour les occidentaux, l’histoire de Cendrillon se reconnaît sans peine dans ce conte… avec deux différences majeures :

Tam (brisure de riz), l’héroïne, n’a qu’une seule demi-sœur Cam (écorce de riz)

L’histoire ne finit pas au mariage de l’héroïne.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu

ou abonnez-vous en cliquant ici !

  1. Do Lam C.L. : Contes du Vietnam, 2007 : 212-219

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !