Article de dossier

© photogramma1, Baskets at the Fair, 30 janvier 2010. Source (CC BY-SA 2.0)

Le confiage : mécanismes et enjeux relationnels

, , , et


Momar CAMARA

Momar Camara est assistant-chef de clinique psychiatrique, Centre Hospitalier National Universitaire (C.H.N.U) de Fann, Dakar, Sénégal.

Sokhna SECK

Sokhna Seck est assistant-chef de clinique psychiatrique, Centre Hospitalier National Universitaire (C.H.N.U) de Fann, Dakar, Sénégal.

Elhadj Makhtar BA

Elhadj Makhtar Ba est assistant-chef de clinique psychiatrique, Centre Hospitalier National Universitaire (C.H.N.U) de Fann, Dakar, Sénégal.

Papa Lamine FAYE

Papa Lamine Faye est maître de conférences agrégé, psychiatre des hôpitaux, C.H.N.U de Fann, Sénégal.

Mamadou Habib THIAM

Mamadou Habib Thiam est psychiatre, Chef du Service de Psychiatrie, CHNU de Fann, Dakar.

Agoussou T. & al Famille et maltraitance des enfants au Bénin. In: Sylla O, Gueye M, Collignon R, éds. Les mauvais traitements des mineurs (réalités, caractéristiques, enjeux, réponses) Séminaire international ISPCAN, AFIREM (Dakar 18-23 avril 1994) 1995. p. 35-50.

Ainsworth M. Economic aspects of child fostering in Côte-d’Ivoire, Living standard measurement study, Working Paper no 92, World Bank, Washington D.C.; 1990.

Antoine P, Bocquier P, Fall A, Guissé Y, Nanitelamio J. Les familles Dakaroise face à la crise. Dakar, IFAN-ORSTOM-Ceped; 1995.

Collignon R. Pour une mise en perspective socio-anthropologique de la notion de maltraitance envers les enfants. In: Sylla O, Gueye M, Collignon R, éds. Les mauvais traitements des mineurs (réalités, caractéristiques, enjeux, réponses) Séminaire international ISPCAN, AFIREM (Dakar 18-23 avril 1994) 1995. p. 17-28.

Collomb H & Valentin S. La famille africaine (Afrique noire). In: Anthony J, Koupernik C, éd. L’enfant dans la famille. Paris: Masson: 1970. p. 325-349.

Delaunay V. Abandon et prise en charge des enfants en Afrique: une problématique centrale pour la protection de l’enfant. Mondes en développement 2009; (146): 33-46.

Diop A B. La famille wolof: tradition et changement. Paris: Editions Karthala; 1985.

Diop R A. Survivre à la pauvreté et à l’exclusion: Le travail des adolescentes dans les marchés de Dakar. Paris: Editions Karthala; 2010.

Ferenczi S. Psychanalyse IV, œuvres complètes. Paris: Payot, 1982.

Goody E. Parenthood and social reproduction. Fostering and Occupational Roles in West Africa. Cambridge: Cambridge University Press; 1982.

Guillaume A, Vimard P, Fassassi R & N’Guessan K. La circulation des enfants en Côte-d’Ivoire: solidarité familiale, scolarisation et redistribution de la main d’œuvre. In: Contamin B et Memel-Fôte H, Le modèle ivoirien en questions: crises, ajustements, recompositions. Paris: Karthala; 1997.

Isiugo-Abanihe UC. Child fosterage in West-Africa. Population and Development Review 1985; 11 (1): 53-73.

Jonckers D. Les enfants confiés. In: Pilon M., Locoh T., Vignikin E., Vimard P. (Eds.) Ménages et familles en Afrique. Approche des dynamiques contemporaines. Paris: Ceped; 1997. p.193-208.

Lallemand S. Génitrices et éducatrices Mossi. L’Homme 1976, 16 (1): 109-123.

Lallemand S. Un bien qui circule beaucoup. Autrement (Abandon et Adoption) 1988; 96: 128-134.

Lallemand S. la circulation des enfants en société traditionnelle: prêt, don, échange. Paris: L’Harmattan; 1993.

Lloyd C, Desai S. Children’s living arrangements in developing countries. Research and Policy Review 1992; 11 (3): 193-216.

Marie A. Les structures familiales à l’épreuve de l’individualisation. In: Pilon M, Locoh T, Vignikin E, Vimard P, Eds. Ménages et familles en Afrique. Approche des dynamiques contemporaines. Paris: Ceped; 1997. p. 279-300.

Mahieu FR. Les fondements de la crise économique en Afrique: entre la pression communautaire et le marché international. Paris: L’Harmattan; 1990.

Ortigues MC & E. Pourquoi ces mères indifférentes? Ou comment faire la part du culturel? Psychopathologie africaine 1993; 25 (1): 5-31.

Oppong C. Les systèmes familiaux et la crise économique. In: Adepodju A, ed. La famille africaine. Politiques démographiques et développement. Paris: Karthala; 1999. p. 221-254.

Page H J. Child-rearing versus child-bearing: co-residence of mother and child in sub-Saharan Africa, in: Ron Lestaeghe, éd. Reproduction and social organization in Africa. Berkerley, University of California Press; 1989. p. 401-441.

Pilon M. Confiage et scolarisation en Afrique de l’ouest: Un état des connaissances. Paper commissioned for the EFA Global Monitoring Report 2003/4, The Leap to Equality 2003.

Pilon M. Confiage des enfants et scolarisation en Afrique de l’ouest: de l’intérêt des sources de données démographiques. Conférence internationale de l’Union internationale pour l’étude scientifique de la population, Tours, France 2005; ISSP Séance n° 751: Scolarisation et Changements Démographiques, 25, Tours (FRA), 2005/08/20-23.

Pilon M, Seidou Mama M. & Tichit C. Les femmes chefs de ménage: aperçu général et études de cas. In: Pilon M, Locoh T, Vignikin E, Vimard P, éd. Ménages et familles en Afrique. Paris: Ceped (Les Études du Ceped, n° 15); 1996. p. 167-191.

Pilon M, Vignikin K. Ménages et familles en Afrique subsaharienne. Paris: Ed. des archives contemporaines/AUF, Savoirs francophones; 2006.

Porcelli P. Forestage et résilience: discours collectifs et trajectoires individuelles de mobilité des enfants en milieu Bambara. Journal des Africanistes 2011; 81 (1): 119-144.

Porcelli P. Le forestage: entre enjeux psychologiques et culturels. L’autre, Clinique, Cultures et Sociétés 2011; 12 (3): 278-288.

Press J. Acquisition du sens de la réalité, folie et somatisation. Revue française de psychosomatique 2005; 1 (27): 49-66.

Rabain J. L’enfant du lignage: du sevrage à la classe d’âge chez les Wolof du Sénégal. Paris: Payot; 1979.

Reveyrand-Coulon O. Quelques bonnes raisons de donner son enfant, pratiques culturelles et élaborations subjectives: études de cas recueillis au Sénégal. Psychiatrie de l’enfant 1999; 42 (1): 269-298.

Tinel F, Guichaoua Y. Les jeunes: une génération à la croisée des cultures. In: Photios Tapinos G, Hugon P, Vimard P. (dir.), La Côte d’Ivoire à l’aube du XXIe siècle, Défis démographiques et développement durable. Paris: Karthala; 2002.

Vandermeersch C. Les enfants confiés âgés de moins de 6 ans au Sénégal en 1992-1993. Population, 2002; 57 (4-5): 661-688.

Verhoef H. A Child has Many Mothers: Views of child fostering in northwestern Cameroon. Childhood 2005; 12: 369.

Pour citer cet article :

Camara M, Seck S, Ba E M, Faye P L, Thiam M H. Le confiage : mécanismes et enjeux relationnels. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2014, vol. 15, n°2, pp. 167-177


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/le-confiage-mecanismes-et-enjeux-relationnels/

Le confiage: mécanismes et enjeux relationnels

Le confiage ou fosterage est une expérience inoubliable pour une personne. C’est une pratique culturelle très fréquente en Afrique Sub-Saharienne qui garde une importance dans la répartition des personnes au sein de la société. Elle a subi à l’instar des déterminants sociaux les transformations culturelles avec l’apparition de nouveaux motifs de confiage guidés par les intérêts économiques et matériels. La déchéance des règles traditionnelles de cette pratique a ouvert la voie à des dérives dont l’enfant est le principal perdant. Peu d’études cliniques se sont intéressées sur cette question. Une étude qualitative rétrospective a été menée sur des consultants suivis pour divers problèmes psychopathologiques et dont le point commun fut le besoin de nommer cette expérience de confiage. Nos conclusions ont abouti à l’importance de la bàjjan (tante paternelle) dans le processus, à cause de sa position privilégiée dans l’éducation de l’enfant dans la société sénégalaise. Une tendance à un déséquilibre relationnel entre les parents, le tuteur et l’enfant dont les conséquences psychopathologiques et sociales sont accrues chez ce dernier.

Mots clés : bàjjan, confiage, Dakar, déséquilibre relationnel, enfant, wolof.

Fostering: mechanisms and relationship issues

Fostering is an unforgettable experience for a person. This is a very common cultural practice in Sub-Saharan Africa which remains of importance in the distribution of people within society. This tradition has undergone cultural changes based on social determinants with the emergence of new patterns of fostering guided by economic and material interests. The degradation of traditional rules of this practice has opened the door to abuses by which the child is the main loser. Few clinical studies have focused on this issue. A retrospective qualitative study was conducted on patients followed for various psychopathological problems and the common point was the need to pinpoint this fostering experience. Our findings have led to the importance of bàjjan (paternal aunt) in the process, based on her privileged position in the raising of children in Senegalese society. There is a tendency for an imbalanced relationship between parents, guardians and the child, who bears increasing psychopathological and social consequences.

Keywords: bàjjan, child, Dakar, fosterage, relational imbalance, Wolof.

El « confiage » mecanismos y aspectos relacionales

El “confiage” que significa el acto de confiar un niño a alguien de la familia para su crianza, es una experiencia inolvidable para una persona. Es una práctica cultural muy frecuente en África subsahariana que tiene una gran importancia en la repartición de las personas en la sociedad. Esta práctica, como los determinantes sociales, se ha modificado a la par de las transformaciones culturales con la aparición de nuevos motivos de “confiage” guiados por intereses económicos y materiales. La decadencia de las reglas tradicionales de esta práctica ha permitido estas desviaciones que perjudican principalmente a los niños. Pocos estudios clínicos se han interesado en este tema. Un estudio cualitativo retrospectivo se llevó a cabo en pacientes tratados por diversos problemas psicopatológicos cuyo punto común fue la necesidad de hablar de esta experiencia de “confiage”. Nuestras conclusiones nos llevan a considerar la importancia de la bàjjan (tía paterna) en el proceso, debido a su posición privilegiada en la educación de los niños en la sociedad senegalesa. Una tendencia a un desequilibrio relacional entre los padres, el tutor y el niño cuyas consecuencias psicopatológicas y sociales son mayores para éste último.

Palabras claves: bàjjan, Confiar un niño para la crianza, Dakar, desequilibrio relacional, niño, wolof.

On parle de confiage quand l’enfant n’est pas un descendant direct de la première génération du chef de ménage et/ou de son (ses) épouse (s) (Guillaume et al 1997). C’est une pratique universelle vieille comme le monde, mais dont la fréquence en Afrique de l’Ouest est encore plus importante (Pilon 2003). Ce mode de circulation des enfants très codifiée dans le passé a vu ses règles s’effriter en corrélation avec la déchéance du tissu social africain. En effet, sous la rencontre avec la nouvelle culture venue d’ailleurs, des piliers du système culturel des pays africains se sont fortement fragilisés avec des modèles de substitution qui tardent à s’imposer. Cette situation a vu la société africaine groupale d’antan, se transformer vers une société individuelle (Collomb 1970). Ce contexte nouveau a mis en position de fragilité des groupes auparavant surprotégés à cause probablement de leur manque de productivité, entre autres les enfants et les personnes âgées. Le vieillard était dépositaire de la sagesse et de la science, en référence à la phrase d’Amadou Hampaté Bâ : « En Afrique un vieillard qui meurt est une bibliothèque qui brûle ». Les enfants pouvaient se voir investir d’un pouvoir surnaturel, par exemple une personne âgée réincarnée (Rabain 1979). Le nouvel élan apporté par le monde modèle occidental a tenté de remplacer cette part de surnaturel par une science pragmatique. La société groupale a été substituée par une société de production où le faible est exposé, transformé en un fardeau parfois lourd.

Porcelli (2011a, 2011b) a noté l’intérêt faible apporté par les psychologues pour ce thème. L’école de Dakar n’en est pas en reste, ce répertoire est absent du riche répertoire local. Ceci est peut-être lié à la grande valeur que véhiculait le confiage, en tant que facteur qui participe à la pérennisation du groupe (Lallemand 1993).

La multiplication dans les dernières décennies d’incidents qui ont trait au confiage, à savoir la scolarisation, le travail des enfants, les orphelins du VIH SIDA (Pilon 2003), rapportées par les ONG de l’enfance nous a interpelés dans la recherche des processus psychopathologiques qui sont susceptibles d’agir dans les situations de confiage.

L’objectif de cet article est d’étudier les liens relationnels en jeu dans le confiage et ses éventuelles répercussions sur la vie de l’enfant.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu

ou abonnez-vous en cliquant ici !


Dans le même dossier

Les troubles envahissants du développement
Considérations étiopathogéniques et prise en charge à Dakar

Je t'écris de...
Lire, Voir, Écouter
Colloques & séminaires
Bibliothèque

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !