Article de dossier

© Michael Coghlan Transexual with Butterfly. Source (CC BY-SA 2.0)

Inceste gémellaire, deuil et mélancolie créatrice

De la transidentité à l’œuvre de Pierre Molinier et d’Annie Ernaux


Corinne FORTIER

Corinne Fortier est chargée de Recherche au CNRS - Laboratoire d’Anthropologie Sociale (CNRS-EHESS-Collège-de-France), 52 rue du Cardinal Lemoine, 75005 Paris.

André J. Introduction. Le lit de Jocaste. Incestes. Paris: PUF (Petite bibliothèque de psychanalyse); 2001.

Anzieu D. Le moi-peau. Paris: Dunod; 1995.

Baudelaire C. (1857) L’invitation au voyage. In: Les fleurs du mal. Paris: Gallimard (Folio); 1972.

Bacholle-Boskovic M. De la perte au corps glorieux. Paris: Presses Universitaires de Rennes; 2011.

Bazin A. Ontologie de l’image photographique. In: Qu’est-ce que le cinéma, Paris: Cerf; 1975.

Blanchard R. Early History of the Concept of Autogynephilia. Archives of Sexual Behavior 2005; 34(4) : 439-46.

Butler J. (1990) Trouble dans le genre : le féminisme et la subversion de l’identité. Paris: La découverte; 2006.

D’Astorg B. Variations sur l’interdit majeur. Littérature et inceste en Occident. Paris: Gallimard (NRF); 1990.

Delcourt M. Hermaphrodite. Paris, PUF; 1992.

Derrida J. FORS. Les mots anglés de Nicolas Abraham et Maria Torok. Préface du Verbier de l’homme aux loups d’Abraham N, Torok M. Paris: Flammarion (Champs); 1976.

Derrida J. La pharmacie de Platon. Paris : Flammarion-Gallimard (Poche) ; 2006.

Ernaux A. La place. Paris: Gallimard (Folio); 1983.

Ernaux A. La Honte. Paris: Gallimard (Folio); 1997.

Ernaux A. L’autre fille. Paris: Nil; 2011a.

Ernaux A. L’écriture comme un couteau. Entretien avec Frédéric-Yves Jeannet. Paris, Gallimard (Folio); 2011b.

Esturgie C. Le genre en question ou questions de genre. De Pierre Molinier à Pedro Almodovar. Paris: Leo Scheer (Variations IX); 2008.

Fortier C. Le don de sperme et le don d’ovocyte ou « trois font un ». Sexualité, inceste et procréation. In: Bidou P, Galinier J, Juillerat B, editors. Anthropologie et psychanalyse: regards croisés. Paris: EHESS; 2005: 59-80.

Fortier C. La question du « transsexualisme » en France. Le corps sexué comme patrimoine. In: Nicolas G, editor. Corps et Patrimoine, Les Cahiers de droit de la santé, 2014; 18: 269-282.

Fortier C. À l’épreuve de la transparentalité: vécus sensibles de parents et d’enfants (France-Québec). In: Gross M, Bureau M-F, editors. Homoparentalités, Transparentalités et manifestations de la diversité familiale. Les défis contemporains de la parenté. Enfances, familles, générations 2015; 23: 148-164 https://journals.openedition.org/efg/385

Freud S. (1917) Deuil et mélancolie. Paris: Payot (Petite Bibliothèque Payot); 2011.

Green A. Narcissisme de vie, narcissisme de mort. Paris: Minuit; 2007.

Héritier F. Les deux sœurs et leur mère. Anthropologie de l’inceste. Paris: Odile Jacob; 1994.

Héritier F. Inceste et substance. Œdipe, Allen, les autres et nous. Entretien avec Jacques André. In: André J, editor, Incestes. Paris: PUF (Petite bibliothèque de psychanalyse); 2001. p. 91-133.

Héritier F. Une pensée en mouvement. Paris: Odile Jacob; 2009.

Molinier P. Je suis né homme-putain. Écrits et dessins inédits. Paris: Kamel Mennour; 2005.

Numas-Lambert J. L’inceste souhaité ou prohibé comme réalisant l’androgynie prêtée aux dieux (1re partie). Kernos 1993; 6: 139-205.

Petit P. Changer de corps: Fantasmes et réalités chez Pierre Molinier. In: Dévèsa J-M editor. Modèles, fantasmes et intimité. Arts, littératures et langage du corps, vol. II. Bordeaux: Pleine Page; 2005.

Philbert D. Devenir celle que je suis. Paris: Max Milo (Témoignage); 2011.

Platon. Le Banquet. Paris: Le livre de poche; 1991.

Ricœur P. Soi-même comme un autre. Paris: Seuil; 1990.

Torok M. Maladie du deuil et fantasme du cadavre exquis. In: Abraham K, Torok M, editors. L’écorce et le noyau. Paris: Flammarion (Champs); 1987. p. 229-251, publié originellement dans Revue Française de Psychanalyse 1968; 4.

Zazzo R. (1960) Les jumeaux, le couple et la personne. Paris: PUF (Quadrige); 2005.

Pour citer cet article :

Fortier C. Inceste gémellaire, deuil et mélancolie créatrice. De la transidentité à l’œuvre de Pierre Molinier et d’Annie Ernaux. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2019, volume 20, n°1, pp. 51-61


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/inceste-gemellaire-deuil-et-melancolie-creatrice/

Inceste gémellaire, deuil et mélancolie créatrice. De la transidentité à l’œuvre de Pierre Molinier et d’Annie Ernaux

Suite à mes recherches sur la transidentité et en dialogue avec l’inceste «des deux sœurs et de leur mère» de l’anthropologue Françoise Héritier, je propose ici le concept d’ «inceste gémellaire» qui peut s’appliquer indépendamment du sexe et de la parenté tant qu’il implique une relation réelle ou fantasmée de «gémellité». La transidentité fait re-naître fantasmatiquement un proche, parti ou mort, avec lequel l’individu entretenait une relation de type «gémellaire», recréant cette fusion originelle et incestueuse de manière mélancolique comme le fit l’artiste Pierre Molinier avec sa sœur. L’écriture peut aussi être un moyen de «ressusciter» le double perdu au lieu de l’incarner dans sa chair ainsi que le montre l’œuvre littéraire de la romancière Annie Ernaux écrite pour sa sœur qu’elle n’a jamais connue.

Mots clés : Annie Ernaux, deuil, Françoise Héritier, gémellité, inceste, incorporation, Pierre Molinier, psychanalyse, transidentité.

Twinning incest, grief and creative melancholy. From transidentity to Pierre Molinier and Annie Ernaux’s works

Based on my research on transidentity and in dialogue with the «two sisters and their mother» incest of the French anthropologist, Françoise Héritier, I propose the concept of «twinning incest» which can apply independently of sex and kinship as long as it involves a real or fantasy «twinning relation». Transidentity represents a «rebirth» on the fantasy level for a close relation, left or died, with whom the individual maintained a «twinning relation», recreating this primitive and incestual fusion in a melancholic way like Pierre Molinier. Writing can also be a way «to resuscitate» the lost twin instead of embodying her as the French novelist Annie Ernaux did with her sister, she never knew.

Keywords: Annie Ernaux, Françoise Héritier, incest, incorporation, mourning, Pierre Molinier, psychoanalysis, transidentity, twinning relation.

Incesto gemelar, duelo y melancolía creadora. De la transidentidad a la obra de Pierre Molinier y de Anne Ernaux

Después de mis investigaciones sobre la transidentidad y en diálogo con el incesto «de las dos hermanas y de su madre» de la antropóloga Françoise Héritier, propongo aquí el concepto de «incesto gemelar» que puede aplicarse independientemente del sexo y de la parentalidad en cuanto él implica una relación real o fantaseada de «gemelaridad». La transidentidad hace renacer de manera fantasmática un pariente, que se ha marchado o que ha muerto, con quien el individuo mantenía una relación de tipo «gemelar», recreando esta fusión original e incestuosa de manera melancólica como lo hizo el artista Pierre Molinier con su hermana. La escritura puede, de esta manera, ser una manera de «resuscitar» el doble perdido en vez de encarnarlo en su propio cuerpo, tal como lo muestra la obre literaria de la novelista Annie Ernaux escrita para su hermana que nunca conoció.

Palabras claves: Annie Ernaux, duelo, Françoise Héritier, gemelar, incesto, incorporación, Pierre Molinier, psicoanálisis, transidentidad.

« Mon enfant, ma sœur,
Songe à la douceur
D’aller là-bas vivre ensemble !
Aimer à loisir,
Aimer et mourir
Au pays qui te ressemble ! »
(Baudelaire 1972 : 83)

 

Des « deux sœurs et leur mère » à « l’inceste gémellaire » en passant par la transidentité

Le travail anthropologique de Françoise Héritier (1994 : 12) a permis de relier l’inceste à la circulation de substances entre personnes apparentées1. Or, l’inceste est non seulement à concevoir en termes de prohibition comme l’affirme l’anthropologie mais aussi de désir refoulé comme le considère la psychanalyse.

Le concept d’inceste de « second type » mis à jour par Françoise Héritier, référé primordialement comme l’indique le titre de son livre à celui « des deux sœurs et leur mère », est fondamental. Il concerne la mise en rapport de deux consanguins de même sexe qui partagent le même partenaire sexuel, soit primordialement un homme qui aurait des rapports sexuels avec deux sœurs ou une fille et sa mère.

Le concept d’inceste de « second type » de Françoise Héritier est heuristique, lorsqu’il est entendu dans le sens du partage d’une « même forme ». Le terme de forme est employé par Françoise Héritier (1994 : 352) pour décrire l’inceste du second type : « L’inceste primordial, fondé sur l’identité de genre au sein de la consanguinité, est l’inceste du deuxième type […], dans toutes les formes de base qu’il peut prendre […], la forme fondatrice est celle du rapport mère/fille, car en sus de l’identité de genre, il y a le fait physique de la reproduction de la même forme dans un même moule. Le moule et ce qui en sort sont identiques. L’explication vaut pour l’identité des deux sœurs » (Ibid.). Or, selon moi, ce partage d’une « même forme » crée non seulement une « gémellité physique » mais également une « gémellité psychique ».

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu ou abonnez-vous en cliquant ici !

  1. À partir de mes recherches sur les procréations médicalement assistées, j’ai montré que ces substances ne doivent pas nécessairement entrer en contact par le moyen d’un rapport sexuel pour qu’il y ait inceste (Fortier 2005).

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !