Article de dossier

© Matthias Ripp , Between earth and sky, Berlin Art, 2 avril 2016. Source (CC BY 2.0)

Former au travail avec interprète de service public et à la médiation interculturelle

Une étude exploratoire

, , , et


Yvan LEANZA

Yvan Leanza est docteur en psychologie, Université Laval, École de psychologie, Laboratoire « Psychologie et Cultures », 2325, rue des Bibliothèques, Québec, Québec, G1V 0A6, Canada.

Rebecca ANGELE

Rebecca Angele est étudiante en psychologie, Université Laval (Québec, Canada), École de psychologie, Laboratoire « Psychologie et Cultures ».

François RENÉ DE COTRET

François René de Cotret est candidat au doctorat en psychologie, Université Laval, École de psychologie, Laboratoire « Psychologie et Cultures », 554-1 Durocher, Québec, Québec, G1k 4Y8, Canada.

Serge BOUZNAH

Serge Bouznah est médecin de santé publique, directeur du Centre Babel.

Stéphanie LARCHANCHÉ

Stéphanie Larchanché est anthropologue médicale, coordinatrice du pôle enseignement et recherche au Centre Françoise Minkowska, présidente d’ISM-Interprétariat Paris.

Allard-Poesi, F. «Coder les données.» In: Giordano Y, editor. Conduire un projet de recherche, une perspective qualitative, Caen : EMS ; 2003.

Baraldi C, Gavioli L. Mediation. In: Pöchhacker F, editor. Routledge encyclopedia of interpreting studies. Oxford : Routledge ; 2015.

Bischoff A, Perneger TV, Bovier PA, Loutan L, Stalder H. Improving communication between physicians and patients who speak a foreign language. British Journal of General Practice 2003 ; 53(492) : 541-6.

Brisset C, Leanza Y, Laforêt K. Working with interpreters in health care: A systematic review and meta-ethnography of qualitative studies. Patient Education and Counseling 2013 ; 91: 131-40.

Chanson P. Le paradigme du métissage : déclinaisons et combinaisons d’une donne aux pensers multiples. Alterstice 2014 ; 4(2) : 13-24.

Glaser BG, Strauss AL. The Discovery of Grounded Theory. Chicago : Aldine ; 1967.

Hsieh E, Ju H, Kong H. Dimensions of trust: The tensions and challenges in provider—interpreter trust. Qualitative Health Research 2010 ; 20(2) : 170-181.

Hsieh E, Kramer EM. Medical interpreters as tools: dangers and challenges in the utilitarian approach to interpreters› roles and functions. Patient Education and Counseling 2012 Oct; 89(1) : 158-62.

Huberman AM, Miles MB. Analyse des données qualitatives. Recueil de nouvelles méthodes. Bruxelles : De Boeck Université ; 1991.

Krueger RA, Casey MA. Focus group. A practical guide for applied research. 4e ed. Thousand Oaks : Sage ; 2009.

Leanza Y. Roles of community interpreters in pediatrics as seen by interpreters, physicians and researchers. Interpreting 2005 ; 7(2) : 167-92.

Leanza Y. L’interprète médiateur communautaire: entre ambiguïté et polyvalence. L’Autre. Cliniques, cultures et sociétés 2006 ; 7(1) : 109-24.

Leanza Y. Exercer la pédiatrie en contexte multiculturel. Une approche complémentariste du rapport institutionnalisé à l’Autre. Genève : Georg ; 2011.

Lemercier E. Porter la voix des immigrés : négociation des contours de la médiation interculturelle dans les marges de l’intervention sociale. Nouvelles pratiques sociales 2009; 21(2) : 46-59.

Ono N, Kiuchi T, Ishikawa H. Development and pilot testing of a novel education method for training medical interpreters. Patient Education and Counseling 2013 ; 93(3) : 604-11.

Paillé P, Mucchielli A. L’analyse qualitative en sciences humaines et sociales. Paris: Armand Colin ; 2008.

Pöchhacker F. «Getting organized»: the evolution of community interpreting. Interpreting 1999 ; 4(1) : 125-40.

René de Cotret, F Leanza. Y. Recommandations pour implanter un service d’interprétation en milieu hospitalier. In Licata L, Heine A, éditeurs. Psychologie interculturelle en pratiques. Bruxelles : Mardaga; 2019. p. 227-236.

Roy CB. The problem with definitions, descriptions, and the role metaphors of interpreters. Journal of Interpretation 1993 ; 6(1) : 127-54.

Schouten B. Toward a Theoretical Framework of Informal Interpreting in Health Care: Explaining the Effects of Role Conflict on Control, Power and Trust in Interpreter-mediated Encounters. In: Jacobs E, Diamond L, editors. Providing Health Care in the Context of Language Barriers: International Perspectives. Bristol : Multilingual Matters; 2017. p. 71-92.

Weber O, Sulstarova B, Reeves D, Faucherre F. Promouvoir l’interprétariat communautaire en psychiatrie publique : une recherche action. L’Autre. Cliniques, cultures et sociétés 2014; 15(2) : 207-18.

Pour citer cet article :

Leanza Y, Angele R, Rene De Cotret F, Bouznah S, Larchanché S. Former au travail avec interprète de service public et à la médiation interculturelle. Une étude exploratoire. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2020, volume 21, n°1, pp. 73-82


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/former-au-travail-avec-interprete-de-service-public-et-a-la-mediation-interculturelle/

Former au travail avec interprète de service public et à la médiation interculturelle: une étude exploratoire

Le travail avec l’interprète de service public est complexe et les formations à ce niveau, relativement rares. Le diplôme universitaire (DU) Pratiques de médiation et de traduction en situation transculturelle est une formation continue offerte conjointement à des intervenants de différents champs (médical, social, éducatif) et à des interprètes. Le projet de recherche présenté ici a comme objectif d’explorer les effets de la formation sur la collaboration entre intervenant et interprète, en particulier autour des enjeux de pouvoir, de contrôle et de confiance. Trente-deux participants au DU (24 intervenants et 8 interprètes) ont répondu à un questionnaire sociodémographique, puis participé à des entrevues de groupe. La grande majorité a une expérience à la fois professionnelle et personnelle des diversités, voire du métissage. Notamment par la réflexion personnelle et le travail collaboratif qu’elle suscite, la formation favorise un sentiment de légitimité de ces diversités. Cela a vraisemblablement une influence positive sur la relation entre les intervenants et les interprètes ainsi que sur l’emploi de la médiation et même sur la mise sur pieds de projets extraprofessionnels, dans la communauté. Malgré les changements observés, les interprètes restent aux prises avec un manque de reconnaissance de la part des institutions.

Mots clés : culture, diversité, formation professionnelle, interprète, langue, médiation, migrant, service public, traduction.

Training in work with public service interpreters in intercultural mediation: an exploratory study

Working with public service interpreters is complex, and training in this field of practice is relatively rare. The module «Mediation and interpreting practices in transcultural setting» is a continuing education diploma (DU) offered jointly to practitioners in various disciplines (medical, social, educational) and to interpreters. The objective of the qualitative and exploratory research project presented here was to highlight the effects of this training on collaboration between practitioners and interpreters, especially in terms of the issues of power, control and trust. Thirty-two DU participants (24 practitioners and 8 interpreters) responded to a socio-demographic questionnaire and then participated in group interviews. The vast majority had both professional and personal experience of ethnic diversity. In particular, through the personal reflection and collaborative work it engenders, this training fosters a sense of legitimacy for these c-diverse protagonists, which is likely to have a positive influence on the relationship between practitioners and interpreters, as well as on the recourse to mediation and even on the development of extra-professional projects in the community. Despite the changes observed, the interpreters still struggle with a lack of recognition from the institutions.

Keywords: culture, diversity, interpreter, interpreting, langage, mediation, migrant, professional training, public service.

Capacitación para trabajar con intérpretes de servicio público y mediación intercultural: un estudio exploratorio

El trabajo con un intérprete de servicio público y la formación en este campo, son complejos y relativamente raros. El Diploma Universitario (DU) Prácticas de Mediación y Traducción en Situación Transcultural es una formación continua dirigida a profesionales de diferentes campos (médico, social y educativo) y a intérpretes. El proyecto de investigación presentado aquí tiene como objetivo explorar los efectos de la capacitación en la colaboración entre el profesional y el intérprete, particularmente en torno a cuestiones de poder, control y confianza. Treinta y dos participantes del DU (24 profesionales y 8 intérpretes) respondieron a un cuestionario sociodemográfico y luego participaron en entrevistas grupales. La gran mayoría cuenta con una experiencia profesional y personal sobre diversidades, incluyendo el mestizaje. La capacitación promueve un sentimento de legitimidad de estas diferencias, en particular gracias a la reflexión personal y al trabajo colaborativo que ella favorece. Este efecto tiene una influencia positiva en la relación entre los profesionales y los intérpretes, así como en el uso de la mediación e incluso en la creación de proyectos extraprofesionales en la comunidad. A pesar de los cambios observados, los intérpretes aún se enfrentan a una falta de reconocimiento por parte de las instituciones.

Palabras clave: intérprete, traducción, migrante, servicio público, mediación, diversidad, cultura, lenguaje, capacitación profesional.

Palabras claves: capacitación profesional, cultura, diversidad, intérprete, lenguaje, mediación, migrante, servicio público, traducción.

L’interprétation de service public (ISP) est une pratique interprétative visant l’accès aux services publics, tels les systèmes médicaux et juridiques pour tout citoyen quelles que soient ses origines, ses langues et ses cultures (Pöchhacker 1999). L’ISP implique une interaction directe entre les interlocuteurs primaires (l’intervenant et l’usager) et l’interlocuteur secondaire (l’interprète).

Il est maintenant reconnu que les interprètes de service public (aussi nommés interprètes communautaires ou interprètes en milieu social), ne sont pas de simples machines à traduire ni même des conduits qui ne feraient que passer un discours d’une langue à une autre. Ces deux métaphores pour décrire l’activité des interprètes ont été, à de multiples reprises, dénoncées depuis Roy (1993), par exemple par Hsieh et al. (2012).

De fait, l’interprète de service public possède une variété de rôles que Leanza (2005, 2006, 2011) organise en quatre postures. La posture d’« agent linguistique » réfère à la transmission du discours des interlocuteurs primaires ; la posture « d’agent d’intégration », à l’accueil et à l’accompagnement de l’usager ; la posture d’« agent du système », à la défense du discours institutionnel tenu par l’intervenant ; et la posture d’ « agent du monde vécu », à la défense, à la négociation et à l’explication de la différence entre le monde tel que vu par l’usager et le monde tel que balisé par l’institution. Paradoxalement, cette dernière posture est reconnue par les chercheurs, les intervenants, les usagers et les interprètes, mais peu valorisée ou étudiée (Ono et al. 2013). Dans cette posture, l’interprète sort de son rôle strict de passeur de discours pour informer les autres interlocuteurs de caractéristiques socioculturelles qui pourraient avoir un intérêt pour l’intervention en cours. Cette intervention de l’interprète peut prendre la forme d’une médiation entre systèmes de sens ou valeurs divergentes.

Les dynamiques relationnelles au sein des interventions interprétées ont fait l’objet de recherches au cours des quatre dernières décennies. Les notions de pouvoir, de confiance et de contrôle ont été régulièrement employées pour décrire ces dynamiques entre intervenant et interprète (Brisset et al. 2013). La notion de pouvoir réfère aux contraintes extérieures à la consultation qui ont des effets sur le déroulement de celle-ci. Il s’agit des politiques institutionnelles à propos de la diversité linguistique et de leurs effets sur l’emploi ou non d’interprète, du statut des interprètes au sein de l’institution, bref, de tous les rapports de forces qui vont se jouer au sein d’une institution donnée et avoir des effets sur la consultation interprétée.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu ou abonnez-vous en cliquant ici !

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !