Article de dossier

© MSF Holland, Corentin Fohlen, Haïti, 24 novembre 2014. Source

Nan mitan moun yo nan kolera*

Figuration de l’histoire originaire collective à travers sa réverbération traumatique en Haïti

, et


Mayssa' EL HUSSEINI

Mayssa’ EL HUSSEINI est psychologue clinicienne, doctorante à l’UTRPP (EA4403), Université Paris 13 Sorbonne Paris cité – Maison des Adolescents, GH Cochin - Broca - Hôtel Dieu, 97 boulevard de Port Royal, 75014 Paris.

Yoram MOUCHENIK

Yoram MOUCHENIK est Psychologue-clinicien. Membre du comité de rédaction de la revue "L’autre". Professeur en psychologie clinique interculturelle à l’Université Paris 13. Responsable de l’équipe de recherche en psychologie inter et transculturelle du Laboratoire URTPP.

Marie Rose MORO

Marie Rose MORO est professeure de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, Université de Paris-Descartes, chef de service de la Maison de Solenn, Maison des adolescents de Cochin. Chercheure au PCPP EA 4056 Sorbonne Paris Cité, Institut de Psychologie et CESP, INSERM.

Aulagnier P. La violence de l’interprétation. Le pictogramme et l’énoncé ; Paris : PUF ; 1975.

Bittolo C. Les ambiances et leur traitement dans les groupes en institution in : Revue de psychothérapie psychanalytique de groupe ; 2008 (50) : érès, éditions. p. 47-55.

Hurbon L. Comprendre Haïti. Essai sur l’état, la nation, la culture ; Paris : les éditions Karthala ; 1987.

Hurbon L. Les mystères du vaudou ; Découvertes Gallimard, éditions ; 1999.

Kaës R. Réalité psychique et souffrance dans les institutions in L’institution et les institutions. Etudes psychanalytiques ; Paris : Dunod ; 2003.

Marty P. Les mouvements individuels de vie et de mort ; Paris : Payot ; 1979.

Moro M. R. (1994) Parents en exil. Psychopathologie et migrations. Paris : PUF ; 1998.

Smith J., Flowers P., Larkin M. Interpretative Phenomenological Analysis. Theory, Method and Research. London: SAGE publications ; 2009.

Ouss-Ryngaert L., Dixméras J.P. Que vivent les équipes dans les situations extrêmes ? in Soigner malgré tout, T.1 : Trauma, culture et soins. T. Baubet et al. ; La pensée sauvage, éditions ; 2003. p. 53-62.

Pinel J.P. La déliaison pathologique des liens institutionnels. Perspectives économiques et principes d’intervention, in Souffrance et psychopathologie des liens institutionnels. Eléments de la pratique psychanalytique en institution. Kaës R.
et al (2005) ; Paris : Dunod ; 2012. p. 51-77.

Trembley J. Mères, pouvoir et santé en Haïti. Paris : les éditions Karthala ; 1995.

Tustin F. Les états autistiques chez l’enfant ; Paris : Le seuil ; 1986.

Wilson J.P, Lindy J.D. Countertransference in the treatment of PTSD ; New York : The Guilford Press ; 1994.

Winnicott D. (1972) La crainte de l’effondrement et autres situations cliniques ; Gallimard ; 2000.

Pour citer cet article :

El Husseini M, Mouchenik Y, Moro MR. Nan mitan moun yo nan kolera. Figuration de l’histoire originaire collective à travers sa réverbération traumatique en Haïti. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2015, vol. 16, n°1, pp. 28-37


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/figuration-de-lhistoire-originaire-collective-a-travers-sa-reverberation-traumatique-en-haiti/

Figuration de l’histoire originaire collective à travers la réverbération traumatique en Haïti

Cet article explore la question de la transmission d’un trauma collectif originaire à travers la résurgence de ses scories, déclenchée par un événement traumatogène actuel. Ce mécanisme de figuration d’une histoire refoulée a été observé au cours d’une intervention humanitaire pendant l’épidémie de choléra en Haïti en octobre 2010. Faisant suite au séisme de janvier 2010, cette seconde crise humanitaire a constitué un événement particulièrement désorganisateur pour la communauté haïtienne et pour les acteurs humanitaires présents. Elle a réactivé le trauma originaire à travers une convergence de réverbérations traumatiques reproduisant, sur la scène psychique, l’époque de l’esclavagisme en Haïti.

Mots clés : aide humanitaire, cholera, colonisation, contre-transfert, culture, épidémie, Haïti, psychologie, relation dominant dominé, transmission psychique, traumatisme psychique.

Figuration of Haiti’s native collective history through its traumatic reverberation

This article explores the transmission of an archaic collective trauma through the reactivation of its scoria by a current traumatic event. The resurgence of a repressed collective history has been observed within the frame of an emergency humanitarian intervention held after the cholera outbreak in Haiti in October 2010. Following the earthquake of January 2010, this second humanitarian crisis has been experienced as a particularly disorganizing event by both the Haitian community and the relief actors. Reactivating the original trauma, this “cholera crisis” favors the reappearance of residual representations which reconstructs, on the psychological scene, the era of slavery in Haiti.

Keywords: cholera, colonisation, countertransfer, culture, dominant dominated relationship, epidemic, Haiti, humanitarian aid, psychic transmission, psychic trauma, psychology.

Figuración de la historia originaria colectiva a través de la reverberación traumática en Haití

Este artículo explora la cuestión de la transmisión de un trauma colectivo originario a través de la resurgencia de sus residuos, iniciado por un evento traumatógeno actual. Este mecanismo de figuración de una historia reprimida fue observado durante una intervención humanitaria por la epidemia de cólera en Haití en octubre 2010. Habiendo seguido el sismo de enero 2010, esta segunda crisis humanitaria constituyó un evento particularmente desorganizador para la comunidad haitiana y para el personal humanitario presente. Esta crisis reactivó el trauma originario a través de una convergencia de reverberaciones traumáticas que reprodujeron, en la escena psíquica, la época del esclavismo en Haití.

Palabras claves: ayuda humanitaria, cólera, colonización, contratransferencia, cultura, epidemia, Haití, psicología, relación dominante-dominado, transmisión psíquica, traumatismo psíquico.

D’une ampleur sans précédent, le séisme qui frappe Haïti en janvier 2010 affecte très durement une population qui majoritairement vivait déjà une grande précarité socio-économique (Hurbon 1987 ; Pierre et al 20101). L’épidémie de choléra qui survient quelques mois plus tard constitue une seconde onde de choc à laquelle ni la population ni les acteurs humanitaires présents sur place ne sont préparés. Cette période de crise aiguë sera propice à une double manifestation : celle des failles du système de soin, système visible, celle des croyances de la population, système invisible. Les interactions entre Haïtiens et « blancs »2 paraissent alors muettement régies par les réverbérations de ce trauma originaire lié à une Histoire commune. Cet article abordera cette question uniquement à partir d’observations faites sur le terrain, sans prétendre en épuiser toutes les manifestations, non plus rendre compte de l’ensemble des significations portées par le travail humanitaire ; de même, maints aspects du système de croyance haïtien seront délibérément laissés ici de côté.

Approche méthodologique

Nos observations ont été recueillies au cours d’un travail d’analyse de pratique et de groupes de parole, d’une durée de dix mois dans un Centre de Traitement du Choléra (CTC) de la région Goâvienne3. Le matériel a été enregistré ou noté au moment des activités, retranscrit et analysé. Nous nous sommes inspirés de la pratique phénoménologique interprétative (Smith & al. 2009) aussi bien pour la collecte des données que pour l’analyse du matériel. Le recours à la théorie a eu lieu en dernière étape afin de ne pas influencer notre écoute et notre analyse par des préconceptions théoriques. Les références théoriques ont été choisies dans la littérature à partir de ce qui a émergé dans l’analyse du matériel.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu

ou abonnez-vous en cliquant ici !

  1. A. Pierre, P. Minn, C. Sterlin, P.C Annoual, A. Jaimes, F. Raphaël, E. Raikhel, R. Whitley, C. Rousseau, L. J. Kirmayer, Culture and mental health in Haiti : a literature review, World Health Organization , 2010.
  2. L’usage de cette appellation, courante pour qualifier les expatriés en Haïti comme dans nombre de pays d’Afrique, constitue déjà une survivance de l’époque coloniale.
  3. Région rurale située au sud-ouest de Port-au-Prince.

Dans le même dossier

Raconter l’exil
La transmission du récit et son héritage chez une famille palestinienne réfugiée à Chatila

Transmettre une identité religieuse :
l’inscription dans le judaïsme d’enfants adoptés

Transmission culturelle et troubles de la relation chez les enfants de migrants :
un dispositif expérimental pour une co-construction des liens

Brèves
Lire, Voir, Écouter
Colloques & séminaires
Bibliothèque

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !