Article de dossier

© Myriam Harleaux, Maroc, Mogador-Essaouira. 2003. Le quartier juif. Source D.G.

De l’exil à la Terre promise :

des Juifs noirs en Israël, du melting pot culturel à l’ethnicité judéo-noire


Jonas ZIANGA

Jonas Zianga est docteur en sociologie à l’université de Strasbourg, chercheur en post-doctorat dans le département de sociologie et d’anthropologie de l’université Ben-Gourion (Israël).

Anteby-Yemini L. De nouveaux citoyens à la peau noire: les Juifs éthiopiens en Israël. Les Cahiers de l’Orient 1999; (54) «Israël une nation recomposée» 73-94.

Anteby-Yemini L. Les Juifs éthiopiens en Israël: les paradoxes du paradis. Paris: CNRS; 2004.

Avner G. How Israel integrates the Falashas. In: The Falashas Today. The American Jewish Committee 1982: 5.

Ben-Dor S. The Sigd of Beta Israel: Testimony to Community in Transition. In: Weingrod A., Ashkenazi M., editors. Ethiopian Jews and Israel. New Brunswick (USA): Transaction Publishers; 1987. p. 140-159.

Ben-Ezer G. Cross-cultural misunderstandings: The case of Ethiopian immigrant-Jews in the Israeli society. In: Weingrod A., Ashkenazi M., editors. Ethiopian Jews and Israel. New Brunswick (USA): Transaction Publishers; 1987. p. 63-73.

Berthomiere W. L’immigration des travailleurs étrangers, miroir des mutations identitaires d’Israël. Les Cahiers de l’Orient 1999; (54) «Israël une nation recomposée» (dir. Alain Dieckhoff): 117-133.

Bruder E. The Black Jews of Africa. History, Religion, Identity. New York: Oxford University Press; 2008.

Corinaldi M. Jewish Identity: The Case of Ethiopian Jewry. Jerusalem: The Magnes Press, The Hebrew University; 1998.

Dothan T. Jewish children from Ethiopia in Israel: Some observations on their adaptation patterns. In: Weingrod A., Ashkenazi M., editors. Ethiopian Jews and Israel. New Brunswick (USA): Transaction Publishers; 1987. p. 97-103.

Elias N, Scotson JL. Logiques de l’exclusion. Paris: Fayard; 1997.

Friedmann D. Santamaria, Ulysses. Les enfants de la Reine de Saba: les Juifs d’Éthiopie (Falachas), histoire, exode, intégration. Paris: Métailié; 1994.

Halper J. The Absorption of Ethiopian Immigrants: A return to the fifties. In: Weingrod A., Ashkenazi M., editors. Ethiopian Jews and Israel. New Brunswick (USA): Transaction Publishers; 1987. p. 112-139.

Hare P. The Hebrew Israelite Community. New York: University Press of America; 1998.

Inbar M, Adler C. Ethnic Integration in Israel. New Brunswick (N.J.): Transaction; 1977.

Kaplan S. Les Falachas. Paris: Brepols; 1990.

Kaplan S, Salomon H. Ethiopian Jews in Israel: A Part of the People or Apart from the People? In: Rebhun U., Waxman C.I., editors. Jews in Israel: Contemporary Social and Cultural Patterns. Hanover & London: Brandeis University Press; 2004. p. 118-148.

Munitz S, Priel B, Henik A. Color, Skin Color Preferences and Self Color Identification among Ethiopian and Israeli-Born Children. In: Weingrod A., Ashkenazi M., editors. Ethiopian Jews and Israel. New Brunswick (USA): Transaction Publishers; 1987. p. 74-84.

Newman S. Ethiopian Jewish absorption and the Israeli response: A two-way process. In: Weingrod A., Ashkenazi M., editors. Ethiopian Jews and Israel. New Brunswick (USA): Transaction Publishers; 1987. p. 104-111.

Oded A. The Bayudaya: A community of African Jews in Uganda. Shiloah Center for Middle Eastern and African Studies; 1973.

Parfitt T, Trevisan-Semi E. The Beta Israel in Ethiopia and Israel: Studies on Ethiopian Jews. Routledge Chapman & Hall; 1998.

Parfitt Tudor. Journey to the vanished city: The Search for a lost tribe of Israel. New-York: Vintage Books; 2000.

Primack K. Jews in Places You Never Thought Of. Haboken (N.J.): KTAV Publishing House; 1998.

Rebhun U, Waxman CI., editors. Jews in Israel: Contemporary Social and Cultural Patterns. Hanover & London: Brandeis University Press; 2004.

Simon M. Interracial Jewish Couples: Black – White Jewish Couples in Israel and the United States (Master’s Thesis). The Institute for Contemporary Jewry: The Hebrew University of Jerusalem; 1996.

Smooha S. Israel: Pluralism and Conflict. London: Routledge & Kegan Paul; 1978.

Weber M. Economie et société, tome I (traduit par Julien Freund). Paris: Plon; 1971.

Pour citer cet article :

Zianga J. De l’exil à la Terre promise : des Juifs noirs en Israël, du melting pot culturel à l’ethnicité judéo-noire. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2012, volume 13, n°1, pp.29-40


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/de-lexil-a-la-terre-promise/

De l’exil à la Terre promise : Des Juifs noirs en Israël, du melting-pot culturel à l’ethnicité judéo-noire

Avec la modernisation, les sociétés deviennent complexes. Les relations humaines se bâtissent de moins en moins sur des critères d’homogénéité ; au contraire, la diversité ethnique et culturelle devient la norme des sociétés modernes. À vrai dire, les mouvements migratoires, la mobilité permanente des personnes et des biens, les échanges sociaux et les relations interculturelles en milieu urbain entraînent une recomposition des identités nationales et culturelles. Dans ce monde « globalisé », la rencontre entre les communautés juives favorise un véritable « métissage culturel » et une réinvention permanente de l’identité juive collective. En Israël, la cohabitation de ces communautés fait émerger des problèmes sociaux propres aux sociétés d’immigration. Dans un tel contexte pluriethnique et multiculturel viennent s’insérer les Juifs éthiopiens. Quel sera le prix à payer par les membres de cette communauté noire pour réussir leur intégration au sein de l’État sioniste ?

Mots clés : identité, insertion sociale, Israël, judaïsme, Juif éthiopien, migrant, multiculturalisme, société.

From Exile to the Promised Land : Black Jews in Israel, from a cultural melting-pot to a Black Jewish ethnicity

With modernisation societies become complex. Human relations are less built on homogeneity but ethnic and cultural diversity becomes the norm. In this globalised world the encounters of different jewish communities favours a « cultural blending » and a permanent reinvention of collective jewish identity. In Israel, cohabitation of different communities creates social problems typical of immigration countries. Ethiopian Jews enter this type of multicultural and pluriethnic context. What price will this black community have to pay for their integration into the Zionist state.

Keywords: Ethiopian jew, identity, Israel, Judaism, migrant, multiculturalism, social inclusion, society.

Del exilio a la Tierra Prometida: judíos negros en Israel, de la asimilación cultural a la etnicidad judeo-negra

La modernidad implica una complejización de las sociedades. Las relaciones humanas se edifican cada vez menos sobre criterios de homogeneidad. Por el contrario, la diversidad étnica y cultural se ha vuelto la norma en las sociedades modernas. A decir verdad, los movimientos migratorios, la movilidad permanente de las personas y de los bienes, los intercambios sociales y las relaciones interculturales en medios urbanos producen una recomposición de las identidades nacionales y culturales. En este mundo globalizado, el encuentro entre las comunidades judías favorece un verdadero «mestizaje cultural» y una reinvención permanente de la identidad judía colectiva. En Israel, la cohabitación de estas comunidades provoca la emergencia de ciertos problemas sociales propios de las sociedades de inmigración. Los judíos de Etiopia llegan a este contexto pluriétnico y multicultural. Cuál es el precio que deben pagar los miembros de esta comunidad negra para lograr integrarse dentro del estado Sionista?

Palabras claves: identidad, inserción social, Israel, judaísmo, Judío etiope, migrante, multiculturalismo, sociedad.

Existe-t-il une « diaspora judéo-noire » ?

Nous entendons par diaspora judéo-noire l’ensemble des communautés d’origines noire-africaines se réclamant du judaïsme : ces communautés évoluent dans des contextes sociaux différents, sont hétérogènes du point de vue culturel, n’ont pas la même expression religieuse et ont un rapport au judaïsme qui varie lorsque l’on passe de l’une à l’autre. Parler de leur judéité reviendrait à examiner leur modalité d’accès au judaïsme et leur représentation de l’identité juive. La diaspora judéo-noire se répartit de manière générale sur trois pôles : Israël, les États-Unis et bien sûr l’Afrique. Il est clair que nous nous référons ici à des groupes organisés de plusieurs milliers de personnes et non à des individus isolés.

Dans le contexte africain, il existe plusieurs groupes judaïsants. Quelques-uns parmi eux seulement ont reçu l’attention des chercheurs : il s’agit entre autres des Abayudaya d’Ouganda (Oded 1973), des Ibo du Nigeria, des Sefwi Wiawso du Ghana (Primack 1998), des Lemba d’Afrique du Sud (Parfitt 2000) et bien entendu des Beta Israël d’Éthiopie (Anteby-Yemini 2004). Ces communautés sont très actives aujourd’hui. En revanche, quelques-unes ont disparu notamment les Juifs de Tombouctou (Mali), les Juifs de Sao Tomé et Principe, les Juifs du Cap Vert et du Golfe de Guinée (Bruder 2008). Tous ces groupes méritent d’être étudiés, mais nous ne limiterons notre réflexion qu’aux Juifs éthiopiens vivant aujourd’hui en Israël.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu

ou abonnez-vous en cliquant ici !

 


Dans le même dossier

« J’ai mal aux os ».
Rituels, imaginaire partagé et changement social

En Argentine, des saints au bord des chemins
Difunta Correa, Gauchito Gil et San La Muerte

Brèves
Lire, Voir, Écouter
Colloques & séminaires
Bibliothèque

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !