Brèves

© Article19.ma D.G.

L’amazighe, une langue en plus pour le Maroc


Sophie MALEY

Sophie Maley est en formation de psychothérapeute, co-thérapeute, Maison des adolescents de Cochin à la consultation transculturelle, Paris.

Pour citer cet article :


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/blog/lamazighe-une-langue-en-plus-pour-le-maroc/

Mots clés :

Keywords:

Palabras claves:

Huit ans après sa reconnaissance comme langue officielle, l’amazighe (berbère), figure depuis lundi 10 juin 2019 au côté de l’arabe, dans la nouvelle Constitution marocaine.

La langue a désormais sa place dans l’administration, les collectivités territoriales et les services publics, son enseignement dans les écoles et son usage dans la vie culturelle.Pour le ministre de la Culture Mohamed Laaraj, la nouvelle place place réservée par cette langue va permettre de “préserver cette langue et protéger ce patrimoine culturel”.

Pour mémoire et selon un recensement de 2004,  un quart des Marocains (environ huit millions de personnes) parlaient quotidiennement l’un des trois dialectes berbères du pays. Même si cette loi qui semble faire de l’amazighe l’égale de la langue arabe au Maroc, le chemin est encore long pour sa reconnaissance totale. En effet, les défenseurs de cette langue dénoncent les contours trop vagues du projet, soulignant combien il est encore difficile de faire reconnaître par l’administration marocaine les prénoms berbères. Découvrir l’article de Jeune Afrique sur ce sujet ICI

Pour aller plus loin sur l’importance des langues,  retrouvez-nous le 30 septembre 2019.

Valoriser les langues maternelles des enfants


Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !