Article de dossier

© Dave Proffer, three riders... and then... Gitega Burundi, 25 mars 2007 Source (CC BY 2.0)

Ce que vivent les enfants des rues au Burundi


Adrien NINAHAZIMANA

Adrien Ninahazimana est docteur en psychologie, enseignant à l’École Normale Supérieure (ENS) de Bujumbura, au Burundi.

Fraccaroli F, Sarchielli G. Temps-travail et développement de carrières. Toulouse: Octarès; 2007.

Lucchini R. Sociologie de la survie: l’enfant dans la rue. Paris: P.U.F.; 1996.

Lucchini R. L’enfant de la rue: réalité complexe et discours réducteurs. Déviance et société 1998; 22 (4): 347-366.

Lucchini R. Carrière, identité et sortie de la rue: le cas de l’enfant de la rue. Déviance et société 2001; 25 (1): 81-85.

Pirot B. Enfants des rues d’Afrique centrale. Paris: Karthala; 2004.

Rivard J. Des pratiques autour des jeunes/enfants de la rue: une perspective internationale. Nouvelles pratiques sociales 2004; 17 (1): 126-148.

Salmon-Marchat L. Les enfants de la rue à Abidjan: une étude socio-anthropologique des éléments symptomatiques de la crise ivoirienne. Paris: L’Harmattan; 2004.

Pour citer cet article :

Ninahazimana A. Ce que vivent les enfants des rues au Burundi. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2016, vol. 17, n°3, PP. 275-282


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/vivent-enfants-rues-burundi/

Ce que vivent les enfants des rues au Burundi

Cet article a pour objectif d’étudier le parcours et le vécu des enfants des rues au Burundi. Ces enfants, en interaction avec des enfants scolarisés vivant dans leurs familles et avec l’ensemble de la société, sont souvent perçus entre une image de victime et une image de déviant. Ils sont par ailleurs considérés comme des enfants héros choisissant la rue et ses conditions difficiles. Avant de trouver leurs «repères» dans la rue, ils passent par des phases différentes. Ce texte présente le parcours de ces enfants en mettant en évidence les mécanismes psychiques et d’adaptation en jeu, à travers trois phases illustrées par des témoignages (1) la familiarisation; (2) l’expérimentation; et (3) la maîtrise.

Mots clés : adaptation sociale, Afrique, Burundi, compétence, enfant, errance, vécu.

Lives of the children in the streets of Burundi

The objective of this article is to study the course and the experiences of the street children in Burundi. These children interact with children enrolled in school living at home with their families and the whole of society, and are often perceived between being victims and also as deviants. They are also seen as children heroes choosing the streets and its difficult conditions of life. Before finding their “bearings” in the street, they go through different phases. This text presents the course of these children while highlighting the psychic and adaption mechanisms that come into play through 3 phases illustrated by testimonials (1) familiarization; (2) experimentation; and (3) mastering.

Keywords: Africa, Burundi, child, experience, skills, social adaptation, vagrancy.

Lo que viven las niños de la calle en Burundi

Este artículo se propone estudiar las trayectorias y vivencias de los niños de la calle en Burundi. De estos niños, que interactúan con niños escolarizados que viven con sus familias y con el resto de la sociedad, se tiene frecuentemente una percepción que va de la imagen de víctima a la imagen del desviado. Ellos son considerados como niños héroes que eligen las condiciones difíciles de la calle. Antes de encontrar sus puntos de referencia en la calle, ellos pasan por diferentes fases. Este texto presenta la trayectoria de estos niños, poniendo en evidencia sus mecanismos psíquicos de adaptación, a través de tres fases ilustradas por testimonios: 1) la familiarización, 2) la experimentación y 3) el dominio.

Palabras claves: adaptación social, Africa, Burundi, competencia, errancia, niño, vivencia.

La présence d’enfants dans la rue a l’effet culturel de montrer à ceux qui éprouvent des difficultés dans leur famille et à l’école qu’il est possible d’échapper à leur emprise. Les contacts entre les enfants vivant en famille et fréquentant l’école de façon régulière et les enfants des rues sont nombreux et réguliers : les deux catégories d’enfants se croisent dans les lieux de loisirs, il leur arrive de parler et de jouer ensemble. Les enfants des rues qui s’en sortent peuvent apparaître comme des héros aux yeux de ceux qui vivent une existence routinière remplie de difficultés : ils se prennent en charge, n’ont de comptes à rendre à personne, rien ne leur est interdit. La rue n’est pas qu’un espace plein de périls, c’est aussi la scène où des enfants réussissent, grâce à leur astuce et à leur force, à s’imposer et à être reconnus par des commerçants et d’autres citoyens honorables. La décision de partir vivre dans la rue, impensable dans d’autres pays, se présente ici comme une possibilité imaginable, même si chacun mesure qu’elle comporte de nombreuses difficultés. En tout état de cause, tous les observateurs reconnaissent que les enfants des rues sont de plus en plus nombreux au Burundi comme dans d’autres pays africains.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu

ou abonnez-vous en cliquant ici !


Dans le même dossier

Je t'écris de...
Lire, Voir, Écouter
Colloques & séminaires
Bibliothèque

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !