Article de dossier

© Majorelle, 6 janvier 2016, Bab Doukkala, Marrakech-Tensift-El Haouz, Maroc Source (CC BY-SA 2.0)

Validation transculturelle de l’ELAL d’Avicenne en arabe dialectal (Maroc)

, et


Fatima TOUHAMI

Fatima Touhami est psychologue clinicienne, Maison de Solenn- Maison des adolescents de Cochin, AP-HP, Université Paris Cité, CESP Inserm 1178, Paris, France.

Dalila REZZOUG

Dalila Rezzoug est pédopsychiatre, MCU-PH à l’université Paris 13 et dans le service de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent du Professeur Marie Rose Moro, Hôpital Avicenne, 125 rue de Stalingrad, 93000 Bobigny.

Marie Rose MORO

Marie Rose MORO est professeure de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, Université de Paris-Descartes, chef de service de la Maison de Solenn, Maison des adolescents de Cochin. Chercheure au PCPP EA 4056 Sorbonne Paris Cité, Institut de Psychologie et CESP, INSERM.

Calvet LJ. Pour une écologie des langues du monde. Paris: Plon; 1999.

Chaker S. Langues et pouvoir: de l’Afrique du Nord à l’Extrême-Orient. Aix en Provence: Edisud; 1998.

Ennaji M. Multilingualism, cultural identity, and education in Morocco. New York: Springer Science; 2005.

Grandguillaume G. Arabisation et politique linguistique au Maghreb. Paris: Maisonneuve et Larose; 1983.

Gumperz John J. The Sociolinguistic Significance of Conversational Code Switching. RELC Journal 1977; 8 (2): 1 -34.

Koucha A. La gestion de la politique linguistique, un espace francophone: l’exemple du Maroc. In: Dumont P. et al. (éd.) La coexistence des langues dans l’espace francophone, approche macrosociolinguistique. Deuxièmes journées scientifiques du Réseau de L’AUF «Sociolinguistique et dynamique des langues». Montréal: AUPELFUREF; 2000.p. 279-284.

Laroussi F. Minoration linguistique au Maghreb. Cahiers de Linguistique Sociale 1993 : (22): 45-55.

Laroussi F. Plurilinguisme et identités au Maghreb. Rouen: Publications de l’Université; 1997.

Laroussi F. Aménagement linguistique au Maroc. Revue d’aménagement linguistique 2004; (107): 41-58.

Moatassime A. Arabisation et langue française au Maghreb: un aspect sociolinguistique des dilemmes du développement. Paris: Presses universitaires de France; 1992.

Moatassime A. Langages du Maghreb face aux enjeux culturels euro-méditerranéens. Coll. Histoire et perspectives méditerranéennes. Paris: L’Harmattan; 2006.

Moro MR (ed.), avec Rezzoug D, Bennabi-Bensekhar M, Simon A, Camara H, Touhami F, Rakotomalala L, Sanson C, Bossuroy M, Di Meo S, Serre-Pradère G, Yapo M, et la participation de Sarot A, Falissard B, Baubet T. Manuel de l’ELAL d’Avicenne. Paris: AIEP/Babel; 2018.

Pour citer cet article :

Touhami F, Rezzoug D, Moro MR. Validation transculturelle de l’ELAL d’Avicenne en arabe dialectal (Maroc). L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2018, volume 19, n°2, pp. 173-183


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/validation-transculturelle-de-lelal-davicenne-en-arabe-dialectal-maroc/

Validation transculturelle de l’ELAL d’Avicenne en arabe dialectal (Maroc)

Dans un contexte de déplacement des populations et de scolarisation des enfants de migrants, les équipes du service de pédopsychiatrie d’Avicenne dans la banlieue nord de Paris ont mis en place le premier outil d’évaluation de la langue maternelle: L’ELAL d’Avicenne pour mieux comprendre comment les enfants apprennent à parler dans un milieu plurilingue et les aider s’ils présentent des difficultés. Cet article, présente la validation transculturelle au Maroc de l’ELAL d’Avicenne dans la région D’Oujda. Il donne les résultats de la validation dans un milieu pensé monolingue et discute la pertinence du test et des choix des items.

Mots clés : arabe dialectal, culture, ELAL d’Avicenne, enfant de migrant, ethnopsychiatrie, évaluation, jeune enfant, langue maternelle, Maroc, multilinguisme, test.

Avicenne’s ELAL transcultural validation in dialectal Arabic (Morocco)

Within the context of moving people and the schooling of migrants’children, the Avicenne pedo psychiatric ward team have set up the first evaluation of mother tongue testing, called the Avicenne’s ELAL, in a northern Parisian suburb. This testing is used to better understand how children learn to speak in a plurilingual environment and to help them if difficulties arise. This article presents the transcultural validation of Avicenne’s ELAL in the Oujda region in Morocco. Validation results in monolingual believed environments are provided and the pertinence of the testing and the choice of items is discussed.

Keywords: Avicenne’s ELAL, culture, dialectal Arabic, ethno-psychiatry, evaluation, migrant’s child, Morocco, mother tongue, multilinguism, test, young child.

Validación transcultural del ELAL de Avicenne en árabe dialectal (Marruecos)

En un contexto de desplazamiento de población y escolarización de hijos de migrantes, los equipos del servicio de psiquiatría infantil de Avicenne en los suburbios del norte de París han establecido la primera herramienta para evaluar la lengua materna: ELAL de Avicenne, con el objetivo de comprender mejor cómo los niños aprenden a hablar en un entorno multilingüe y de ayudarlos en caso de dificultades. Este artículo presenta la validación transcultural en Marruecos del ELAL de Avicenne en la región de Oujda. Los resultados de la validación se dan en un entorno monolingüe. El artículo analiza además la relevancia de la prueba y la elección de los ítems que la componen.

Palabras claves: árabe dialectal, cultura, ELAL de Avicenne, etnopsiquiatría, evaluación, hijo de migrante, lengua materna, Marruecos, multilingüismo, niño pequeño, prueba.

La France est le premier pays d’accueil de l’immigration Maghrébine. Cette population hétérogène comporte en son sein une multitude de langues et d’histoire qui enrichisse les champs sémantiques et les manières de nommer le monde. Pour nous rapprocher au plus près des réalités langagières des populations immigrées arabophones, il fut nécessaire de valider l’ELAL d’Avicenne au Maroc et en Algérie. C’est du contexte marocain, que nous traiterons dans cet article, plus exactement la région de l’Orientale d’Angad, dans la ville Oujda et sa périphérie Ain sfa.

Présentation et contextualisation de la langue et du pays

L’arabe est une langue d’origine sémitique, qui a connu une longue tradition orale, avant d’être consigné à l’écrit, à partir du VII siècle, ou elle devint la langue du Coran.

La description des statuts, des fonctions et des usages de l’arabe au Maroc, peut difficilement être résumée en quelques lignes, car la « langue arabe » renvoie à de multiples réalités. Dans le langage courant, et de façon très schématique, on entendra souvent qu’il existe une variété d’arabe qui s’écrit et se parle uniquement en contexte formel, et que cette variété est commune à l’ensemble des arabophones. C’est une langue dite « standard » désignée sous le nom de fusha. On précisera ensuite que dans la vie de tous les jours, des variétés d’arabe distinctes sont parlées par les populations des différents pays arabes. Ce sont les arabes « dialectaux », « parlés » ; ce sera l’« l’arabe marocain » pour le Maroc, ou encore la darija. Toutefois, le linguiste ne peut se satisfaire d’une dichotomie présentée de façon si succincte. Les guillemets et autres précautions oratoires employées par Louis-Jean Calvet dans la citation suivante illustrent le fait que l’arabe se laisse difficilement cerner et décrire. Du reste, il fait allusion, ici, à trois variétés d’arabe. « Nous pourrions dire, en restant cependant simplificateur, qu’il y a un arabe uniquement écrit (l’arabe classique, qui n’est la langue de personne mais que certains apprennent, une langue figée, « morte »), un arabe écrit oralisé (l’arabe médian, qui tend à prendre des formes locales et qui est également appris) et des arabes parlés (les « dialectes »), les seuls dont on hérite en famille » (Calvet 1999 : 233). Dire qu’il existe deux (ou trois) langues arabes différentes au Maroc masquerait à la fois la complexité des pratiques langagières réelles et un certain nombre d’enjeux sociolinguistiques, voire politiques et idéologiques.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu

ou abonnez-vous en cliquant ici !


Articles de dossier


L’ELAL d’Avicenne
Un outil transculturel inédit pour évaluer et soutenir les compétences en langues maternelles des enfants

L’ELAL d’Avicenne
Le premier outil transculturel d’évaluation des langues maternelles des enfants allophones et primo arrivants

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !