Article de dossier

© Un paysage japonais Simon le nippon 29 octobre 2009. Source (CC BY-SA 2.0)

Une expérience de possession collective transculturelle au Japon

et


Mahoro MURASUWA

Mahoro Murasawa est sociologue et philosophe à l’Université Ryûkoku de Kyôto, Japon.

Stéphane NADAUD

Stéphane Nadaud, M.D., est pédopsychiatre (EPS Ville-Evrard à Neuilly-sur-Marne) et Philosophe (École des Hautes Études en Sciences Sociales).

Boyer L. Dictionnaire théologique. Paris: Desclée; 1963.

Deleuze-Guattari GF. L’Anti-Œdipe. Paris: Minuit; 1972.

Doi T. Le jeu de l’indulgence. Paris: L’Asiathèque; 1988.

Jakobson R. Essais de linguistique générale. Paris: Éditions de Minuit; 1963.

Kagawa M. Les étudiants qui refusent d’aller a l’école et la croyance en la possession: la possession du dieu-chien survit encore aujourd’hui. In: Sakurai T, editor. Minzoku Shukyo. Tôkyô: Tôkyôdô-shuppan; 1995.

Kawamura K. De la possession par le renard aux maladie de cerveau et des nerfs. In: Kazuhiko K. Kaii no minzokugaku. Tôkyô: Kawadeshobo-shinsha; 2000.

Kishimoto M. Naruto. Paris-Bruxelles: Kana; 1999.

Kojiki, chronique des choses anciennes. Paris: Maisonneuve et Larose; 1997.

Kûkai. Major Works, New York: Columbia University Press; 1972.

Leiris M. La possession et ses aspects théâtraux chez les Ethiopiens de Gondar. Paris: Plon; 1958.

Martin JM. Le shintoïsme ancien. Paris: Maisonneuve; 1988.

Moreton DC. Shikoku Japan 88 route guide. Tôkyô: Buyodo Co; 2009.

Murasawa-Nadaud MS.  (Introduction à une philosophie de l’intestin), (Gendai Shisô) 2011; 1 (3): 88-102.

Nadaud S. Fragment(s) subjectifs, un voyage dans les îles enchantées nietzschéennes. Paris: L’unebévue; 2011.

Nadaud S. Les Japons de Kenzaburô Ôe. Paris: Démopolis; 2013.

Nietzsche F. Sur la personnalité d’Homère. Nantes: Le Passeur; 1992.

Nihon Daihyakkazensho (Nipponika). Tôkyô: Shogakkan; 2001.

Ôe K. Lettres aux années de nostalgie. Paris: Gallimard; 1993.

Ôe K. M/T et l’histoire des merveilles de la forêt. Paris: Gallimard; 1989.

Proust M. A l’ombre des jeunes filles en fleurs 2e partie. Paris: Gallimard; 1919.

Shinran. Le tannisho: Le bouddhisme de la Terre pure selon Shinran et ses prédécesseurs. Paris: Cerf; 2011.

Takahashi S., Le phénomène de possession dans la ville moderne: la structure mentale japonaise du point de vue de la religion. Shakaiseishin-igakun 1984; 3 (7): 225-234.

Usaku S. Les pèlerinages au Japon. In: Sources orientales: Les Pèlerinages. Paris: Le Seuil; 1960.

Yamaori T. The Interaction of Kami and Buddhas. In: Wandering Spirit and Temporary Corpses. Studies in the History of Japanese Religious Tradition. Kyoto: International Research Center for Japanese Studies; 2004.

Pour citer cet article :

. Repéré à https://revuelautre.com/articles-dossier/une-experience-de-possession-collective-transculturelle-au-japon/ - Revue L’autre ISSN 2259-4566

Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/une-experience-de-possession-collective-transculturelle-au-japon/

Une expérience de possession collective transculturelle au Japon

Cet article rend compte de l’expérience de possession vécue, lors du pèlerinage des 88 temples dans l’île de Shikoku au Japon, par un Occidental. Y est décrit l’origine bouddhiste de ce pèlerinage ainsi que les éléments de la religion animiste du Japon, le shintoïsme. Une présentation de la spécificité des phénomènes de possession dans cette dernière religion est également exposée. Après une description de l’expérience subjective de possession par le voyageur occidental, le point de vue d’un Japonais et de son fils permet de la mettre en perspective. Pour tenter d’appréhender cette expérience de possession, dans ce contexte animiste, l’hypothèse émise est celle d’une expérience collective. Afin de la soutenir, le concept de « subjectivité collective » est développé. En conclusion est montré pourquoi, au Japon où l’animisme est toujours présent, ce concept est particulièrement utile pour expliquer ce cas de possession transculturelle.

Mots clés : animisme, bouddhisme, chamanisme, ethnopsychiatrie, Japon, possession.

Experiencing a transcultural collective possession in Japan

This article relates the possession experience lived by a Westerner during the 88 temple pilgrimage on the island of Shikoku, Japan. It describes how the pilgrimage sets its roots in Buddhism as well as in elements of Shintoïsm, a Japanese animist religion. The specific features of possession phenomena in the Shinto religion are also presented. First, we describe the subjective possession experience lived by the Westerner traveller. Then we present the standpoints of a Japanese man and his son to shed a different perspective on this experience. To grasp the meaning of this possession experience in an animist context, we put forward the hypothesis of a collective experience. Then, to reinforce our hypothesis, we further develop the concept of « collective subjectivity ». The conclusion shows why this concept is particularly useful in Japan ­­ – where animism is still present – to explain this transcultural possession case.

Keywords: animism, Buddhism, ethnopsychiatry, Japan, possession, shamanism.

Una experiencia de posesión colectiva transcultural en Japón

Este artículo trata de la experiencia de posesión de un occidental, durante el peregrinaje de los 88 templos en el área de la isla de Shikoku en Japón. El origen budista de este peregrinaje y los elementos del sintoísmo, la religión animista de Japón, son descritos en el artículo. Igualmente se presenta la especificidad de los fenómenos de posesión en esta religión. Después de la descripción de la experiencia subjetiva de posesión por el viajero occidental, el punto de vista de un japonés y de su hijo permite poner en perspectiva dicha descripción. En un intento de comprender esta experiencia de posesión, en el contexto animista, la hipótesis de una experiencia colectiva es lanzada. El concepto de “subjetividad colectiva” es desarrollado con el objetivo de defender esta hipótesis. En conclusión se muestra porqué el animismo todavía está presente en Japón. Este concepto es particularmente útil para explicar este caso de posesión transcultural.

Palabras claves: animismo, budismo, chamanismo, etnopsiquiatría, Japón, posesión.

« Si, mort de rage, je deviens un “esprit” avec la même rage,
je ne connaîtrai aucun apaisement à regagner la forêt de Shikoku,
mais – “esprit” matérialisé à Tôkyô –
je ferai chaque nuit apparition autour du Parlement
et ce sera une rude tâche. » (Ôe 1993 : 312)

Nous voulons, à travers le présent article, faire part d’une expérience « de terrain », partagée par un Français arpentant les routes d’un pèlerinage au Japon et un Japonais, ami du précédent, qui le retrouva après un cheminement de plus de deux cents kilomètres à pieds sur dix jours, et le ramena chez lui. Il s’agira à travers la restitution à deux voix de cette expérience, de tenter de dégager des éléments pour la comprendre, tout au moins pour l’appréhender.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu

ou abonnez-vous en cliquant ici !


Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !