Article de dossier

© Asapix Abandonné, Poupée abandonnée au bord d’un puisard, 30 novembre 2012. Source

Un traumatisme dans l’origine :

l’enfant issu de l’inceste

et


Dossier : 

François ANSERMET

François ANSERMET est professeur à la Faculté de Médecine/Université de Genève et médecin-chef du service de Psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, Département de l’enfant et de l’adolescent, Hôpitaux universitaires de Genève.

Ariane GIACOBINO

Ariane GIACOBINO est médecin agrégé, généticienne, Service de médecine Génétique, Hôpitaux Universitaires de Genève.

Adams MS, Neel JV. Children of incest. Pediatrics 1967 ; 40 : 55-62.

Ansermet F, Lespinasse J, Gimelli S, Béna F, Paoloni-Giacobino A. Mild intellectual disability associated with a progeny of father-daughter incest : genetic and environmental considerations. Journal of Child Sexual Abuses 2010 ; 19 : 337-344.

Bennett RL, Motulsky AG, Bittles A, Hudgins L, Uhrich S, Lochner Doyle D, Silvey K, Scott R, Cheng E, McGillivray B, Steiner RD, Olson D. Genetic Counseling and Screening of Consanguineous Couples and Their Offspring : Recommendations of the National Society of Genetic Counselors. Journal of Genetic Counseling 2002 ; 11 : 97-119.

Bittles AH, Egerbladh I. The influence of past endogamy and consanguinity on genetic disorders in northern Sweden. Annals of Human Genetics 2005 ; 69 : 549-558.

Carter CO. Risk to offspring of incest. Lancet 1967 ; 7487 : 436.

Christianson AL, Venter PA, Du Toit JL, Shipalana N, Gericke GS. Acrocallosal syndrome in two African brothers born to consanguineous parents. American Journal of Medical Genetics 1994 ; 51 : 98-101.

DeBruine LM, Jones BC, Watkins CD, Roberts SC, Little AC, Smith FG, Quist MC. Opposite-sex siblings decrease attraction, but not prosocial attributions, to self-resembling opposite-sex faces. Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America 2011 ; 108 : 11710-11714.

De Costa CM. Consanguineous marriage and its relevance to obstetric practice. Obstetrical & Gynecological Survey 2002 ; 57 : 530-536.

Fraley RC, Marks MJ.Westermarck, Freud, and the incest taboo : does familial resemblance activate sexual attraction ? Personality and Social Psychology Bulletin 2010 ; 36 : 1202-1212.

Freud S. (1912-1913) Totem et tabou. Paris : Gallimard ; 1993.

Givens BP, Hirschman C. Modernization and consanguineous marriage in Iran. Journal of Marriage and Family 1994 ; 56 : 820-834.

Grote L, Myers M, Lovell A, Saal H, Lipscomb Sund K.Variability in laboratory reporting practices for regions of homozygosity indicating parental relatedness as identified by SNP microarray testing. Genet Med 2012 ; 14(12) : 971-976.

Héritier F. Les deux sœurs et leur mère. Anthropologie de l’inceste. Paris : Odile
Jacob ; 1994.

Hugo V. Lucrèce Borgia (1833). In : Théâtre complet Bibliothèque de la Pléiade. Paris : Gallimard ; 1964.

Kromberg JG, Jenkins T. Prevalence of albinism in the South African negro. South African Medical Journal 1982 ; 61 : 383-386.

Lacan J. L’éthique de la psychanalyse. Le Séminaire, Livre VII, (1959-1960). Paris : Seuil ; 1986. p. 81-82.

Lieberman D, Tooby J, Cosmides L. Does morality have a biological basis ? An empirical test of the factors governing moral sentiments relating to incest. Proceedings. Biological sciences / The Royal Society 2003 ; 270 : 819-826.

Magnus P, Berg K, Bjerkedal T.Association of parental consanguinity with decreased birth weight and increased rate of early death and congenital malformations. Clinical Genetics 1985 ; 28 : 335-342.

Muschg A, Histoires d’amour. Paris : Gallimard ; 1972.

Russell MJ, Mendelson T, Peeke VS. Mother’s identification of their infant’s odors. Ethology and Sociobiology 1983 ; 4 : 29-31.

Seemanová E. A study of children of incestuous matings. Human Heredity 1971 ; 21 : 108-128.

Shah GH. Social background, consanguineous marriages, and their effect on offspring mortality and reproductive behavior of women in Pakistan, 1990-1991. Dissertations Abstracts International 1996 : 57874A.

Sophocle. Œdipe roi (adapt. par André Bonnard). In : Théâtre antique. Paris : Club des libraires de France ; 1956. p. 222-224.

Super M. Children born as a result of incest. British medical journal (Clinical research ed.) 1981 ; 282 : 1072.

Ten Kate LP, Rath M, Felbor U, Frints SM. Birth defects after incestuous mating : calculating the probability of causality and reflecting on the desirability of genetic testing. European Journal of Medical Genetics 2013 ; 56 : 243-244.

TDHS-2003 – Turkey, Demographic and Health Survey ; http ://dhsprogram.com/pubs/pdf/FR160/FR160.pdf

Weisfeld GE, Czilli T, Phillips KA, Gall JA, Lichtman CM.Possible olfaction-based mechanisms in human kin recognition and inbreeding avoidance. Journal of Experimental Child Psychology 2003 ; 85 : 279-295.

Westemarck EA. The history of human marriage. London : Macmillan ; 1921.

Wolf AP. Sexual attraction and childhood association : A Chinese brief for Edward Westermarck. Stanford CA : Stanford University Press ; 1995.

Pour citer cet article :

Ansermet F, Giacobino A. Un traumatisme dans l’origine : l’enfant issu de l’inceste. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2015, vol. 16, n°2 , pp. 128-139


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/un-traumatisme-dans-lorigine-lenfant-issu-de-linceste/

Un traumatisme dans l’origine : l’enfant issu de l’inceste

Le cas exceptionnel d’une femme issue d’un inceste, rencontrée dans une consultation génétique pour une problématique reproductive anodine, nous amène à revisiter d’une part les justifications biologiques de l’interdit de l’inceste, ainsi que ses conséquences délétères d’une consanguinité extrême, et d’autre part les justifications sociales en rapport une loi symbolique qui place la culture en opposition à la nature, et à travers laquelle se réalise une opération où se distingue l’identique et le différent, sur le plan des sexes et des générations. Cette situation révèle aussi la façon dont les protagonistes, mère et fille, tentent de s’extraire d’une tragédie familiale. En aval du chaos familial découlant de l’inceste, celui qui en est issu doit tenter ne pas faire de sa conception la fin de son histoire.

Mots clés : biologie, consanguinité, destin, génétique, inceste, interdit, secret des origines, traumatisme psychique.

Trauma in the origin : children born of incest

The exceptional case of a woman born of incest and encountered during a genetic consultation for a trivial reproductive issue leads us, on one hand, to revisit the biological justification for the prohibition of incest as well as the noxious consequences of extreme inbreeding, and on the other hand to the social justifications related to the symbolic law that founded culture in opposition to nature and through which an operation is made where one can distinguish the identical from the different, and that in terms of sexes and generations.

Keywords: biology, fate, genetic, inbreeding, incest, interdict, psychological trauma, secret origins.

Un traumatismo al origen : el hijo del incesto

El excepcional caso de una mujer nacida de un incesto, encontrada en una consultación genética por una problema reproductivo banal, nos conduce a repensar por una parte las justificaciones biológicas de la prohibición del incesto, así como las consecuencias deletéreas de una consanguinidad extrema, y por otra parte, las justificaciones sociales en relación con una ley simbólica que funda la cultura como en tanto que ella se opone a la naturaleza, y a través de la cual se realiza una operación donde se distingue lo idéntico y lo diferente, sobre el plan de los sexos y de las generaciones. Esta situación revela también la manera como los protagonistas, madre e hija, tienden a extraerse de una tragedia familiar. Anteponiéndose al caos familiar producto del incesto, el producto de éste debe intentar no hacer de su concepción el fin de su historia.

Palabras claves: biología, consanguinidad, destino, genética, incesto, prohibido, secreto de los orígenes, traumatismo psíquico.

« Mon papa, c’est son papa. Je suis la mère de la fille de mon père. Mon père n’est pas son grand-père. Ma mère est sa grand-mère et sa belle-mère. En fait, on est deux sœurs » : telle est la façon dont cette mère vient présenter sa fille issue d’un inceste avec son propre père. L’enjeu de la consultation concerne un projet d’enfant : la fille a aujourd’hui près de quarante ans, elle a un conjoint, et tente d’avoir des enfants. Elles ont ainsi toutes deux consulté en génétique médicale parce que cette fille présente des fausses couches à répétition avec son partenaire. La question des deux femmes est de comprendre si ces problèmes sont liés à la consanguinité extrême dont est issue la fille. Mère et fille voudraient aussi s’assurer qu’il n’y a pas de risque génétique spécifique pour un enfant à venir, suite aux conditions incestueuses de la conception de celle qui tente aujourd’hui de devenir mère. Le conjoint, de la fille, lui, est absent, comme s’il ne s’agissait pas de son histoire. Comme si l’inceste dont est issu sa femme envahissait toute la scène et qu’il ne saisissait pas sa place dans l’histoire envahissante de la famille de sa femme.

Mère et fille font donc cette démarche ensemble. La mère vient pour sa fille, pour la soutenir dans son projet d’enfant. Mais elle l’accompagne surtout comme témoin de ce que sa fille ne peut pas dire. Finalement, cette fille ne peut rien au fait d’avoir été conçue par la voie d’un inceste : ce n’est en tout cas pas elle qui l’a choisi, même si elle doit en subir les conséquences.

Dans la situation d’inceste rapportée ici, et au vu de certaines caractéristiques de la fille (physiques et intellectuelles), associée à l’histoire de fausses couches à répétition, des analyses génétiques sont entreprises (Ansermet & al. 2010). Une petite modification chromosomique est détectée chez la fille, sans toutefois qu’il s’avère possible de conclure quant à la pathogénicité de celle-ci, étant donné l’absence d’ADN paternel comme contrôle. L’ADN maternel utilisé comme unique contrôle d’une éventuelle transmission ne présente pas la même variation.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu

ou abonnez-vous en cliquant ici !


Dans le même dossier

Des « résidus radioactifs » au cœur d’une dyade mère-bébé
ou la transmission du trauma d’une mère à son bébé

Traumatismes et fuite dans la rue
Recherche auprès d’enfants et d’adolescents de la rue de Casablanca

Être adolescent loin de chez soi et des siens :
subjectivation et remaniements identitaires

Brèves
Lire, Voir, Écouter
Colloques & séminaires
Bibliothèque

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !