Article de dossier

© Stephan RöhlHeinrich-Böll-Stiftung, Geschichten der Migration zwischen Kosovo und Deutschland, 5 juin 2013. Source (CC BY 2.0)

Un corps devenu étranger

Prise en charge psychomotrice des patients migrants en soins palliatifs


Dossier : 

Marion NARBONNET

Marion Narbonnet est psychomotricienne et titulaire du diplôme universitaire de psychiatrie transculturelle de l’Université Paris 13.

Andre P, Benavides T, Giromini F. Corps et psychiatrie. Paris: Heures de France.; 2004.

Anzieu D. Le Moi-peau. Paris: Dunod; 1985.

Baubet T, Moro MR, éditeurs. Psychopathologie transculturelle. Paris: Masson; 2009.

Devereux G. Essais d’ethnopsychiatrie générale. Paris: Gallimard; 1970.

Freud S. (1919) L’inquiétante étrangeté et autres essais. Paris: Folio essais; 1985.

Hall ET. La dimension cachée. Paris: Seuil; 1971.

Joly L, Sadigh M. A corps perdu: souffrances du corps en psychomotricité. Thérapie psychomotrice et recherches 2008; 154: 60-76.

Le Breton D. Anthropologie du corps et modernité. Paris: PUF; 2005.

Nathan T. La folie des autres. Traité d’ethnopsychiatrie clinique. Paris: Dunod; 1986.

Robert-Ouvray S. Le contre-transfert émotionnel dans la thérapie psychomotrice. Thérapie psychomotrice et recherches 2004; (hors série): 462-467.

Winnicott DW. De la pédiatrie à la psychanalyse. Paris: Payot; 1969.

Winnicott DW. Jeu et réalité. Paris: Gallimard; 1975.

Pour citer cet article :

Narbonnet M. Un corps devenu étranger. Prise en charge psychomotrice des patients migrants en soins palliatifs. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2014, vol. 15, n°1, pp. 29-37


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/un-corps-devenu-etranger/

Un corps devenu étranger. Prise en charge psychomotrice des patients migrants en soins palliatifs

La migration entraîne des changements, souvent brutaux et radicaux, concernant l’environnement de la personne immigrée. La maladie grave et la fin de vie engendrent une perte de repères psychocorporels, induisant une insécurité intérieure chez la personne malade. Lorsqu’une personne immigrée est atteinte par une maladie grave et évolutive, la fragilité liée à la maladie vient nourrir la brèche intérieure déjà existante, en lien avec la migration. Ce sentiment « d’inquiétante étrangeté » semble pouvoir s’apaiser à travers une approche psychocorporelle. La psychomotricité peut aider les migrants atteints d’une maladie incurable à retrouver un sentiment d’unité psychocorporelle et se réapproprier ce corps devenu étranger.

Mots clés : corps, culture, enveloppe psychique, gravité, image du corps, maladie, migrant, psychomotricité, soins palliatifs.

When a body becomes estranged. Psychomotor care plan for migrant patients in palliative care units Migration leads to changes, often brutal and radical, in the environment of the migrant. Serious diseases and end of life may lead to a loss of psychophysical bearings, and induce internal insecurity for the patient. When a migrant is affected by a serious and debilitating disease, the disease-related weakness adds to the internal gap provoked by migration. This feeling of the uncanny seems to calm down with the help of a psychophysical approach. Psychomotor therapy can help migrants suffering from an incurable disease to regain a sense of psychophysical unity and to re-appropriate this body which has become estranged.

Keywords: body, body image, culture, disease, migrant, palliative care, psychomotricity, seriousness, spiritual body.

Un cuerpo que se vuelve extranjero. Tratamiento psicomotor de pacientes migrantes en cuidados paliativos

La migración produce cambios, muchas veces brutales y radicales, en el entorno de la persona inmigrante. La enfermedad grave y el fin de la vida generan una pérdida de las referencias psicocorporales, provocando una inseguridad interior en la persona enferma. Cuando una persona inmigrante se ve afectada por una enfermedad grave y evolutiva, la fragilidad de la condición de enfermo alimenta la herida interior ya existente en relación con la migración. Este sentimiento de “extrañeza inquietante” puede aliviarse por medio de un abordaje psicocorporal. La psicomotricidad puede ayudar a los migrantes que sufren de una enfermedad incurable a recuperar un sentimiento de unidad corporal y a reapropiarse de un cuerpo transformado en extranjero.

Palabras claves: cuerpo, cuidados paliativos, cultura, enfermedad, envoltura psíquica, gravedad, imagen del cuerpo, migrante, psicomotricidad.

La psychomotricité, thérapie à médiation corporelle s’adresse à des sujets présentant des perturbations dans l’usage, l’image et l’investissement de leur corps. Elle intervient sur les interactions entre l’activité neuro-motrice, la régulation tonico-émotionnelle, la dimension cognitive et psychique de la personne, et vise à une harmonisation des sphères sensori-motrices, affectives et relationnelles. Le psychomotricien prend appui sur la proprioceptivité et la sensorialité pour soutenir le sentiment de soi.

La psychomotricité est un moyen de renouer avec son corps sensible, pour se ressentir unifié. Autrement dit, « le psychomotricien s’intéresse donc au corps comme lieu d’expression de soi mais aussi à travers la médiation corporelle comme lieu d’impression » (Joly & Sadigh 2008 : 68).

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu

ou abonnez-vous en cliquant ici !


Dans le même dossier

Une approche contextuelle du traumatisme en psychothérapie
Aux frontières des pensées systémiques et géopolitiques cliniques

« Doit-on porter un boubou pour soigner un patient Africain ? »
Pourquoi introduire la différence culturelle dans nos dispositifs de soins ?

Brèves
Lire, Voir, Écouter
Colloques & séminaires
Bibliothèque

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !