Article de dossier

© mwanasimba, Bandele, Bandrele, Mayotte. Source (CC BY-SA 2.0)

Quête identitaire et troubles de la filiation

Réflexion sur un cas de possession par les djinns à Mayotte


Victor HARMANT

Victor Harmant psychologue clinicien, exerce depuis 2010 au Centre Médico Psychologique « Asmine » de l’hôpital de Mayotte. Il est membre actif de l’association « Fikira de Mayotte et d’Ailleurs » qui a pour objectif de promouvoir les échanges, la recherche et le lien autour de la santé mentale à Mayotte, dans l’Océan Indien et ailleurs. Le blog : http://fikiramayotte.wordpress.com Le Centre Medico Psychologique est une structure jeune (2001) et accueille tout type de public, adultes, adolescents et enfants. L’offre libérale est quasi inexistante et inaccessible pour la grande majorité des habitants de l’île.

Abraham N, Török M. L’écorce et le Noyau. Paris: Aubier-Montaigne; 1978.

Assayag J, Tarabout G, éditeurs. La Possession en Asie du Sud: parole, corps, territoire. Paris: EHESS; 1999 (coll. « Pursatha » n° 21).

Baubet T, Moro M. Psychiatrie et migrations. Paris: Masson; 2003.

Blanchy S. Culture et personnalité aux Comores. In: Reverzy JF, éditeur. L’espoir Transculturel III. Paris: L’Harmattan; 1990.p.121-131.

Bouffart-Klein S. Les Madjini à Mayotte. Études Océan Indien 2002; (33-34): 221-241.

Hell B. Sensorialités et addictions (8 décembre) – Le corps du possédé: entre jeu théâtralisé et expérience du sensible (I.R.E.M.A. – Séminaire de recherche des 8 et 9 décembre 2000).

Hell B. Négocier avec les esprits tromba à Mayotte. Gradhiva 2008 : (7): 6-23. [Mis en ligne le 15 mai 2011. URL: http://gradhiva.revues.org/1062

Janody P. Les voix en psychiatrie. Essaim 2011 ; (26) : 29-39.

Marotte C, Rousseau C. Eclaboussures traumatiques et regards sur la filiation : les enfants nés du viol. In : Baubet T, Lachal C, Ouss-Ryngaert L, Moro MR, éditeurs. Bébés et traumas. Grenoble : La Pensée sauvage ; 2006.p.135-149.

Moro M. Psychothérapie transculturelle des enfants et des adolescents. Paris: Dunod; 2004.

Nathan T. Six principes d’ethnopsychiatrie. Corps d’une interview donnée à Félicia Knobloch. Cadernos de Subjectividade (Sao Paulo) 1996; 4h9-19.

Pour citer cet article :

Harmant V. Quête identitaire et troubles de la filiation. Réflexion sur un cas de possession par les djinns à Mayotte. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2013, volume 14, n°1, pp. 54-62


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/quete-identitaire-et-troubles-de-la-filiation/

Quête identitaire et troubles de la filiation : réflexion sur un cas de possession par les djinns à Mayotte

Mayotte, île française de l’Océan Indien et terre de brassages ethnique et culturel, a vu son premier service de consultation en santé mentale ouvrir en 2001. Certaines prises en charge demandent au soignant mzungu (le Blanc), de se décentrer de ses propres représentations. À travers l’étude de cas du jeune Omar, qui évoque ses crises de possession par des djinns, esprits du folklore africain et musulman, nous jetons des ponts entre la médecine occidentale et traditionnelle dans les îles des Comores. L’analyse du rôle que peuvent jouer ces esprits dans le fonctionnement psychique de ce jeune nous permet d’appréhender ces phénomènes, parfois déroutants, dans toute leur richesse pour l’écologie du lien social.

Mots clés : adaptation sociale, croyance, djinn, ethnopsychanalyse, fantôme, filiation, inquiétante étrangeté, Mayotte, possession, secret des origines, transgénérationnel, transmission psychique.

Search for identity and filiation trouble : thoughts around a case of possession by jinns in Mayotte

Mayotte, a french island in the Indian Ocean, and a ethnic and cultural melting pot, saw its first mental health sanitary department being opened in 2011. Taking charge of some cases requires, on the part of the mzungu therapist (the white man), to get rid of his own beliefs and knowledge. Through the case study of the young Omar, who speaks of his possession fits by djinns, spirits of the African and Muslim folklore, we make a link between Western and traditional medicines in the Comores Islands. The analysis of the role that those spirits can play in the psychic functioning of that young man allows us to take hold of those phenomena which can be sometimes disconcerting in all their richness for the ecology of the social link.

Keywords: belief, djinn, ethnopsychoanalysis, filiation, ghost, Mayotte, possession, psychic transmission, secret of the origins, social adaptation, transgenerational, uncanny.

Búsqueda identitaria y confusiones de la filiación : reflexión sobre un caso de posesión por los genios en Mayotte

Mayotte, isla francesa del Océano Indico y tierra de intercambio cultural y étnico, cuenta con un servicio de consulta en salud mental desde 2001. Algunos seguimientos requieren que el profesional mzungu (el blanco), se descentre de sus propias representaciones. La idea es establecer puentes entre la medicina occidental y tradicional en las islas Comoras, a través de el estudio de caso de un joven llamado Omar, que hace pensar en crisis de posesión por genios, espíritus del folclor africano y musulmán. El análisis del papel que estos espíritus pueden tener en el funcionamiento psíquico de este joven nos permite comprender estos fenómenos, algunas veces desconcertantes, en toda su riqueza para la ecología de las relaciones sociales.

Palabras claves: adaptación social, creencia, etnopsicoanálisis, fantasma, filiación, genio, inquietante extrañeza, Mayotte, posesión, secreto de los orígenes, transgeneracional, transmisión psíquica.

Mayotte à la croisée des mondes

Géographiquement, Mayotte, île de 376 km², est située dans le canal du Mozambique, entre Madagascar et la côté est de la Tanzanie, dans l’archipel des Comores, lui-même composé de quatre îles (Grande Comore, Mohéli, Anjouan et Mayotte). Politiquement, l’archipel des Comores était sous protectorat français depuis 1841, après que le sultan Adriantsoly vendit Mayotte à la France. Lorsqu’un référendum d’autodétermination est organisé en 1974, Mayotte revendique fortement son attachement à la France, alors que les trois autres îles décident de devenir indépendantes. En mars 2011, Mayotte devient le 101e département français.

Culturellement, Mayotte est une terre de métissages de populations, de cultures, de langues et de religions. Sa population s’est constituée par la venue successive de peuples malayo-indonésiens, africains bantous et arabo-shiraziens. La culture mahoraise est empreinte des influences bantoues pour les aspects de matrilinéarité, de matrilocalité, et celui qui veut que l’individu n’existe pas par lui-même mais toujours en rapport à son groupe familial, sa communauté. De même, l’héritage arabe se distingue par l’organisation du système juridique basé sur la loi islamique, qui cohabite avec le droit commun français jusqu’en 2010, ainsi que le système éducatif des écoles coraniques qui cohabite toujours avec l’école républicaine. Deux langues sont parlées à Mayotte, le kibushi d’origine malgache et le shimaoré, dérivé du swahili africain.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu

ou abonnez-vous en cliquant ici !


Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !