Article de dossier

© Olli Henze smoke art, 15 janvier 2014 Source (CC BY 2.0)

Malencontreux : soigner le mal en clinique transculturelle


Yann ZOLDAN

Yann ZOLDAN est psychologue clinicien, doctorant en psychologie clinique au laboratoire Cliniques Pathologique et Interculturelle (LCPI) de l’université de Toulouse - Jean Jaurès, 5 allée Antonio Machado, 31058 Toulouse Cedex 9.

Adorno TW. Dialectique négative. Paris : Payot ; 2003a.

Adorno TW. Minima moralia : réflexions sur la vie mutilée. Paris : Payot; 2003b.

Aisenstein M. Du non-sens au sens. In: Cornut J, P. Israel, Jeanneau A, Schaeffer J, editors. Le Mal-être (angoisse et violence). Paris : PUF; 1997. p. 193-198.

Arendt H. Eichmann à Jérusalem. Paris : Gallimard; 2002.

Chartier JP. Freud et les jeunes de banlieues. Le carnet psy 1998 : 29-31.

Diatkine G. La cravate croate : narcissisme des petites différences et processus de civilisation. Revue Française de Psychanalyse. 1993; 19935(4) : 1057-1072.

Diatkine G. Surmoi culturel. Revue Française de Psychanalyse 2000 : 1523-1588.

Etchegoyen H. Fondements de la technique psychanalytique. Paris : Hermann; 2005.

Fanon F. Peau noire, masques blancs. Paris : Seuil ; 1952.

Foucault M. Histoire de la sexualité : la volonté de savoir. Paris : Gallimard; 1976.

Freud S. (1900) L’interprétation du rêve. Paris: PUF ; 2013.

Freud S. (1909) L’homme aux rats. In: Freud, S. Cinq Psychanalyses. Paris: PUF ; 2010 : 283-378.

Freud S. (1915) Actuelles sur la guerre et la mort et autres textes. Paris : PUF; 2012.

Freud S. (1919) De la psychanalyse des névroses de guerre. In: Freud S, Ferenczi S, Abraham K. Sur les névroses de guerre. Paris: Payot; 2010.

Freud S. (1923) Le moi et le ça. In: Freud, S. Essais de psychanalyse. Paris: Payot; 2001 : 243-305.

Freud S. (1927) L’avenir d’une illusion. Paris : PUF; 2010.

Freud S. (1929) Le malaise dans la culture. Paris : PUF ; 1995.

Freud S. Correspondance avec le pasteur Pfister. Paris : Gallimard; 1966.

Giraud F. (2012). Traumatisme et civilisation. In: Mouchenik Y, Baubet T, Moro MR, editors. Manuel des psychotraumatismes. Grenoble : La Pensée sauvage; 2012 : 185-194.

Green A. Culture(s) et civilisation(s), malaise ou maladie ? Revue Française de Psychanalyse 1993; 19935(4) : 1029-1056.

Green A. Le travail du négatif. Paris: Les Editions de Minuit; 2011.

Green A. Pourquoi les pulsions de destruction ou de mort ? Paris : Panama; 2007.

Lacan J. Les quatre concepts fondamentaux de la psychanalyse. Paris : Points; 2014.

Lachal C. Le partage du traumatisme. Contre-transferts avec les patients traumatisés. Grenoble: La Pensée sauvage; 2006.

Lalande A. Vocabulaire technique et critique de la philosophie. Paris : P.U.F.; 2010.

Levinas E. Ethique et infini. Paris : Fayard; 1982.

Mijolla-Mellor S. La mort donnée : Essai de psychanalyse sur le meurtre et la guerre. Paris : P.U.F.; 2011.

Miller P. Métabolisations psychiques du corps dans la théorie de Piera Aulagnier. Topique 2001 : 29-42.

Pour citer cet article :

Zoldan Y. Malencontreux : soigner le mal en clinique transculturelle. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2016, volume 17, n°2, pp. 171-181

DOI : 10.3917/lautr.050.0171

Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/malencontreux-soigner-le-mal-en-clinique-transculturelle/

Malencontreux: soigner le mal en clinique transculturelle

Cet article relate une rencontre thérapeutique avec un patient qui se présente dans un premier temps comme victime pour ensuite se dévoiler bourreau. Dès lors c’est le début du malencontreux, de la mauvaise rencontre. Le mal prend alors place dans la rencontre thérapeutique. Nous aborderons cette question d’après l’Histoire des traumatismes historiques pour ensuite l’illustrer avec la clinique. Nous questionnerons, que fait-on du mal en psychothérapie, quelle réponse apporter ? De nombreuses questions pour soutenir une clinique transculturelle d’individus responsables.

Mots clés : cas clinique, criminel, ethnopsychiatrie, guerre, mal, psychothérapie, traumatisme psychique.

Unfortunate: curing evil in transcultural psychology

This article reports on a therapeutic meeting with a patient who initially presents himself as a victim and is then revealed as being the torturer. Thus begins the “malencontreux”, the unfortunate, the “mauvaise rencontre”, the bad encounter. This is when evil takes part in the psychotherapeutic meeting. We will tackle this question based on the History of historical traumas and then based on a clinical illustration. We will question, how to deal with evil in psychotherapy and what is the response? A lot of questions to support a transcultural clinic of responsible individuals.

Keywords: clinical case study, criminal, ethno-psychiatry, evil, psychological trauma, psychotherapy, war.

Desafortunado: curar el mal en clínica transcultural

Este artículo relata un encuentro terapéutico con un paciente que se presenta inicialmente como víctima pero que se que revela después como verdugo. En ese momento empieza lo desafortunado, un mal encuentro. El mal se sitúa entonces en el encuentro terapéutico. Trataremos esta cuestión según la Historia de los traumatismos históricos, para ilustrarla después con la clínica. Una de las preguntas que surge es: qué hacer con el mal en psicoterapia, qué respuesta dar? Muchas preguntas para apoyar una clínica transcultural de individuos responsables.

Palabras claves: caso clínico, criminal, etnopsicoanálisis, guerra, mal, psicoterapia, traumatismo psíquico.

« L’être humain ne peut pas rester éternellement enfant,
il faut qu’il finisse par sortir à la rencontre de la “vie hostile”
Il est permis d’appeler cela “l’éducation à la réalité” »
Freud 1927/2010 : 50

Lorsque nous embarquons pour une aventure psychothérapeutique, nous partons avec de modestes outils de navigation, nous avons une cartographie du psychisme ébauchée par Freud et complétée par ses suites. Dans cette traversée, nous savons qu’il y aura des vents contraires, des orages et surtout de nombreux détours. Il est toujours important de savoir avec qui nous embarquons, qui sont nos compagnons de galère. La complainte du vieux marin1 nous rappelle que pour toute traversée, il y a des interdits, des tabous, comme celui du meurtre et que ces transgressions se font au risque du naufrage.

Avant le départ, il y a une première acception, celle de dire oui à la rencontre. Toute thérapie nécessite le consentement de recevoir l’autre dans son psychisme, c’est-à-dire chez soi, ouvrir sa porte à un inconnu. Une rencontre mystérieuse avec l’histoire et des éléments transférentiels en partage.

Pour la psychanalyste Piera Aulagnier citée par (Miller 2001) : « Le propre de l’être vivant est sa situation de rencontre […] » c’est dire que toute vie nécessite une rencontre, c’est-à-dire la présence de l’autre. La rencontre est ce qui est de plus vital, ce qui est primordial, semble banale mais sous-tend un ensemble d’arrimages inconscients qui font que celle-ci n’a finalement rien d’une évidence.

La rencontre psychothérapeutique est le moment où s’engage la psychothérapie, elle est le temps où au-delà de la rencontre de fait, vient s’arrimer une rencontre inconsciente, elle est le temps où transfert et contre-transfert se déploient. C’est une possibilité de travail commun : ce qui est communément nommé l’alliance thérapeutique ou l’alliance de travail.

C’est chez Lacan (2014) que l’on entendra parler, afin de définir le traumatique, le sexuel traumatique, du terme de « mauvaise rencontre ». L’expression nous permet d’exprimer avec justesse la notion de rencontre, de rencontre avec le traumatisme ; celui-ci devient alors une mauvaise rencontre. Une mauvaise rencontre augurale des différents développements d’une psyché, une mauvaise rencontre que viendront réactiver de futures rencontres.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu

ou abonnez-vous en cliquant ici !

  1. Poème de Samuel Taylor Coleridge dans lequel le meurtre d’un Albatros sème une malédiction et conduit le navire au naufrage. 

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !