Article de dossier

© Hubertine Heijermans Woman and child - oil painting on Flemish linen 55x64cm 2015. Source Autre

L’observateur du bébé et sa culture scientifique :

Quels liens entre disciplines ?


Lisa OUSS-RYNGAERT

Lisa OUSS-RYNGAERT est pédopsychiatre, consultante à MSF, a travaillé en Tchétchénie, Ingouchie, Bosnie. Hôpital Necker-Enfants Malades, consultante en neuropédiatrie et en pédopsychiatrie.

Bouvier A. Connaissance de l’individuel et science du général. Une comparaison entre sciences de l’homme en société et sciences de la nature. In: Thierry Martin. La scientificité des sciences humaines. Vuibert ; 2009

Devereux, G. Ethnopsychanalyse complémentariste. Paris : Flammarion ; 1972

Husserl, E. Idées directrices pour une phénoménologie. Traduction de Paul Ricœur. Paris : Gallimard ; 1950

Lécuyer, R. La construction des premières connaissances. Dunod ; 2014

Morin, E. «Sur la transdisciplinarité», in: MAUSS, Guerre et paix entre les sciences. 1997 ; 10 : 21-29

Nicolescu, B. La transdisciplinarité. Monaco : éditions du Rocher ; 1996

Ouss, L. Lecture multiple, cadre complémentariste, modélisation inductive de l’empirisme. De nouvelles propositions pour une psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent ? In : Bernard Golse editor. Épistémologie et méthodologie en psychanalyse et en psychiatrie. Pour un vrai débat avec les neurosciences. Toulouse, ERES, 2017 : 299-344

Ouss L, Bonnot O, Dayan J, & Speranza M. Qu’est ce que la psychopathologie? Conclusion de la journée AEPEA , Paris, 2013

Schreibman L, Dawson G, Stahmer AC, Landa R, Rogers SJ, McGee GG, et al. Naturalistic Developmental Behavioral Interventions: Empirically Validated Treatments for Autism Spectrum Disorder. Journal of Autism Development Disorder août 2015 ; 45(8): 2411-28

Widlöcher, D. Neurobiologie et psychanalyse. Les opérateurs de commutation. Revue internationale de psychopathologie. 1990 ; 2 : 335-356.

Pour citer cet article :

Ouss L. L’observateur du bébé et sa culture scientifique : quels liens entre disciplines ? L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2019, volume 20, n°2, pp. 163-170


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/lobservateur-du-bebe-et-sa-culture-scientifique/

L’observateur du bébé et sa culture scientifique : quels liens entre disciplines ?

Partant d’un texte tremplin de Benoit Quirot sur le bébé et l’anthropologie, proposant de rebondir sur la question de la transdisciplinarité, ce texte opère un déplacement en traitant de la culture de la discipline et du professionnel qui travaille avec les bébés, et de la manière dont cette culture influe sur la pratique. Il développe d’abord les conditions et intérêts de la coordination des disciplines, en distinguant interdisciplinarité, pluridisciplinarité, transdisciplinarité. Il développe ensuite la notion que l’observation participante fasse «table rase» non pas du présupposé théorique qui organise en partie ce que l’on observe, mais plutôt de ce que l’on infère comme signification à ce que l’on a observé. Il propose de réfléchir à la distinction entre approche idiographique, qui approche bébé «réel», et nomothétique, qui appréhende un bébé «moyenné». Il tente de comprendre si le bébé observé de manière transdisciplinaire gagne des compétences à être ainsi observé. Enfin, la question est posée de savoir s’il existe un véritable bébé de l’observation, en ce sens que l’on opère une inévitable réduction à appréhender un bébé qui change constamment en fonction de son développement et du cadre dans lequel il est observé. Il propose enfin une approche «complémentariste», inévitable méthodologiquement, en référence à Devereux, et questionne comment ces décentrations successives peuvent être opérationnalisées en clinique.

Mots clés : culture, épistémologie, interdisciplinarité, nourrisson, observation.

A baby observer and his/her scientific culture: what links between disciplines?

Starting from the text by Benoit Quirot on babies and anthropology, which picks up on the question of transdisciplinarity, the author goes one step further by dealing with the professional who works with babies’ culture. This is in addition to dealing with the manner the culture influences this practice. He firstly develops the conditions and the interest of coordinating disciplines by distinguishing between interdisciplinarity, pluridisciplinarity, and transdisciplinarity. The author then develops the notion of the participant observation making a «clean slate» not of the theoretical presuppositions partly based on what is observed, but rather what is observed and is inferred as being significant. He proposes considering the distinction between an idiographic approach, which approaches the “real” baby, and a nomothetic approach which apprehends the «average» baby. He investigates whether the baby observed in a transdisciplinary manner, gains skills. Finally, the question is raised whether a real observed baby exists who constantly changes depending on his/her development and the framework within which the baby is observed. He then proposes a «complementarity» approach, inevitably methodological, in reference to Devereux, and questions how this successive decentring can be operational in clinics.

Keywords: culture, epistemology, interdisciplinarity, new born, observation.

El observador del bebé y su cultura científica: qué vínculos entre disciplinas?

Teniendo como base un texto de Benoit Quirot sobre el bebé y la antropología, que trata de abordar la cuestión de la transdisciplinariedad, este texto intenta un desplazamiento al interesarse en la cultura de la disciplina del profesional que trabaja con bebés, y en la manera en que esta cultura influencia su práctica. El artículo desarrolla en primer lugar las condiciones e intereses de la coordinación de las disciplinas, distinguiendo interdisciplinariedad, pluridisciplinariedad, trandisciplinariedad. También desarrolla la idea de que la observación participativa haga «borrón y cuenta nueva», no del presupuesto teórico que organiza en parte lo que se observa, sino más bien de lo que se infiere como significación de lo que se observa. El artículo propone una reflexión sobre la distinción entre abordaje idiográfico, que se interesa en el bebé «real», y nomotético, que se interesa en el bebé «mediatizado». Por otra parte, el artículo intenta descubrir si existe un verdadero bebé en la observación, en el sentido en el que se opera una reducción inevitable al aprehender un bebé que cambia constantemente en función de su desarrollo y del contexto en el cual es observado. Finalmente el artículo propone un abordaje «complementarista», inevitable metodológicamente hablando, en referencia a Devereux, y cuestiona como esas descentraciones sucesivas pueden ser operacionales en la clínica.

Palabras claves: bebés, cultura, epistemología, interdisciplinariedad, observación.

Ce numéro s’ouvre sur un texte évoquant, imaginant une transdisciplinarité heureuse. La question de la multi, inter, pluri ou trans-disciplinarité me semble au cœur de sa proposition, et c’est de cela dont je vais discuter, depuis ma position de clinicienne engagée dans l’accompagnement des enfants à grave trouble neurodéveloppemental. J’opèrerai donc, tout en respectant la consigne de rebondir sur un texte « tremplin », un léger déplacement : la question de la culture sera développée ici sous l’angle de la culture de la discipline et du professionnel qui travaille avec les bébés, et de la manière dont cette culture pourrait influer sur la pratique.

Quelles conditions et intérêts à la coordination des disciplines ? Interdisciplinarité, pluridisciplinarité, transdisciplinarité ?

Le texte introductif se demande si une véritable articulation, et non une simple juxtaposition, de champs de connaissance différents s’avérerait aujourd’hui possible, et à quelles conditions. Articuler des disciplines implique déjà d’en avoir une. « Bien qu’englobée dans un ensemble scientifique plus vaste, une discipline tend naturellement à l’autonomie, par la délimitation de ses frontières, le langage qu’elle se constitue, les techniques qu’elle est amenée à élaborer ou à utiliser, et éventuellement par les théories qui lui sont propres » (Morin, 1997). La pédopsychiatrie elle-même est traversée de courants inverses qui séparent parfois le praticien de son objet. Si cet objet clinique est bien le sujet et sa pathologie, le langage, les techniques, ne font pas consensus. S’agit-il de soigner un trouble psychiatrique, une difficulté cognitive, un dysfonctionnement cérébral, un comportement, une dimension intra psychique, un contexte socio culturel ? Il ne s’agit pas seulement d’affirmer que notre discipline relève de différents courants théoriques – en cela aucune discipline ne refuse ce postulat – mais bien de se mettre d’accord sur ce que sont l’objet et les moyens de la discipline- et du soin.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu ou abonnez-vous en cliquant ici !


Articles de dossier


Des bébés et de l’anthropologie
Quelques réflexions et questions « tremplin »

Rythmes et mélodies des langages de l’Autre
La dimension auditive de l’observation du bébé dans une culture non-occidentale

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !