Article de dossier

© M M, Amritsar, Very nice set of teeth, Durgayana Market, Amritsar, Punjab, 7 novembre 2009. Source (CC BY-SA 2.0)

La rencontre avec l’Autre

Les visites domiciliaires, un outil de connaissance et un espace pour construire des liens

et


Marisa BONOMI

Marisa Bonomi est psychothérapeute de l’enfance, Associazione Mons. G. Marcoli, Brescia (Italie). Elle collabore depuis 1994 avec l’Université Catholique de Brescia.

Marina BIANCHI

Marina Bianchi est psychothérapeute de l’enfance, Instituto di Psicoterapia del Bambino e dell’Adolescente, Milano (Italie). Elle exerce aussi son activité clinique en cabinet privé.

Bick E. Note sull’osservazione del lattante nell’addestramento psicanalitico. In: Bonamino V, Iaccarino B, éditeurs. L’osservazione diretta del bambino. Torino: Boringhieri; 1964. p. 70-89.

Devereux G. Dall’angoscia al metodo nelle scienze del comportamento. Roma: Treccani; 1984.

Lebovici S. La consultazione terapeutica. In: Maldonado-Duràn J. Infanzia e salute mentale. Milano: Raffaello Cortina; 2005. p. 187-214.

Lieberman A. F., Pawl JH. Psicoterapia genitore bambino. In: Zeanah C., Manuale di salute mentale infantile. Torino: Masson; 1996. p. 379-392.

Moro MR. Parents en exil, psychopathologie et migration. Paris: P.U.F.; 1994.

Nathan T. Principi di etnopsicanalisi. Torino: Boringhieri; 1996.

Sironi F. Violenze collettive. Milano: Feltrinelli; 2011.

Pour citer cet article :

Bonomi M, Bianchi M. La rencontre avec l’Autre. Les visites domiciliaires, un outil de connaissance et un espace pour construire des liens. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2015, volume 16, n°3, pp. 326-332


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/la-rencontre-avec-lautre/

La rencontre avec l’Autre : les visites domiciliaires, un outil de connaissance et un espace pour construire des liens

Cet article présente une modalité innovante de rencontre avec des familles étrangères, en particuliers pakistanaises et indiennes, résidant dans une province italienne et devant élever et soigner un enfant handicapé avec des instruments nouveaux pour leur tradition. Pour entrer en contact avec elles, on a utilisé la visite domiciliaire selon la méthode de Esther Bick (Infant Observation) adaptée à des besoins et des situations spécifiques. Les visites ont été effectuées par une psychothérapeute avec une médiatrice culturelle et on a réservé beaucoup d’attention au contre-transfert du thérapeute : cela permet de construire des liens entre des personnes et des cultures différentes et favorise l’expérimentation réciproque de l’Autre limitant hostilité et tout sentiment de persécution.

Mots clés : Bick Esther, contre-transfert, enfant handicapé, famille, migrant, observation, psychologue, surdité, visite à domicile.

Meeting the Other: home visiting, a precious knowing instrument and a useful setting to build up good relationships

The article provides evidence of a novel way of meeting foreign families, in particular from Pakistan and India, living in an Italian town, coping with a disabled child and having at their disposal new and different instruments from their traditional ones. To come into contact with the families, the home visiting has been made using the method of Infant Observation by Esther Bick, with the necessary adjustments to fit in any specific situation. Home visiting sessions were carried out by a psychotherapist with a cultural mediator. The focus on the observer’s countertransference has helped to build up bonds between different people and cultures and helps mutually feel the Other as less hostile and persecuting.

Keywords: Bick Esther, countertransference, deafness, family, handicapped child, house call, migrant, observation, psychologist.

El encuentro con el Otro: las consultas a domicilio, una herramienta para conocer y un espacio para construir alianzas

Este artículo presenta una modalidad innovadora de encuentros con las familias extranjeras, en particular indias y pakistanís, residentes en una provincia italiana y a cargo de un niño discapacitado. Se habla de innovación con respecto a los métodos utilizados que son nuevos para las tradiciones de estas familias. Para entrar en contacto con ellas, se ha utilizado la consulta a domicilio según el método de Esther Bick (Infant Observation) adaptado a situaciones y necesidades específicas. Las consultas las efectuó un psicoterapeuta asistido de una mediadora cultural. Una atención particular se prestó a la contra-transferencia del terapeuta. De esta manera se construyen alianzas entre personas y culturas diferentes y se favorece la experimentación recíproca del Otro, limitando la hostilidad y todo sentimiento de persecución.

Palabras claves: consulta a domicilio, contra-transferencia, Esther Bick, familia, migrante, niño discapacitado, observación, psicólogo, sordera.

L’expérience dont nous allons parler a été réalisée grâce à l’Association Marcoli, fondée en 2001 pour soutenir la parenté dans des familles en danger, où il y aurait des problèmes de surdité des enfants ou des parents. Avec le temps, notre intervention a atteint d’autres formes d’handicap et elle a de plus en plus concerné des familles étrangères, résidant en nombre croissant dans notre ville, Brescia.

Selon des modalités et des temps différents, on a assisté au total 21 familles indopakistanaises ayant des enfants handicapés et provenant du Panjab. Ces familles, à risque psychopathologique, ont été signalées à l’Association par les médecins qui soignent leurs enfants. Le « contrat » qu’on définit avec les familles prévoit, pour une période établie, une série de visites domiciliaires de la part des professionnels de l’Association (une psychologue et une médiatrice linguistico-culturelle, toujours en coprésence pour garantir une communication authentique et affective) ; les parents sont assistés dans les soins des enfants handicapés et ils sont aussi accompagnés aux rencontres avec le personnel soignant.

Ce type d’intervention s’est révélée fort utile car on a vérifié comment la personne étrangère qui doit utiliser les services hospitaliers ou psychothérapeutiques et psychiatriques risque souvent d’être évaluée avec des instruments inadaptés (Sironi 2011), parce que pensés pour un utilisateur occidental : le migrant se retrouve sans les moyens nécessaires pour comprendre le diagnostic et pour adhérer aux soins proposés, incapable d’en saisir le fonctionnement, l’utilité et les conséquences possibles.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu

ou abonnez-vous en cliquant ici !


Dans le même dossier

Discrimination et double appartenance culturelle
La négociation identitaire des adolescents adoptés à l’international

Du culturel au thérapeutique
Prise en compte du Vaudou haïtien dans une perspective clinique

Du théâtre Nô au psychodrame
Une application du théâtre masqué japonais aux pathologies de l’agir

Lorsque le migrant devient patient
La performance narrative dans le rituel thérapeutique

Brèves
Lire, Voir, Écouter
Colloques & séminaires
Bibliothèque

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !