Article de dossier

© Sethdickens Fancy Footwork 23/10/2011 Source (CC BY 2.0)

Fondements innés de l’acquis


Philippe ROCHAT

Philippe Rochat est professeur de Psychologie à l’Université Emory, Atlanta, USA.

Aslin, R.N. Infant Learning : Historical, Conceptual and Methodological Challenges. Infancy 2014;  19(1) : 2-27.

Broesch, T., Rochat, P., Olah, K., Broesch, J., Henrich, J. Similarities and differences in maternal responsiveness in three societies: Evidence from Fiji, Kenya and US. Child Development 2016.

Callaghan, T.; Rochat, P.; Lillard, A.; Claux, M. L.; Odden, H.; Itakura, S.; Tapanya, S.; Singh, S. Synchrony in the Onset of Mental-State Reasoning: Evidence From Five Cultures. Psychological Science. 2005 16(5) : 378-384.

Callaghan T, Moll H, Rakoczy H, Warneken F, Liszkowski U, Behne T, Tomasello M. Early social cognition in three cultural contexts. Monographs of the Society for Research in Child Development 2005 ; 76.

Csibra, G. & Gergely, G. Natural Pedagogy. Trends in Cognitive Science 2009 ; 13 : 148-153.

Dias, G.B. & Ressler, K.J. Parental olfactory experience influences behavior and neural structure in subsequent generations. Nature Neuroscience 2014 ; 17 : pages 89–96.

Farroni, T., Csibra, G., Simion, F., & Johnson M.H. Eye contact detection in humans from birth Proceedings of the National Academy of Sciences 2002 ; 99 (14) : 9602-9605.

Hrdy, S. Mothers and Others. Cambridge, MA : Harvard University Press ; 2009

Johnson, M.H., Dziurawiec, S., Ellis, H., Morton, J. Newborns’ preferential tracking of face-like stimuli and its subsequent decline. Cognition 1991 ; 40 : 1–19.

Lewis, M., Ramsay, D.S., Kawakami, K. Differences between Japanese infants and Caucasian American infants in behavioral and cortisol response to inoculation. Child Development 1993 ; 64 : 1722-1731.

Marlier, L., Schaal, B., & Soussignan, R. Neonatal responsiveness to the odor of amniotic and lacteal fluids: A test of perinatal chemosensory continuity. Child Development 1998 ; 69(3) : 611-623.

Monod, J. Le Hasard et la Nécessité : Essai sur la philosophie naturelle de la biologie moderne, Paris: Éditions du Seuil, coll. «Points Essais» ; 1970.

Robbins, E., Starr, S. & Rochat, P. Fairness and Distributive Justice by 3-5 Year-Old Tibetan Children. APA Journal of Cross-Cultural Psychology 2016.

Rochat, P. Le Monde des Bébés. Paris: Odile Jacob ; 2006.

Rochat, P., Dias, M.D.G., Guo, L. Broesch, T., Passos-Ferreira, C., Winning, A. Berg, B. Fairness in distributive justice by 3-and 5-year-olds across 7 cultures. Journal of Cross-Cultural Psychology 2009 ;  40(3) : 416-442.

Rochat, P., Robbins, E. Passos-Ferreira, C., Donato Oliva, A., Dias, M.D.G., Liping G. Ownership Reasoning in Children of 7 Cultures. Cognition 2014 ; 132 : 471-484.

Schmitt, D.P., Allik, J., McCrae, R.R., Benet-Martincz, V. The Geographic Distribution of Big Five Personality Traits Patterns and Profiles of Human Self-Description Across 56 Nations. Journal of Cross-Cultural Psychology 2007 ; 38 : 2.

Pour citer cet article :

Rochat P. Fondements innés de l’acquis. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2019, volume 20, n°2, pp. 155-162


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/fondements-innes-de-lacquis/

Fondements innés de l’acquis

Par nécessité génétique et évolutive, l’enfant hérite à la naissance d’un patrimoine biologique considérable, en l’occurrence son corps et en particulier son cerveau, ainsi que d’une palette de comportements possibles. En plus de ce capital biologique, c’est aussi au hasard de sa naissance que l’enfant hérite d’une niche développementale qui est déterminée par le milieu physique et socio-culturel de ses parents. Cette niche développementale étant de facto héritée, elle fait donc aussi partie des “fondements innés de l’acquis” dont traite cet article. A la lumière de faits expérimentaux sur la psychologie du développement, le but est de rappeler qu’il est nécessaire de garder à l’esprit ces fondements innés dans toute discussion sur l’anthropologie du bébé.

Mots clés : apprentissage, biologie, culture, développement de l’enfant, environnement social, inné acquis, nourrisson.

Reflex and innate basics

Based on an evolutionary and genetic need from birth, children inherit a significant biological heritage. This includes their body and particularly their brain along with an array of possible behaviours. In addition to this biological capital, it is also the accident of birth that the child inherits a developmental niche, which is determined by the parents’ physical and socio cultural background. This developmental niche is inherited de facto, and is thus part of “the innate and acquired basics”, as covered in this article. In the light of environmental facts on the developmental psychology, the aim is to remind the need to keep in mind these innate basics in all discussions on the anthropology of babies.

Keywords: biology, child development, culture, innate learned, learning, new born, social environment.

Fundamentos innatos de lo adquirido

Por necesidad genética y evolutiva el niño hereda al nacer un patrimonio biológico considerable que determina su cuerpo, en particular su cerebro, y toda una gama de comportamientos potenciales. Además de este capital biológico, también al nacer, el niño hereda, un poco por azar, un nicho comportamental determinado por el medio físico y sociocultural de sus padres. Este nicho comportamental siendo de hecho heredado, hace parte de los «fundamentos innatos de lo adquirido», concepto tratado en este artículo. Basados sobre hechos experimentales de la psicología del desarrollo, el objetivo es de señalar la necesidad de tener presente estos fundamentos innatos en toda discusión sobre la antropología del bebé.

Palabras claves: adquirido, aprendizaje, bebés, biología, cultura, desarrollo del niño, innato, medio social.

Il n’y a pas de sélection naturelle sans variabilité entre individus, et sans sélection naturelle il n’y a pas d’évolution. Ce principe est bien établi depuis Lamarck, mais surtout depuis Darwin. Variabilité et sélection sont des principes “moteurs” de l’évolution des espèces difficilement contestables, ceci bien sûr à moins d’être un créationniste convaincu. Cependant, l’origine de la variabilité ainsi que la nature des mécanismes qui sous-tendent la sélection restent des questions ouvertes. Elles continuent à être férocement débattues dans le champ de la recherche sur l’évolution des systèmes biologiques.

La théorie Lamarckienne, par exemple, propose que des acquis par l’individu dans son expérience peuvent se transmettre génétiquement à sa descendance. De même, mais de façon plus précise et nuancée, la recherche épigénétique contemporaine montre que la modulation acquise de certains gènes par l’individu au cours de sa vie peut se transmettre à sa descendance. Par exemple, des chercheurs ont récemment démontré chez le rongeur qu’une expérience olfactive associée à de la peur est génétiquement transmissible d’une génération à l’autre (Dias & Ressler, 2014). Cette perspective épigénétique semble connaitre un regain d’intérêt, au grand dam des Darwinistes purs et durs. En effet, pour ces derniers qui continuent de dominer le champ de la recherche sur l’évolution des systèmes biologiques, la sélection s’opérerait sur des mutations produites essentiellement indépendamment de l’expérience acquise (voir Monod, 1970). Ces mutations aléatoires seraient la source d’une variabilité constante à tous les niveaux fonctionnels, du micro- au macro-cellulaire. Selon ces théories, la sélection naturelle serait le seul fruit du hasard, résultat à posteriori de mutations “stochastiques” indépendantes des capacités acquises par les individus.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu ou abonnez-vous en cliquant ici !

Articles de dossier


Des bébés et de l’anthropologie
Quelques réflexions et questions « tremplin »

Rythmes et mélodies des langages de l’Autre
La dimension auditive de l’observation du bébé dans une culture non-occidentale

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !