Article de dossier

© Brisbane Falling, Time And Space, 18 octobre 2009. Source

Être adolescent loin de chez soi et des siens :

subjectivation et remaniements identitaires


Dossier : 

Irene DE SANTA ANA

Irene de SANTA ANA est psychologue-psychothérapeute à Genève et co-fondatrice d’Appartenances-Genève (72, boulevard Saint-Georges, 1205 Genève, SUISSE) où elle pratique des psychothérapies avec des patients migrants dont des mineurs adolescents isolés.

Aulagnier P. La violence de l’interprétation. Paris : PUF ; 1975.

Bacqué MF. Deuil post-traumatique et catastrophes naturelles. Etudes sur la mort 2003/1 ; 123 : 111-130.

Bayle G. Clivages Moi et défenses. Paris : PUF ; 2012.

Bléger J. Psychanalyse du cadre psychanalytique. In : Kaës et al. Crise, rupture et dépassement. Paris : Dunot ; 1979, p. 255-274.

Cahn R. Du Sujet. Revue Française de Psychanalyse 1991 : 1371-1490.

Kaës R. La matrice groupale de la subjectivation : les alliances inconscientes. In : Richard et al. La Subjectivation. Paris : Dunod ; 2006

von Overbeck Ottino S. Violences extrêmes : le poids de la réalité à l’épreuve de la causalité psychique. Psychothérapies 2007/3 ; 27 : 127-138.

Radjack R, Lebrun C, Touhami F, Moro MR. Quelle adolescence pour les mineurs isolés étrangers ? In : Moro et al. Devenir adulte, chances et difficultés. Paris : Armand Colin ; 2014.

Roussillon R. Paradoxes et situations limites de la psychanalyse. Paris : PUF ; 1991.

Roussillon R. (2005) Les situations extrêmes et la clinique de la survivance psychique. In : Furtos et Laval. La santé mentale en actes. Toulouse : Erès ; 2005. p. 221-238.

de Santa Ana I. Le garçon qui continuait à rêver. Tribune Psychanalytique 2015 ; 12 : 139-162.

Winnicott D. Jeu et réalité, L’espace potentiel. Paris : Gallimard ; 1975.

Zaltzman N. De la guérison psychanalytique. Paris : PUF ; 1998.

Pour citer cet article :

De Santa Ana I. Être adolescent loin de chez soi et des siens : subjectivation et remaniements identitaires. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2015, volume 16, n°2 , pp. 161-171


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/etre-adolescent-loin-de-chez-soi-et-des-siens-subjectivation-et-remaniements-identitaires/

Être adolescent loin de chez soi et des siens : subjectivation et remaniements identitaires

L’auteur aborde la prise en charge psychothérapeutique des adolescents arrivés seuls sur notre territoire dans un dispositif de soins pour familles migrantes. Ces adolescents ont vécu des traumatismes et des deuils multiples avant d’arriver chez nous et se retrouvent souvent dans un milieu carencé dans lequel ils peinent à trouver des adultes sur lesquels s’appuyer pour renouer avec le processus adolescent. Dans la relation thérapeutique, à la faveur du transfert et sur son cadre, s’actualisent des traces des objets et des enveloppes psychiques perdus, offrant ainsi une opportunité à la relance du processus de subjectivation et, par là, à la reprise du remaniement identitaire propre à cet âge.

Mots clés : adolescent, affiliation, enveloppe psychique, filiation, identité, migrant, mineur isolé étranger, psychothérapie, subjectivation, transfert, traumatisme psychique.

Being adolescent far from home and one’s family: subjectivation and identity alterations

The author addresses the psychotherapeutic care of adolescents who arrive alone in our country in a care system for migrant families. These adolescents have lived multiple traumas and bereavements before arriving here and often find themselves in a deficient environment in which they struggle to find adults on whom they may depend to reconnect with adolescent processes. In the therapeutic relationship, in favour of the transfer and its environment, traces of lost psychic objects and envelopes are updated, thus offering an opportunity for the subjectivation process to relaunch and therefore for the recovery of the identity reshuffle that is specific to that age.

Keywords: adolescent, affiliation, filiation, identity, migrant, psychic envelope, psychological trauma, psychotherapy, subjectivation, transfer, unaccompanied child.

Ser adolescente lejos de casa y de los suyos: subjetivación y reajustes identitarios

El autor aborda la atención psicoterapéutica de adolescentes llegados por su cuenta a nuestro territorio en un dispositivo de cuidados para familias migrantes. Estos adolescentes vivieron traumatismos y duelos múltiples antes de llegar entre nosotros y se encuentran a menudo en un medio carente en el que les cuesta trabajo encontrar adultos en los cuales apoyarse para reanudar el proceso de la adolescencia. En la relación terapéutica apoyada sobre la transferencia y el marco de ésta, se actualizan trazas de objetos y de envolturas psíquicas perdidos, ofreciendo así una oportunidad a la reactivación del proceso de subjetivación y por lo tanto, a la retoma del reajuste identitario propio de esta edad.

Palabras claves: adolescente, afiliación, envoltura psíquica, filiación, identidad, menor aislado extranjero, migrante, psicoterapia, subjetivación, transferencia, traumatismo psíquico.

Cette contribution est une réflexion sur le travail psychothérapeutique avec les adolescents requérants d’asile arrivés seuls sur notre territoire. Elle s’étaye sur le matériel clinique des consultations que je réalise au sein d’Appartenances-Genève, centre de suivi médico-psychologique pour familles migrantes, où je suis amenée à rencontrer des adolescents isolés en psychothérapie individuelle à raison d’une à deux fois par semaine. Cet article concerne plus spécifiquement les remaniements identitaires et le processus de subjectivation, en rapport avec les expériences de vie particulières de ces jeunes et le processus adolescent.

La subjectivation est un processus qui se poursuit tout au long de la vie et permet au sujet de se différencier en accédant à un Je (Aulagnier 1975), soit au statut d’une personne qui pense, rêve, se projette dans l’avenir, en restant en lien avec ses expériences précoces. Ce processus se met en route lors des premières relations entre parents et enfant, grâce aux événements suffisamment bons et à la bienveillance des objets parentaux (Winnicott 1971). Il préserve le sentiment de continuité grâce aux capacités de créativité singulières du sujet qui participent à l’intégration des nouvelles expériences de vie. Ce processus peut être mis à mal lors des débordements pulsionnels provoqués par des sources internes ou externes. L’adolescence et ses remaniements se situent sur le versant interne. L’exil, ses causes, et les carences de l’environnement qui s’en suivent, se localisent sur le versant externe. Les adolescents requérants d’asile arrivés seuls sur notre territoire sont directement touchés par ces deux sources de débordement.

Ces jeunes, tout en étant des adolescents comme les autres, ont souvent vécu des traumatismes multiples, avant et pendant leur voyage. Conjointement, ils portent en eux des deuils dont ils ne savent que faire faute d’une écoute qui leur permette de panser/penser leurs blessures.

L’exil marque une rupture avec les enveloppes culturelle, familiale et des pairs qui assuraient jusque là un holding au processus adolescent. Ces enveloppes constituent la matrice groupale où le Je peut advenir. « Le Je, terme du processus de subjectivation, ne peut advenir que dans un Nous dont il est d’abord tributaire et dont il se dégage, sans toutefois s’en affranchir totalement » (Kaës 2006).

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu

ou abonnez-vous en cliquant ici !


Dans le même dossier

Un traumatisme dans l’origine :
l’enfant issu de l’inceste

Traumatismes et fuite dans la rue
Recherche auprès d’enfants et d’adolescents de la rue de Casablanca

Des « résidus radioactifs » au cœur d’une dyade mère-bébé
ou la transmission du trauma d’une mère à son bébé

Brèves
Lire, Voir, Écouter
Colloques & séminaires
Bibliothèque

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !