Article de dossier

© Upyernoz, 20 mars 2005, Tombouctou, Mali. Source (CC BY 2.0)

« Doit-on porter un boubou pour soigner un patient Africain ? »

Pourquoi introduire la différence culturelle dans nos dispositifs de soins ?

et


Dossier : 

Festus T. BODY LAWSON

Festus T. Body Lawson est médecin des Hôpitaux, Praticien Hospitalier à l’Hôpital d’enfants, C.H.U. de Nancy Brabois, 5 rue du Morvan, 54510 Vandœuvre-lès-Nancy et au Centre Médico-Psychologique et Hôpital de Jour de Maxéville du Centre Psychothérapeutique de Nancy, 30 rue de la République 54320 Maxéville.

Louise DACQUI

Louise Dacqui est psychologue clinicienne dans les deux mêmes structures.

Abbal T. La triade fœtus-mère-bébé. In: Manuel de Psychiatrie transculturelle. Grenoble: La Pensée sauvage; 2004. p. 159-177.

Bond GG, Aiken LS, Somerville SC. The health belief model and adolescents with insulin-dependant mellitus. Health Psychol 1992; 11 (3): 190-198.

Bouznah S, Lewertowski C, Margot-Duclot A. Une nouvelle alliance contre la maladie ou quand les jinnas viennent visiter les médecins. Douleurs 2007; 8 (1): 8-16.

Berthier R. Langage (s) culture(s) personne(s). Vie Sociale et Traitements 2005; 3 (87): 42-51.

Chabane M. Problème des origines, origine des problèmes? Ou la traversée de la clinique individuelle. In: Groud-Dahmane F, éditeur. Enfants d’ici, enfants d’ailleurs. Toulouse: Eres; 1993. p. 29.

Cheref S. Psychiatrie transculturelle au sein d’un secteur de santé mentale: pourquoi faire? Nervure, Journal de Psychiatrie 2003; 16 (2): 18.

Dacqui L. Raconte-moi ta maison, narration du traumatisme dans les consultations avec des enfants réfugiés. L’autre, Cliniques, Cultures et Sociétés 2011; 12 (2): 218-221.

Dacqui L. Groupes autour de la culture du pays et partage du sentiment de peur. Métisse 2012; 23 (2): 3-4.

Devereux G. Ethnopsychanalyse complémentariste. Paris: Flammarion; 1972. p. 27.

Langlois E. Mémoire et maladie. Une lecture sociologique de l’observance thérapeutique. Système de santé et Discours profanes. Sociologie-Santé 2007; 26: 89-103.

Laroche-Joubert M. La relaxation thérapeutique dans la prise en charge d’un trauma précoce. Approche corporelle du trauma. In: Mouchenik Y, Baubet T, Moro MR, éditeurs. Manuel des psychotraumatismes. Grenoble: La Pensée sauvage; 2012. p. 89-104.

Moreault MP, Pelletier L. La fidélité au traitement chez les adolescents diabétiques. Annales de psychiatrie 1993; 12: 91-92.

Moro MR. Parents en exil. Psychopathologie et migrations. Paris: PUF; 1994.

Moro MR, De La Noë Q, Mouchenik Y, éditeurs. Manuel de psychiatrie transculturelle. Grenoble: La Pensée sauvage; 2004.

Moro MR, Révah-Lévy A. Soi même dans l’exil. Les figures de l’altérité dans un dispositif psychothérapeutique. In: Kaës R, éditeur. Différence culturelle et souffrances de l’identité. Paris: Dunod; 1998. p. 107-129.

Mouchenik Y. Introduction au concept de culture en anthropologie. In: Moro MR, De La Noë Q, Mouchenik Y, éditeurs. Manuel de psychiatrie transculturelle. Grenoble: La Pensée sauvage; 2004. p. 49-63.

Nathan T. La folie des autres. Paris; Dunod; 1986.

Nathan T. De la fabrication culturelle des enfants. Réflexions ethnopsychanalytiques sur la filiation et l’affiliation. Nouvelle revue d’ethnopsychiatrie 1991; 17 :13-22.

Paradis M, Visier JP. Les conduites à risque: un équivalent dépressif? Dépression à l’adolescence. L’Encéphale 2000; 5 : 48.

Pour citer cet article :

Body Lawson F T, Dacqui L. « Doit-on porter un boubou pour soigner un patient Africain ? » Pourquoi introduire la différence culturelle dans nos dispositifs de soins ? L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2014, vol. 15, n°1, pp. 18-28


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/doit-on-porter-un-boubou-pour-soigner-un-patient-africain/

« Doit-on porter un boubou pour soigner un patient Africain ? » Pourquoi introduire la différence culturelle dans nos dispositifs de soins ?

Les troubles du comportement chez les enfants comme chez les adolescents sont universels et chaque culture les inscrits dans une logique qui forge leur identité. Les enfants de parents migrants sont habités par deux appartenances qui parfois s’enrichissent et s’opposent. Dans notre région nous souhaitons élargir notre dispositif de soins, afin d’intégrer la dimension culturelle dans la prise en charge thérapeutique des enfants et de leurs familles migrantes. En termes de santé publique, une lecture transculturelle permettrait d’améliorer la discussion diagnostique et éviter les errances médicales, éviter les passages inutiles dans différents services spécialisés, et enfin favoriser la pertinence des demandes d’examens complémentaires coûteux.

Mots clés : adolescent, culture, enfant de migrant, ethnopsychiatrie, migration, psychiatrie de liaison, psychopathologie.

« Do we have to wear a bubu to look after African patients ? » Why introduce cultural differences into our health care ?

Behavioural problems with children as well as with teenagers are universal and every culture has these facets which forge their identity. Children of migrant parents belong to two different enriching and yet opposing groups. In our region we wish to widen our health care, to integrate the cultural dimension into the therapeutic treatment of children and their migrant families. In terms of public health, a cross-cultural reading would allow to improve the diagnostic discussion and to avoid medical mishaps, to avoid the useless coming and going to various specialized health services, and finally to favour the relevance of the requests for expensive additional examinations.

Keywords: adolescent, consultation-liaison psychiatry, culture, ethnopsychiatry, migrant children, migration, psychopathology.

Hay que vestirse de bubú para curar un paciente africano ? Porqué introducir la diferencia cultural en nuestros dispositivos de atención en salud ?

Los trastornos del comportamiento en los niños y adolescentes son universales y cada cultura los inscribe en una lógica que determina su identidad. Los hijos de migrantes pertenecen a dos culturas que a veces se enriquecen y otras veces se oponen. En nuestra región hemos deseado expandir nuestro dispositivo de consultas con el fin de integrar la dimensión cultural en la terapia de los niños y de sus familias migrantes. En términos de salud pública, una lectura transcultural podría mejorar el debate alrededor del diagnóstico, evitar los cambios innecesarios de terapeuta y de especialistas y favorecer una mejor gestión en la prescripción de exámenes paraclínicos costosos.

Palabras claves: adolescente, cultura, etnopsiquiatría, hijo de migrante, migración, psicopatología, psiquiatría de enlace.

Le titre de ce propos se veut provocateur, mais les auteurs de cet écrit n’en ont pas la paternité. Il est mot pour mot une assertion d’un confrère au cours d’un débat institutionnel sur la pertinence d’intégrer la notion de différence culturelle dans nos dispositifs de soins. Le premier argument de son auteur est que : « Si l’on ne saisit pas une situation culturelle dans le soin de son patient, il suffit de lui demander comment cela se passe dans son pays ». Le second argument est le coût humain, la consommation de soignants que justifient certains dispositifs de soin transculturel. Notre objectif de départ se veut la mise en place d’un lieu d’accueil mieux adapté aux soins de nos jeunes patients et de leurs familles venus d’ailleurs. Dans notre pensée, cela doit être aussi un dispositif technique de consultation de seconde intention. La dimension transculturelle se trouve dans l’ouverture à d’autres pensées. Or, même avec tant de précautions oratoires, très vite nous avons senti des avis contrastés ; des réticences, voire des blocages chez ceux qui soutenaient que l’homme a un fonctionnement psychique unique qui le définit comme humain. D’autres plus enthousiastes, peut-être sensibilisés aux différences du fait de leur vécu, nous ont encouragés. Certains d’entre eux étaient plus attirés par l’exotisme de l’idée que par la pertinence de l’outil ; le codage culturel. Nous ne nous épancherons pas dans ce propos, sur les errements et les erreurs diagnostiques pour des patients en situation transculturelle qui ont eu des conséquences, parfois « fâcheuses voire désastreuses » et qui nous ont aussi fortement incités à la mobilisation.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu

ou abonnez-vous en cliquant ici !


Dans le même dossier

Une approche contextuelle du traumatisme en psychothérapie
Aux frontières des pensées systémiques et géopolitiques cliniques

Un corps devenu étranger
Prise en charge psychomotrice des patients migrants en soins palliatifs

Brèves
Lire, Voir, Écouter
Colloques & séminaires
Bibliothèque

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !