Article de dossier

© Frédérique Voisin - Demery, Everything must go - Tout s'en va 30/03/2014 Source (CC BY 2.0)

Apport de l’évaluation des compétences langagières dans le travail des psychologues auprès d’enfants de migrants

, , , , et


Muriel BOSSUROY

Muriel Bossuroy est maitre de conférences en psychologie à l’université Lumière Lyon 2.

Fatima TOUHAMI

Fatima Touhami est psychologue clinicienne, Maison de Solenn- Maison des adolescents de Cochin, AP-HP, Université Paris Cité, CESP Inserm 1178, Paris, France.

Amalini SIMON

Amalini Simon est Psychologue clinicienne, Hôpital Avicenne, Doctorante, Université de Paris 13.

Laura RAKOTOMALALA

Laura Rakotomalala est psychologue de l'Éducation nationale, docteur de l'Université Paris XIII, INSERM U1178.

Hawa CAMARA

Malika BENNABI BENSEKHAR

Malika BENNABI BENSEKHAR est maître de conférences à l’université de Picardie Jules Verne, Chemin du Thil, 80025 Amiens, co-thérapeute à la consultation transculturelle, Maison des adolescents, Hôpital Cochin.

Bossuroy, M., La pratique de l’examen psychologique en situation transculturelle. In: Bossuroy M. La psychologie clinique transculturelle. Paris: In Press; 2016. p. 79-94.

Bossuroy M, Wallon P, Falissard B, Moro M-R. The Impact of Cultural Background on Structural Figure Perception: Cultural Biases in the Reproduction of the Rey-Osterrieth Complex Figure. Journal of Cognition and Culture 2014; 14 (3-4): 273-85.

Corman L. Le Test Patte-Noire. Paris: Centre de psychologie appliquée; 1961.

Di Meo S, Sanson C, Simon A, Bossuroy M, Rakotomalala L, Serre G, Rezzoug D, Baubet T, Moro M. Le bilinguisme des enfants de migrants. Analyse transculturelle. In: Bijleveld H-A, Estienne F, Vander Linden F, éditeurs. Multilinguisme et orthophonie: réflexions et pratiques à l’heure de l’Europe. Issy-les-Moulineaux: Elsevier Masson; 2014.p.149-182

Hambleton RK, Merenda PF, Spielberger CD, éditeurs. Adapting educational and psychological tests for cross-cultural assessment. Mahwah, N. J: L. Erlbaum Associates; 2005.

Le Du C. Tests psychologiques et facteurs culturels. In Baubet T., Moro M., Psychiatrie et migrations. Paris: Masson; 2003. p. 98-112.

Moro M. (sous la dir) avec Rezzoug D, Bennabi-Bensekhar M, Simon A, Camara H, Touhami F, Rakotomalala L, Sanson C, Bossuroy M, Di Meo S, Serre-Pradère G, Yapo M. et la participation de Sarot A, Falissard B, Baubet T. Manuel de l’ELAL d’Avicenne©. Florence (Italie): Guintieurotest; 2018 (sous presse).

Moro M. Psychothérapie transculturelle des enfants de migrants. Paris: Dunod; 1998.

Troadec B. et al. (2011) Aspects interculturels de l’examen psychologique de l’enfant. In: Voyazopoulos R, Vannetzel L, Eynard LA. L’examen psychologique de l’enfant et l’utilisation des mesures – Conférence de consensus. Paris: Dunod; 2011. p. 337-396.

Pour citer cet article :

Bossuroy M, Touhami F, Simon A, Rakotomalala L, Camara H, Bennabi-Bensekhar M. Apport de l’évaluation des compétences langagières dans le travail des psychologues auprès d’enfants de migrants. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2018, volume 19, n°1, pp. 32-37


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/apport-de-levaluation-des-competences-langagieres-dans-le-travail-des-psychologues-aupres-denfants-de-migrants/

Apport de l’évaluation des compétences langagières dans le travail des psychologues auprès d’enfants de migrants

L’évaluation des compétences langagières apporte des informations précieuses aux psychologues lorsqu’ils rencontrent des enfants qui grandissent au contact de plusieurs langues et de plusieurs cultures. Les enjeux psychiques autour du fait de parler telle ou telle langue peuvent être importants et savoir dans quelle mesure un enfant peut comprendre, produire voire faire des récits dans la ou les langues de ses parents donne une idée des processus de transmission à l’œuvre dans la famille et de l’inscription fantasmatique de l’enfant dans une filiation ou une affiliation avec les locuteurs de la langue en question. Sa capacité à passer d’une langue à l’autre est aussi un indicateur d’une possibilité plus globale à passer d’un monde à l’autre de manière fluide, par exemple de la culture de la maison à celle de l’école. Une passation de test plurilingue permet aussi de recevoir symboliquement l’enfant avec l’ensemble de ses appartenances culturelles. Cette procédure est appliquée à une situation concrète.

Mots-clés: ethnopsychiatrie, test, évaluation, langue maternelle, multilinguisme, enfant de migrant, ELAL d’Avicenne, psychologie, relation parent enfant, transmission psychique.

Mots clés :

Language skill evaluation input for psychologist’s work with migrants’children

Assessing language skills provides precious information for psychologists when they meet children growing up in contact with several languages and different cultures. The psychological issues around speaking one language or another can be important and knowing to what extent achild may understand, tell stories in the language or the languages of his/her parents provides an idea of the transmission process in place within the family. This is in addition to the child involving a level of fantasy in the relation and the affiliation with the speakers of the language in question. The child’s capacity to switch from one language to another indicates the greater possibility of switching from one world to the other smoothly, for example the culture at home and at school. Taking the plurilingual test also allows the child to be symbolically represented with his/her cultural identities.

Keywords: ethno-psychiatry, test, assessment, mother tongue, multilinguism, migrant’s child, Avicenne’s ELAL, psychology, parent child relationship, psychological transmission.

Keywords:

Contribución de la evaluación de las habilidades lingüísticas en el trabajo de psicólogos con hijos de inmigrantes

La evaluación de las habilidades lingüísticas proporciona información valiosa a los psicólogos que ven niños criados en contacto con diferentes idiomas y culturas. Los aspectos psíquicos relacionados con el hecho de hablar uno u otro idioma pueden ser importantes. Saber hasta qué punto un niño puede comprender, producir o incluso contar historias en el idioma o los idiomas de sus padres, da una idea de los procesos de transmisión que operan en la familia y de la inscripción fantasmática del niño en una filiación o afiliación con los hablantes del idioma en cuestión. Su capacidad de cambiar de un idioma a otro también es un indicador de una posibilidad más global de pasar de un mundo a otro de una manera fluida, por ejemplo, de la cultura del domicilio a la cultura escolar. Una prueba plurilingüe también permite recibir simbólicamente al niño con todas sus filiaciones culturales. Este procedimiento se aplica a una situación concreta.

Palabras claves: etnopsiquiatría, prueba, evaluación, lengua materna, multilingüismo, niño migrante, ELAL de Avicenne, psicología, relación padre-hijo, transmisión psíquica.

Palabras claves:

Les enfants dont les parents ou les grands-parents sont venus d’ailleurs grandissent souvent dans un environnement où plusieurs langues sont présentes. Ces langues, minoritaires dans le pays où ils grandissent, peuvent être parlées par une ou plusieurs personnes de leur entourage et sont plus ou moins transmises à l’enfant. On sait aujourd’hui que la grande majorité des enfants de migrants ont des compétences très limitées dans la langue maternelle de leurs parents, contrairement à ce que l’on pourrait croire sans une évaluation rigoureuse de la compréhension et de la production dans ces langues (Moro et al. 2017). L’évaluation des compétences plurilingues donne une idée de la réalité des compétences des enfants et apporte des informations précieuses sur les relations établies avec les locuteurs de cette langue au sein de la famille, ainsi que sur les processus de transmission et les empêchements éventuels de celle-ci dans l’établissement des liens filiatifs et affiliatifs.

Ces informations sont ainsi très précieuses pour le psychologue qui rencontre un enfant grandissant au contact de plusieurs langues et de plusieurs cultures. Lors des premières rencontres entre psychologue et jeunes patients, la pratique du bilan psychologique s’est généralisée. Les professionnels, que ce soit les médecins, les enseignants, les psychiatres ou les parents eux-mêmes demandent fréquemment cette « expertise » du fonctionnement psychique d’un enfant avant qu’il démarre une éventuelle prise en charge. Ce qui est demandé alors au psychologue est de décrire un fonctionnement cognitif, de donner des pistes de compréhension de la dynamique psycho-affective et de faire des liens, autant que possible, avec les symptômes présentés. Les bilans se terminent généralement par des propositions thérapeutiques.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu

ou abonnez-vous en cliquant ici !


Dans le même dossier

Impuissance et contre-transfert culturel
Le rôle des discussions de cas interinstitutionnelles pour dénouer les impasses thérapeutiques

Privation des rites de veuvage Akus et indignation
Résurgence de la problématique matrimoniale de la dot, du mariage et de la sexualité chez les veuves béti camerounaises

Brèves
Lire, Voir, Écouter
Colloques & séminaires
Bibliothèque

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !