Débat

Santé mentale et culture : enjeux de pouvoir et d’identité

Le cas des associations communautaires de réfugiés vietnamiens en Angleterre et en France


Didier BERTRAND

Didier BERTRAND est Docteur en Psychologie interculturelle, ethnopsychologue, IRSEA-CNRS, Marseille et CERPP, Université de Toulouse le Mirail.

Pour citer cet article :

Repéré à https://revuelautre.com/debats/sante-mentale-et-culture-enjeux-de-pouvoir-et-didentite/ - Revue L’autre ISSN 2259-4566

Lien vers cet article : https://revuelautre.com/debats/sante-mentale-et-culture-enjeux-de-pouvoir-et-didentite/

Santé mentale et culture : enjeux de pouvoir et d’identité
Le cas des associations communautaires de réfugiés vietnamiens en Angleterre et en France

Cet article s’appuie d’une part sur une enquête menée auprès des acteurs de santé intervenant avec des réfugiés et des associations de réfugiés en France et en Angleterre, ainsi que sur une revue de la vaste littérature essentiellement anglaise consacrée aux questions de «  race » d’ethnicité et de santé. Nous présentons les systèmes de soins mis en place dans les deux pays au vu de leurs modes de gestion du fait migratoire. La politique de santé anglaise s’appuie en partie sur l’action d’associations communautaires qui interviennent auprès des populations qu’elles sont censées représenter alors qu’en France les aménagements culturellement sensibles de l’offre de soins restent exceptionnels et qu’il n’a jamais été question de déléguer une offre de soins ethniquement ciblée à des représentants de communautés.
Nous analyserons les difficultés rencontrées par les réfugiés souffrant de problèmes de santé mentale aux différents niveaux que sont la représentation de la maladie, la quête de soins et le soutien familial, ainsi que l’intégration sociale du malade. Nous comparerons comment les réponses apportées par les deux systèmes peuvent contribuer à une meilleure prise en charge et lutter contre les discriminations dénoncées en Angleterre mais sur lesquelles nous n’avons pas d’informations en France.

Mots clefs : santé mentale, réfugiés, association communautaire, pouvoir, culture.

Mots clés :

Mental health and culture : power and identity
The case of vietnamese refugees organisations in the UK and France

This paper is based on interviews with health care providers and refugee community health workers in the UK and in France as well as on a review of english literature on topics such as « race », ethnicity and health.
I give an introduction to British and French policy providing health care services for migrants. British policy relies on representatives of the communities whereas in France culturally sensitive programs are exceptional and are not based on the communities.
We will analyse the difficulties met by the refugees in terms care access, sickness representations, health care seeking behaviours and interactions with care providers as well as family or community support.
We will compare the answers developped in each country and see how to improve mental health care services including fighting against racial discrimination which is never considered as such in the French health care services.

Key words: mental health, refugees, community organisations, power, culture.

Keywords:

Salud mental y cultura  : poder e identidad

Este artículo se apoya, por un lado, sobre una encuesta dirigida a los profesionales de la salud que trabajan con refugiados y con asociaciones de refugiados en Francia e Inglaterra ; así que por otro lado sobre una revisión de la vasta literatura esencialmente inglesa consagrada a las cuestiones de « raza », de etnicidad y de salud. Presentamos los sistémas de cuidados creados en los dos países, teniendo en cuenta sus modos de gestión del hecho migratorio. La política de salud inglesa se apoya en parte sobre las asociaciones comunitarias que intervienen en la población que están supuestas representar. Por contra, en Francia las proposiciones de cuidados adaptados « sensibles culturalmente » siguen siendo excepción y nunca ha sido cuestion de delegar una proposición de cuidados étnicos específicos a los representantes comunitarios.
Analisaremos las dificultades encontradas por los refugiados que sufren de problemas de salud mental en los diferentes niveles que son la representación de la enfermedad, la búsqueda de cuidados y el apoyo familiar, así como la integración social del enfermo. Comparemos como las respuestas propuestas por los dos sistemas pueden contribuir a tomar mejor a cargo estos pacientes y a luchar contra las discriminaciones denunciadas en Inglaterra pero sobre las cuales no tenemos información en Francia.

Palabras claves: salud mental, asociación comunitaria, poder, cultura.

Palabras claves:

La politique de santé anglaise présente une dimension ethnique qui n’existe pas en France. Analysant le rôle des associations de réfugiés viêtnamiens en France et en Angleterre, je souhaite mettre en relief leur importance quant aux questions de santé (tout spécialement de santé mentale), et étudier dans quelle mesure une approche communautaire et ethnique peut permettre d’améliorer l’accès aux soins et favoriser une meilleure prise en charge des patients. Quels sont les intérêts et les limites d’une telle politique de santé ?


Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !