Débat

© Héloïse Marichez-Noufal, Egypte 2013 Source D.G.

Naissance de l’hospitalité dans la langue


Claire MESTRE

Claire MESTRE est psychiatre et anthropologue, co-rédactrice en chef de la revue L’autre, membre de l’association Mana.

Ciarcia G. Dogons et Dogon Retours au « pays du réel ». L’Homme 2001 ; 157 : 217-230.

Chamoiseau P. (1994) Une enfance créole II. Chemin d’école. Paris : Gallimard Folio ; 1996.

Glissant E. Entretiens avec Lise Gauvin (1991-2009). L’imaginaire des langues. Paris : Gallimard ; 2010.

Docquet A. Les masques dogon. Ethnologie savante et ethnologie autochtone. Paris : Karthala ; 1999.

Kourouma A. Monnè, outrages et défis. Paris : Le Seuil ; 1990.

Ricœur P. (2004) Sur la traduction. Paris : Les Belles Lettres ; 2016.

Mboudjeke JG. La censure comme stratégie de politesse et d’impolitesse dans les représentations romanesques de l’interprétation en Afrique pendant la période coloniale. Revue Electronique Internationale De Sciences Du Langage Sudlangues 2011 ; 16. http://www.sudlangues.sn/

Mestre C. La trace du voyage, le corps et les pensées en mouvement. In : Mestre C, Moro MR, éditeurs. Partir Migrer L’éloge du détour. Grenoble : La Pensée sauvage ; 2008. p. 25-38.

Mopoho R. Statut de l’interprète dans l’administration coloniale en Afrique francophone. Journal des traducteurs/Meta : Translators’ Journal 2001 ; 46(3) : 615-626. http://id.erudit.org/iderurdit/003658ar

Serre M. Le Tiers-Instruit. Paris : Gallimard, Collection Folio essais (n° 199) ; 1992.

Sinha S. Assommons les pauvres ! Paris : Editions de l’Olivier ; 2011.

Zufferey S. Moeschler J. Initiation à l’étude du sens, sémantique et pragmatique. Auxerre : Sciences humaines Editions ; 2012.

Pour citer cet article :

Mestre C. Naissance de l’hospitalité dans la langue. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2017, volume 18, n°3, pp. 380-387


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/debats/naissance-de-lhospitalite-langue/

Mots clés :

Keywords:

Palabras claves:

L’interprétariat médical et social a fait son apparition en France, soulevant de multiples questions sur la création d’un nouveau métier et sur la formation de ses membres. La place de l’interprétariat dans les institutions hospitalières fait partie de ces nouvelles perspectives professionnelles. La consultation transculturelle de Bordeaux comme tant d’autres n’aurait pu exister sans la présence des interprètes. C’est un chantier à part entière alliant la formation des interprètes, leur place dans différents dispositifs médicaux, psychothérapeutiques, la sensibilisation des professionnels à la coopération de ces nouveaux professionnels, pour qu’ainsi l’accès aux soins des non-francophones soit une réalité.

Le métier d’interprète médical et social est en voie de formation. Sa position est problématique en tant qu’intermédiaire entre deux personnes, de position et de niveau social et culturel parfois radicalement différents.

L’histoire des relations et des rencontres entre des populations éloignées, est ponctuée de la présence d’interprètes : en effet, pas de relations possibles, d’échanges, de négociations et de compréhension sans interprète. La position de l’interprète est ainsi ambiguë et conflictuelle. Comme objet anthropologique, il est révélateur de la société et de l’institution où il s’introduit. Ma réflexion portera sur ce qu’il nous révèle de notre rapport à la langue de l’autre, et par ricochet de notre rapport à l’autre.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu

ou abonnez-vous en cliquant ici !


Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !